Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 21 Août 2018, 12h19

En 2017, en région Centre-Val de Loire, 66 chiens et chats ont été importés depuis un pays étranger sans être vaccinés contre la rage.   

Face à la survenue de cas de rage en France, la préfecture du Loiret rappelle que certaines règles doivent être impérativement respectées avant de ramener un animal de compagnie.

PRÉCAUTIONS - Alors que la rage est éradiquée en France, elle apparaît régulièrement chez des chiens et des chats qui ont été contaminés à l’étranger. D’où la vigilance demandée par les pouvoirs publics qui s’inquiètent de la survenue de plusieurs cas de rage ces dernières années alors que la maladie est donc absente du territoire national, mais bien présente en revanche dans de très nombreux pays. 

En 2017, 66 animaux carnivores domestiques - 61 chiens et 5 chats - ont été déclarés en région Centre-Val de Loire auprès des Directions départementales en charge de la protection des populations comme n’étant pas en règle face aux exigences sanitaires liées à leur importation en France, et en particulier vis-à-vis de la rage. 

 Si l’animal provient d’un pays en dehors de l’Union européenne, d’autres conditions sanitaires s’imposent

La préfecture du Loiret rappelle donc que certaines règles doivent être impérativement respectées avant de ramener un animal de compagnie en France. En provenance d’un pays de l’Union européenne, l’animal en question doit impérativement disposer d’un passeport délivré par un vétérinaire, d’une vaccination antirabique et d’une identification par puce électronique. Si l’animal provient d’un pays en dehors de l’Union européenne, d’autres conditions sanitaires s’imposent, dont un titrage sérique des anticorps antirabiques et un certificat sanitaire. Dans tous les cas, pour pouvoir voyager, l’animal doit être âgé de plus de 15 semaines, être identifié, muni d’un passeport européen et d’une vaccination antirabique en cours de validité. 

La contamination de l’homme se fait exclusivement par un animal

Rappelons que la rage ne se transmet pas d’homme à homme et que la contamination de l’homme se fait exclusivement par un animal au moyen de la salive, via une morsure, une griffure, un léchage sur peau excoriée ou sur muqueuse. La transmission de la maladie est possible 15 jours avant l’apparition des premiers symptômes chez l’animal et jusqu’à la mort de ce dernier. Une fois les symptômes apparus chez l’homme, la rage est toujours mortelle. La rage tue toutes les 10 minutes dans le monde. Pour tout renseignement complémentaire, cliquez sur le lien suivant

La rédaction.