Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 17 Novembre 2018, 02h14

Dominique Tripet, conseillère municipale (Front de Gauche) d'Orléans, évoque sur un réseau social son mal être « autour des commémorations » des attentats terroristes de janvier 2015.

«Chaque événement terrible de 2015 s'égrène du sablier du temps passé devenu délétère, mortifère même, pour guider votre année 2016 et la garder sous le boisseau des réactions de peur.»

Résumé: 

TERRORISME - À peine sortie de 2015 que nous voilà replongés illico presto dans les premiers jours de cette annus horribilis marquée par le terrorisme, la mort, la peur. Commémoration oblige, les médias nationaux recyclent en boucle les premières heures des attentats dits de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher qui a ensanglanté la France en janvier 2015. Dominique Tripet, conseillère municipale Front de Gauche à Orléans, évoque sur sa page Facebook son malaise devant le flux continu des images, des discours et des analyses. C'est sûr qu'au lendemain de la série d'attaques terroristes de novembre dernier, il faut, pour le coup, avoir la foi pour ne pas sombrer dans ce pessimiste qui nous tend chaque jour un peu plus les bras. Extrait :

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici