Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 17 Décembre 2017, 20h50

L’évêque d’Orléans a tenu à apporter son soutien à la communauté musulmane orléanaise suite aux tags islamophobes découverts sur des murs de la ville.

« La haine des musulmans qu'ils manifestent est inadmissible », Mgr. Blaquart.

FRATERNEL - Suite aux tags à caractère islamophobe sur des murs à Orléans - effacés depuis par les services de la Ville, Monseigneur Blaquart, évêque d’Orléans, a tenu à apporter son « indéfectible soutien à la communauté musulmane orléanaise ». « La haine des musulmans qu'ils manifestent est inadmissible », a-t-il fait savoir dans un communiqué. « Chrétiens, musulmans ou sans religion, nous faisons tous partie de la même communauté humaine. La haine de l'autre, quel qu'il soit, ne peut qu'être destructrice de cette communauté. »

L’Union des Associations Musulmanes de l’Orléanais, associée à la Confédération Islamique Millî Görüş Fédération Sud-Ouest et au Collectif Contre l’Islamophobie en France, avaient dénoncé, en début de semaine, « le manque de réaction des pouvoirs publics » et, en premier lieu, des élus, après la découverte de ces graffitis perpétrés dans la nuit du 13 et 14 septembre.

« Cette haine doit être rejetée sans hésitation »

Dans le même temps, ces associations réclamaient expressément « une enquête policière approfondie avec une attention particulière dans le but d'apaiser les tensions et d'éviter la reproduction de ce type d'événement et d'agissements que nous subissons ces cinq dernières années dans l'Orléanais ». 

mms_20170919_161615-1.jpg

Pour Mgr. Blaquart, « cette haine doit être rejetée sans hésitation car elle est contraire à l'enseignement fondamental du Christ qui nous demande de nous aimer les uns les autres à la mesure de l'amour même de Dieu pour les hommes. » Et de conclure : « Il appartient aux pouvoirs publics de diligenter les enquêtes permettant de retrouver les auteurs de ces actes inadmissibles dans une société qui se veut fraternelle. » 

Une plainte a été déposée par la Ville d’Orléans.

LR