Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 17 Décembre 2018, 01h09

Le préfet de Région et du Loiret assure que les 93 mineurs isolés accueillis jeudi à Cerdon et Pierrefitte-ès-Bois « sont là pour deux mois maximum ».

« Retenons que tous ces jeunes sont là pour deux mois maximum, afin de traiter leur situation. Les Britanniques, eux, continuent encore d'instruire des dossiers », Nacer Meddah.

Résumé: 

MIGRANTS - Les deux communes de Cerdon et de Pierrefitte-ès-Bois ont accueilli, mercredi, respectivement 55 et 38 mineurs isolés après le démantèlement total de la Jungle de Calais. Avant l'examen de leurs demandes de transfert potentiel vers la Grande-Bretagne « dans le cadre de regroupements familiaux », ces jeunes passeront provisoirement par ces centres d'accueil et d'orientation (CAO), et précisément en milieu rural. « Il nous fallait des centres spécifiques adaptés aux mineurs, qui répondaient à des cahiers des charges très stricts avec des centres de vacances opérationnels », explique le préfet du Loiret, Nacer Meddah. Lequel ajoute : « Retenons que tous ces jeunes sont là pour deux mois maximum donc pour des délais très courts, juste le temps de traiter leur situation. Les Britanniques, eux, continuent encore d'instruire des dossiers. » (...)

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici