Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 16 Octobre 2018, 06h34

Le pôle des services à fortes consultations inaugurera, en janvier, le balai des transferts de biens et personnes vers le nouvel hôpital d'Orléans.

« Les soignants seront ainsi recentrés sur leur coeur de métier : les patients », précise Olivier Boyer, directeur général de l'hôpital.

Résumé: 

NOUVEL HÔPITAL - L'année 2015 constituera une nouvelle et dernière étape dans l'implantation sur un site unique de l'ensemble des activités de court et de moyen séjour du Centre hospitalier régional, dispersées encore actuellement entre l'hôpital Porte Madeleine et l'hôpital de La Source. Deux sites distants de 12 petites kilomètres. L'heure est donc aux déménagements en trois phases, sans pour autant trop perturber les services, les personnels hospitaliers - « avec tous les risques psycho-sociaux à la mode que cela comporte », glisse, avec une pointe de cynisme, le docteur Thierry Prazuck - et, bien sûr, les patients. 

La première de ces phases est prévue pour le début du mois de janvier 2015. Et c'est le pôle des services à fortes consultations qui inaugurera le balai des transferts de biens et de personnes vers le nouvel hôpital d'Orléans à La Source. Tout le niveau de ce bâtiment sera consacré à ce pôle médical, association de services et spécialités complémentaires.

L'ouverture complète de l'ensemble des bâtiments, donc des services, de ce tout nouvel équipement « moderne, économique, modulable, performant… » est prévue pour « la fin 2015 », a indiqué, ce vendredi 19 décembre, Olivier Boyer, directeur général. 

IMG_7217.JPG
Le niveau 0 pour les admissions et les consultations.

Rappelons que l’emménagement du nouvel hôpital a débuté en septembre 2013. Dans les prochains mois, se déroulera donc l'installation de cinq services d’hospitalisation dans ces locaux ; trois consultations prendront également leur place dans les espaces dédiés pour une ouverture partielle du bâtiment en janvier. De ce fait, la totalité de la prise en charge des patients adultes se fera sur le site de La Source, à l’exception des activités du dispensaire (vaccinations et dépistages) qui resteront à l’hôpital Porte-Madeleine. Toutefois, cette ouverture de bâtiment n’est que partielle puisque les services de La Source viendront les rejoindre dans le second semestre 2015.

Les agents des plateaux logistiques, nouvellement recrutés, achemineront, au sein même des unités de soin, les produits nécessaires

Pour l'heure, ce bâtiment appelé « Point orange », rappelant « la couleur de la vitamine C », est le modèle standard architectural et organisationnel du nouveau centre hospitalier régional d'Orléans. On y trouve des sous-sols aux étages supérieurs, le niveau 0 pour les admissions et les consultations, le niveau 1 pour l’hôpital de jour, les niveaux 2,3 et 4 pour les services d’hospitalisation. Son fonctionnement sera répliqué des nouvelles organisations qui ont fait leurs preuves dans le bâtiment ouvert en septembre 2013 avec, notamment, le chariot individualisé par patient, la préparation des médicaments réalisée par l'équipe de la pharmacie, qui prend en charge également les commandes et approvisionnements en solutés et dispositifs médicaux.

IMG_7245.JPG
Un des plateaux logistiques, centre névralgique du nouvel hôpital.

Les agents des plateaux logistiques, nouvellement recrutés, achemineront, au sein même des unités de soin, les produits nécessaires. « Les soignants seront ainsi recentrés sur leur coeur de métier : les patients », précise Olivier Boyer, directeur général de l'hôpital. « L'objectif est de mieux répondre aux enjeux avec un renouvellement de l'équipement hospitalier lorsque c'est nécessaire », poursuit-il, dévoilant l'arrivée d'un troisième IRM pour accélérer les prises en charge. 

Par niveau, le nouvel hôpital est structuré par typologie d’activités : les consultations externes, services d’accueil et d’admission au niveau 0 ; les hôpitaux de jour et activités ambulatoires au niveau 1 ; l'hospitalisation conventionnelle dans les niveaux supérieurs. Des liaisons horizontales relient ainsi chacun des pôles entre eux. 

Cette distribution cohérente repose sur quatre éléments clés : un hall d’accueil remarquable, centre d’orientation ; une rue intérieure publique reliant les pôles entre eux et rythmée de patios ; une rue médicale pour les professionnels et les patients couchés ; et une circulation verticale efficace (ascenseurs publics et monte-malades). 

80 % de chambres individuelles de 18 m2

La conception des chambres a été particulièrement travaillée, afin de permettre un accueil optimal des malades. A ce titre, le confort des malades a été privilégié : 80 % de chambres individuelles de 18 m2 et 100 % de chambres accessibles aux personnes à mobilité réduite. Les chambres sont entièrement meublées et disposent d’une salle de bains équipée de WC, douche et lavabo. 

IMG_7223.JPG
Une chambre.

En outre, le patient peut contrôler son environnement grâce au système de réglage individuel de l’ambiance lumineuse, de la température, des volets roulants, etc… 

Le coût du projet atteint 700 millions d'euros toutes dépenses confondues. Le prix de la modernité au service des patients. Restera la troisième et dernière phase au printemps 2015 avec la livraison complète de l'hôpital ; de juin à novembre, le transfert progressif des services, notamment le pôle femme et enfant à la mi-juin et les services de chirurgie en août ; L'ouverture en fin d'année 2015. 

R. Z. 

Moderne et fonctionnel

Le nouvel hôpital sera doté de 4 scanners, 3 IRM, 3 accélérateurs de particules, 2 tep scan, 3 gamma-caméras, 6 laboratoires spécialisés, 19 salles de bloc opératoire et 8 salles de naissance

La fonctionnalité de cette architecture est soutenue par un projet logistique efficace : la création d’une plate-forme logistique centralisée (blanchisserie, cuisines, magasins, déchets, énergies), la gestion des approvisionnements vers les pôles médicaux tout au long de la journée et sept jours sur sept par l’intermédiaire de plateaux logistiques au plus près des services, les transports automatisés pour les charges lourdes (TAL : Transports Automatisés Lourds ou appelés couramment ″tortues″) et les transports pneumatiques pour les charges légères (tubes de laboratoire, les médicaments urgents, le sang). 

Enfin, « de nouvelles organisations et de nouveaux métiers viennent achever ces dispositifs qui mettent le patient au coeur de toutes les attentions », décrit Olivier Boyer. Parmi elles : 

le circuit du médicament : les médicaments sont préparés à la pharmacie dans des piluliers à disposition des équipes infirmières, 

le chariot de soins individualisé : chaque patient dispose dans sa chambre d’un chariot de soins dans lequel on va trouver l’ensemble des produits nécessaires à sa prise en charge pour la journée permettant ainsi une présence plus soutenue au chevet du patient, 

la prestation hôtelière : des agents logistiques sont dédiés à l’approvisionnement des unités de soins en matière de restauration, linges, fournitures diverses et variées…, 

les conditions de travail des professionnels : installation d’une cinquantaine de rails de manutention de patients visant à faciliter sa mobilisation tout en la sécurisant, au même titre qu’il prévient les risques en lien, notamment, avec les troubles musculo-squelettiques. 

Récapitulatif des installations de janvier 2015 dans le nouvel hôpital - bâtiment Point orange : 

Service de Médecine aigüe gériatrique 

- hospitalisation le 13 janvier 

- consultations à partir du 27 janvier (niveau 0) 

Post urgences gériatriques 

- hospitalisation le 15 janvier 

- consultations à compter du 27 janvier (niveau 0) 

Dermatologie 

- hospitalisation le 20 janvier 

- consultation d’urgences le 20 janvier 

- consultations à partir du 26 janvier (niveau 0) 

Médecine interne 

- hospitalisation le 22 janvier 

- consultations dès le 27 janvier (niveau 0) 

Unité rachis 

- hospitalisation le 23 janvier 

- les consultations ne déménagent pas et se tiennent dans l’hôpital actuel de La Source. 

Maladies infectieuses et tropicales 

- consultations à partir du 3 février (niveau 0) 

- le service d'hospitalisation ne déménage pas et est dans l'hôpital actuel de La Source. 

Le service Douleur / Soins palliatifs 

Ce service s’installera dans l’hôpital actuel de La Source– niveau -1 

- hospitalisation le 23 janvier 

- consultations à partir du 26 janvier. 

Ce service va quitter l’hôpital Porte Madeleine pour rejoindre le site de La Source sans pour autant intégrer dans l’immédiat le nouvel hôpital. Il va s’installer dans des locaux récents, à la place de l’unité Post-Urgences gériatrique qui, quant à elle, intègre le nouvel hôpital.

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici