Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 15 Octobre 2018, 11h22

Les pompiers sont intervenus à 110 reprises dans 71 communes du Loiret depuis le passage de la tempête, mercredi à 4 heures du matin. 

 Fort heureusement, aucune victime n’ a été à regrettée dans le Loiret.

À BOUT DE SOUFFLE - La tempête s’est abattue sur le département du Loiret aux environs de 4 heures du matin, dans la nuit de mardi à mercredi. Depuis 11 heures, le mardi, le département du Loiret avait été placé en vigilance orange « vents violents », autrement dit des rafales susceptibles d’atteindre les 100 km/h localement. Et ce fut le cas. 

Branches d'arbres et fils électriques 

Dans ce contexte, les 214 sapeurs-pompiers du Loiret mobilisés ont été sur tous les fronts avec 110 interventions enregistrées dans 71 communes du département, dans une majeure partie des cas pour des chutes d’arbres et des fils électriques sur la voie publique. Fort heureusement, aucune victime n’a été à regretter dans le Loiret. La vigilance météorologique « vent violents » a été rétrogradée en jaune ce jeudi.

Capture d’écran 2018-01-04 à 10.16.41.png

Pour autant, la mairie d’Orléans a décidé de ne pas rouvrir dans l’immédiat les parcs et jardins. La préfecture du Loiret rappelle, de son côté, que de tels phénomènes naturels relèvent « uniquement du champ assurantiel et sont assurables par une couverture "tempête, grêle et poids de la neige" (TGN) proposée et souscrite auprès des compagnies d'assurance ». Inutile donc de déposer une demande d’indemnisation en préfecture au titre de « catastrophe naturelle » en cas de dégats.  

14066675.jpg
Les vingt-et-un départements placés en vigilance orange, le 4 janvier 2018, en raison de la tempête Eleanor. (Source / METEO FRANCE)

29.000 foyers sans électricité en France

Mais à l’échelle de la France, la tempête n’a pas délivré son dernier souffle. 29.000 foyers sont toujours privés d’l’électricité ce jeudi 4 janvier dans la matinée tandis que 21 départements restent concernés par un risque d’inondations, de crues, de vagues dangereuses, d’avalanches, ou encore d’incendies puisque les vents violents ont favorisé le départ de feux en Corse. Mercredi, les intempéries ont tué un skieur en Haute-Savoie et blessé 26 personnes dont quatre gravement.

A. G.