Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 26 Septembre 2018, 03h07

La venue du Premier ministre et de la ministre de la santé, ce lundi au nouvel hôpital d'Orléans, ne devrait pas être de tout repos. Explications.

« Cet hôpital a aggravé la souffrance au travail, clairement », Véronique Cochard, représentante syndicale CGT du CHRO.

 
Résumé: 

BONNE ANNÉE ET BONNE SANTÉ - En ce deuxième jour de 2017, c'est sans doute le vœu que formulera le Premier ministre, lors de sa venue cet après-midi au Centre hospitalier régional d'Orléans (CHRO). C'est toutefois dans un contexte particulièrement tendu que Bernard Cazeneuve, accompagné de Marisol Touraine, ministre de la Santé, inaugurera officiellement ce qui fut l'un des plus grands chantiers d'Europe. Et nul doute que son discours devant les équipes et les partenaires du CHRO sur « l'excellence en santé » est particulièrement attendu, à l'heure où l'austérité, le manque de personnel et les cadences infernales rythment le quotidien des personnels hospitaliers. À l'évidence, les syndicats ne manqueront pas de rappeler au chef du gouvernement et aux élus leurs conditions de travail malgré la certification par la Haute Autorité de Santé qui a validé la qualité des prestations médicales apportées aux patients. Paradoxal...

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici