Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 27 Mai 2018, 19h41

En marge d'ExoMars2016, le laboratoire d'exobiologie, rattaché au CNRS d'Orléans, prendra une part active dans la mission européenne ExoMars2018.

Dans deux ans, l'équipe du laboratoire orléanais d'exobiologie, dirigé par la géologue Frances Westall, entend bien ouvrir une fenêtre sur l'histoire et els mystères de Mars, lors de la mission européenne ExoMars2018.

Résumé: 

MARS ATTAQUE - Deux missions ExoMars sont prévues pour mieux découvrir la planète rouge. Les scientifiques européens ont été soulagés, ce lundi matin, à l'ocacsion du décollage d'ExoMars 2016. Les Européens vont apprendre à se poser sur Mars, et c'est une première. La fusée russe Proton emporte dans ses entrailles Schiaparelli, un petit atterrisseur de 600 kilos. Un test grandeur nature pour les futures missions« L’atterrisseur va entrer dans l'atmosphère de Mars protégé par un bouclier thermique, ensuite il va ouvrir un parachute, décrit Olivier Wimasse scientifique à l'Agence spatiale européenne. La suite se passera avec des rétro-fusées. Il ne faut pas oublier que la sonde arrivera à quelque chose comme 20.000 km/h et on veut qu'il se pose à 10 km/h ».

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici