Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 26 Juin 2017, 21h18

TRIBUNE - Face au danger représenté par l'extrême droite pour les valeurs de la République et pour la liberté de la presse, apostrophe45 a sollicité un certain nombre d'élus locaux pour qu'ils rédigent une tribune explicitant les raisons pour lesquelles, selon eux, il est impératif de faire barrage au Front national, lors du second tour de l'élection présidentielle, dimanche. Stéphane Fautrat, candidat «divers-droite» dans la 6e circonscription du Loiret, a répondu favorablement à l'invitation de la rédaction, en rédigeant cet appel personnel que nous vous livrons in extenso.

« Il est inutile, aujourd'hui, de revenir sur la campagne présidentielle, les primaires, les partis politiques... Les électeurs se sont prononcés le 23 avril et le résultat est un fait politique majeur. Les représentants des partis de gouvernement sont éliminés dès le premier tour. Contrairement à ce qu'écrivent beaucoup, le débat d'hier soir a été essentiel. Il a permis de montrer aux électeurs français mais aussi au monde qui peut vraiment présider aux destinées de la France.

Même si on doit encore découvrir Emmanuel Macron sur le plan de sa méthode et de son programme, son message, sa posture et son image sont positives. Il donne de l'espérance. Cela a permis aussi de montrer le vrai visage de Marine Le Pen : pas de programme clair, une posture indigne et une image négative. Elle, véhicule de la désespérance.

«Un chantier immense»

Si Emmanuel Macron est élu dimanche, et je le souhaite, le chantier est immense pour réconcilier les deux France. Ces deux France qui se sont affrontées lors de ce débat.

Le chômage de masse est installé dans ce pays depuis les années 80. La question de l'accès à l'emploi, de la réindustrialisation de la France, du travail au sens large, du développement des nouveaux métiers, doit être la priorité des priorités. La situation pour la jeunesse est catastrophique dans ce domaine : 25,9% des jeunes sont sans emploi. Le quasi plein emploi est possible, c'est le cas notamment au Royaume-Uni. Il est évident que le plein emploi fera baisser le vote FN.

L'insécurité est également dans la tête de beaucoup de nos concitoyens. Attentats, délinquance, réponse pénale... autant de sujets qui donne aux gens le sentiment qu'une certaine forme de laxisme s'est installée. Ils veulent de la clarté, de l'égalité, de la justice. Notre pays doit se doter d'une organisation exceptionnelle de sécurisation de chacun et chacune d'entre nous. Il est évident que l'indispensable réussite dans ce domaine fera baisser le vote FN.

L'éducation est en échec. Plus de 100.000 jeunes chaque année quittent le système scolaire en situation d'échec. Tout revoir de A à Z dans ce domaine, c'est possible. Mais ce sera long. Notre pays doit alors engager un plan à long terme. Régler ce sujet fera baisser le vote FN.

«Parvenir à transformer en totalité la vie politique»

Remplacer l’«assistanat» par la «solidarité». Il y a des citoyens qui ont moins de chance que d'autres (handicap, dépendance, maladie…). Personne toutefois ne doit être laissé de côté. C'est un parcours du combattant chaque jour pour beaucoup de ces personnes. Et cela crée un sentiment d'injustice. Mettre en œuvre, au quotidien, la solidarité fera baisser le vote FN.

L’autre enjeu pour Emmanuel Macron est de parvenir à transformer en totalité la vie politique. Les citoyens ne font plus confiance aux responsables politiques. Ils considèrent qu'il y a trop d'échelons, trop de professionnalisme, d'opacité, de cumul des mandats, de mauvaise utilisation de l'argent public... Une loi de modernisation, rénovation, transformation de la  vie politique est absolument indispensable. Les citoyens ne veulent plus de guerre de partis, de lutte de clans, ils veulent que les responsables politiques s'occupent d'eux et portent des projets structurants.

L'indispensable réconciliation des deux France, l'avenir de notre pays, le choix de société de demain, l'avenir de nos enfants et petits-enfants se décident dimanche prochain, le 7 mai 2017.               

Stéphane Fautrat,
candidat divers-droite dans la 6e circonscription du Loiret