Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 24 Novembre 2017, 08h12

Orléans a le projet de devenir, «dans les 5 à 10 ans, une ville intelligente», déclare Mathieu Langlois, conseiller délégué à l'e-administration. 

«Le numérique, jusqu'en 2014, n'était pas l'ambition première. Aujourd'hui, ça l'est», Mathieu Langlois.

Résumé: 

CONNECTING PEOPLE - Le site Internet en conseil en stratégie digitale et de contenus, La Factory NPA, a récemment publié la carte de France du rayonnement numérique des 50 plus grandes villes de France. Et force est de constater qu'Orléans, qui vient tout juste de déposer un dossier, avec Tours, dans la course à la labellisation « French Tech » ou « Loire Valley Tech », figure actuellement en queue de peloton national, à une bien modeste 42ème place, loin derrière Tours, 23ème. Nul doute que les axes de progression d'Orléans sont considérables. Mathieu Langlois, conseiller municipal délégué - réseaux et e-@dministration, analyse ce classement et nous explique que l'impact du numérique dans le développement urbain deviendra une réalité à Orléans, d'ici à 10 ans. C'est le concept de « la ville intelligente » ou de « la smart city ».

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici