Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 23 Juillet 2018, 11h35

Malade depuis le début du Tour de France, l’Orléanais Pierre Rolland (Cannondale-Drapac) souffre mais s'accroche sur la route de juillet.

«Si ça avait été n’importe quelle autre course, je serais chez moi à l’heure actuelle.»

Résumé: 

SCOTCHÉ - À la traîne depuis le début du Tour de France après avoir brillé dans le Giro, l’Orléanais Pierre Rolland (51e au général) est revenu, ce lundi au Puy-en-Velay, lors de la journée de repos. Malade depuis le départ de la Grande Boucle à Dusseldorf (Allemagne), il s’accroche malgré « une angine, une rhinite et même une bronchite ». Dimanche, le natif de Gien expliquait qu’il « commençai(t) seulement à (se) sentir un peu mieux »...

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici