Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 22 Août 2018, 09h15

En raison de la dégradation du niveau de sûreté, l’Autorité de sûreté nucléaire a placé sous surveillance renforcée la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire dans le Cher.

L’ASN contrôlera régulièrement l’efficacité du plan d’action déployé par EDF.

ALERTE - L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a placé, mercredi 13 septembre, « sous surveillance renforcée » la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire dans le Cher, « en raison de la dégradation du niveau de sûreté qu’elle constate depuis 2016 sur ce site, et de l’absence d’améliorations notables de la part d’EDF à ce jour ». Le directeur de la centrale a été convoqué par la direction générale de l'ASN le 7 septembre 2017, afin qu'elle lui présente son plan d'action. Un nouveau contrôle de l'ASN sera effectué en avril 2018 afin de vérifier sa mise en œuvre.

Plusieurs raisons ont motivé cette décision. D’abord en 2016, l’ASN a constaté une hausse du nombre d’événements significatifs (8 classés au niveau 1 de l’échelle INES), « en particulier ceux ayant pour origine un défaut de surveillance dans la conduite des réacteurs »

Elle a également relevé « plusieurs défaillances de l’exploitant dans l’identification et l’analyse des conséquences des anomalies affectant certains équipements importants pour la sûreté (état apparent dégradé de certains matériels, ne permettant pas de garantir leur bon fonctionnement en l’absence d’analyse supplémentaire) ». 

Enfin, elle a noté « une dégradation dans la qualité des réponses qui lui sont fournies, ainsi qu’une réactivité insuffisante de l’exploitant ». Et de détailler son propos : 

  • « En avril 2017, l’ASN a conduit, avec l’appui de l’IRSN, une inspection renforcée pendant deux jours afin d’évaluer l’organisation de l’exploitant pour la détection et le traitement des anomalies pouvant affecter les matériels importants pour la sûreté. Cette inspection a révélé des carences dans la mise en œuvre de l’organisation définie par l’exploitant pour la surveillance et l’entretien de ses installations. »

Les dispositions de mise sous surveillance renforcée décidées par l’ASN se traduiront notamment par des contrôles supplémentaires et par une attention particulière portée à la mise en œuvre des ajustements nécessaires en matière d’organisation. L’ASN contrôlera régulièrement l’efficacité du plan d’action déployé par EDF.

FM