Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 23 Avril 2018, 21h42

Les réactions d’élus sont nombreuses au cours de cette semaine qui a débuté par la Conférence nationale des territoires. C’est au tour du communiste Michel Ricoud, élu municipal d’opposition et conseil métropolitain, de réagir aux coupes franches souhaitées par le président Macron.

«Emmanuel Macron confirme l'austérité pour les collectivités locales et la restructuration libérale des territoires», Michel Ricoud (Front de Gauche).

Résumé: 

OPPOSÉ - Deux axes ont dominé l'intervention prudente mais déterminée du Président de la République lors de la Conférence nationale des territoires. La volonté de poursuivre l'adaptation des territoires à la mondialisation libérale en lien avec la réforme de la taxe d'habitation, et l'annonce d'une ponction de 13 milliards d'euros sur les collectivités sur 5 ans. Comment ne pas voir que l'incitation au regroupement prôné par Emmanuel Macron vise implicitement les communes et les départements ? (...)

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici