Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 18 Janvier 2019, 21h55

ACCUEIL. En 2012, 348 femmes victimes de violences conjugales ont franchi les portes du lieu d'accueil et d'écoute ouvert rue du faubourg-Saint-Vincent, à Orléans depuis 2009.

Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, a instauré, ce lundi, un plan triennal pour faire des violences faites aux femmes une priorité de santé publique. 

Résumé: 

ACCUEIL. Depuis 2009, le n°55 du faubourg-Saint-Vincent, est un lieu d'accueil et d'écoute des personnes victimes de violences dans l'enceinte du couple. Il serait plus juste d'écrire de « femmes victimes de violences » puisque sur les 353 personnes qui se sont présentées en 2012, 348 étaient des femmes. Animé par les associations AIDAPHI (1)  et le CIDFF (2) d'Orléans et de Montargis, ce lieu apporte écoute, réconfort, et conseils juridiques à ces femmes dont la vie se brise soudainement sous les coups de leur conjoint.

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici