Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 21 Août 2018, 23h33

«Qu'est-ce qu'on peut faire de mieux et de différent pour améliorer la qualité de nos services ?», interroge le patron de la SNCF.

« Un retard sur quatre est dû à des causes extérieures », selon Yvon Borry, directeur SNCF Mobilité.

Résumé: 

EN VOIE D'AMÉLIORATION - « Qu'est-ce qu'on peut faire de mieux en matière de voyage en Centre-Val de Loire ? », interroge le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, quotidiennement confronté « à la dérive des secondes et aux problèmes d'accostage » comme l'on dit dans le jargon cheminot. Entendez par là, comment, aujourd'hui, courir après la fuite du temps et améliorer la ponctualité des trains du départ à l'arrivée ? « Côté voyageurs, on nous demande évidemment une amélioration de la qualité de services. C'est aujourd'hui clairement l'une de nos priorités car, ici, le compte n'y est pas », déclare sans langue de bois Guillaume Pepy (...)

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici