Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 17 Août 2017, 23h04

TRIBUNE. G. Peltier, J.-N. Cardoux et H.-L. Vuitton plaident pour une cohabitation harmonieuse entre chasseurs et randonneurs. 

Les signataires de cette tribune plaident pour que la forêt demeure un espace de liberté, et que chasseurs et amateurs de randonnées trouvent un terrain d'entente sans passer par une réglementation.

CHASSE - Le débat sur la chasse dominicale a été relancé à l’issue d’un récent sondage réalisé par l’Ifop pour le compte de l'Association pour la protection des animaux sauvages. Selon cette consultation nationale, 78% des Français se disent « tout à fait » ou « plutôt » favorables à « ce que le dimanche devienne un jour non chassé ». En 2009, en réponse à une question similaire, 54% des Français se disaient favorables à une interdiction. Pour justifier cette volonté de voir la chasse interdite le dimanche, 61% des Français affirment ne pas se sentir en sécurité en période de chasse. En 2009, ils étaient 54% à exprimer ce sentiment d'insécurité.  La loi «Chasse» du 26 juillet 2000 avait interdit, en France, la chasse le mercredi, disposition abrogée dès 2003 par Roselyne Bachelot, alors ministre de l’Ecologie et du développement durable. Aujourd'hui, seuls les départements, via leur préfet, peuvent fixer librement un jour sans chasse, sans aucune obligation de le faire, et si cette décision est prise, elle ne peut l'être qu'au seul motif de protéger le gibier.

Dans cette tribune publiée en exclusivité sur apostrophe45, Guillaume Peltier, Jean-Noël Cardoux et Hubert-Louis Vuitton défendent une autre voie, celle « d’espace partagé » et de « liberté ». Les signataires refusent que « la loi, l’interdit ou l’accusation soient les seules solutions dans nos campagnes ». Ils invitent dès-lors celles et ceux qui partagent cette conception à signer une pétition en ligne. Voici leur tribune in extenso.

« Il y a ceux qui aiment randonner dans les sous-bois, chevaucher sur les chemins, glaner en famille les fleurs et les fruits de la forêt.

Il y a ceux, forts d’une tradition millénaire qui épouse l’histoire des hommes, qui aiment pratiquer la chasse sous ses différentes formes, loin des caricatures faciles, dans le respect de la nature, des autres et des règles.

Au delà de ces pratiques différentes, il existe entre tous une volonté d'immersion dans les espaces naturels.

Amoureux du grand air et des grands espaces, soucieux de la nature et de la liberté, attentifs à sauvegarder, à entretenir et à transmettre nos paysages ou nos traditions, nous sommes unis par l'essentiel : ni écomusée figé, ni périurbain défiguré, une ruralité vivante qui sait faire battre, d’un même cœur, art de vivre et cadre de vie.

Capture d’écran 2016-09-24 à 17.31.40.png
(de g.à d.) Jean-Noël Cardoux, sénateur (LR) du Loiret, président du groupe Chasse au Sénat, et Guillaume Peltier, président du groupe d’opposition régionale LR-UDI Centre Val-de-Loire. (Photo. DR)

« Cette passion commune est aujourd'hui menacée»

Pourtant, cette passion commune est aujourd'hui menacée. Aussi, de passion commune, nous devons faire cause commune. Au milieu de l’avalanche de normes, d’impôts et d’interdits, il nous reste deux choses : un dernier espace de liberté : la forêt partagée ; un dernier jour de liberté : le dimanche.

Si Aragon a su, en un célèbre poème, « unir celui qui croyait au ciel et celui qui n’y croyait pas », sommes-nous incapables nous, sans intervention de l’Etat, de la division et de la loi, de sauver ce qui fait notre liberté : la forêt partagée le dimanche ?

Loin des anathèmes et des caricatures, des directives et des oppositions, refusant l’interdiction de la chasse le dimanche comme nous refuserions l’interdiction de la promenade en forêt, nous militons pour une cohabitation harmonieuse des activités de chasse et de loisirs le dimanche dans nos espaces forestiers.

IMG_6345.JPEG
Hubert-Louis Vuitton, président de la Fédération régionale des chasseurs, vice-président de la Fédération nationale.(Photo. DR)

Nous appelons à un dialogue constructif entre tous les amoureux et usagers de nos espaces naturels, afin d’examiner les réglementations en vigueur, les améliorations à apporter, les coexistences à organiser.

« Nous souhaitons donner l’exemple dans notre région, et particulièrement en Sologne »

Nous souhaitons donner l’exemple dans notre région, et particulièrement en Sologne, riche de ses forêts et de ses chemins de randonnée, d’une ruralité vivante, capable d’accueillir toutes les pratiques et toutes les passions, en bonne intelligence et harmonie.

Nous refusons que la loi, l’interdit ou l’accusation soient les seules solutions dans nos campagnes, où règne encore un esprit de liberté, d’égalité et de fraternité.

Non à l’interdiction de la chasse le dimanche. Oui à la forêt partagée.
 Rejoignez nous en signant cette pétition en ligne (cliquez ici)!

 

Guillaume Peltier, président du groupe d’opposition régionale Groupe LR UDI Centre Val-de-Loire, maire de Neung-sur-Beuvron                                            

Jean-Noël Cardoux, président du groupe Chasse au Sénat, sénateur du Loiret des chasseurs.                                 

Hubert-Louis Vuitton, président de la Fédération régionale des chasseurs, vice-président de la Fédération nationale.

... et l’ensemble des conseillers régionaux LR et UDI Centre Val-de-Loire.