Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 24 Novembre 2017, 08h17

700.000 euros ont déjà été investis en 2016, la même enveloppe est programmée pour 2017.

« Ce ne sont pas des enveloppes limitatives, la sécurité reste le critère numéro 1 en terme d’investissement », Cathy Munsch-Masset.

Résumé: 

PRIORITÉ - Comment parvenir à renforcer la sécurité de la centaine de lycées que compte la région Centre-Val de Loire à un moment où lutter contre la menace terroriste, ou le geste d’un déséquilibré, reste une préoccupation quotidienne? Après la fusillade du lycée Tocqueville de Grasse, et alors que la préfecture du Loiret mène un exercice « grandeur nature » au sein du collège de Saint-Denie-en-Val, la question se pose avec une acuité toujours aussi pressante. Si une enveloppe de 5,5 millions d’euros sera débloquée par la Région sur l’ensemble du mandat afin de sécuriser au mieux les lycées placés sous sa tutelle, il n’est pas question d’appliquer les mêmes mesure partout mais de prendre en compte les spécificités et les points de faiblesse de chaque établissement. (...)

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici