Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 23 Juillet 2018, 11h52

Le bilan de la délinquance dans le Loiret en 2017 fait état d’une baisse des atteintes aux biens mais d’une hausse des violences physiques.

Les violences sexuelles sont en hausse de 15,8%, et les violences physiques non crapuleuses de 13,5%. 

DU BON ET DU MOINS BON - Le bilan de la délinquance dans le Loiret pour l’année 2017 a été présenté, mercredi après-midi, par le préfet de région. Voici les quatre principales informations à retenir. 

Première information, une baisse significative de 7,7% des atteintes aux biens, soit 16.830 faits enregistrés en 2017 par les services de police et de gendarmerie, contre 18.236 en 2016. Et dans cette catégorie, on peut citer une baisse de 5,4% des cambriolages, (4.029 cambriolages en 2017), de 8,5% des vols de voitures  et de 15,1% des escroqueries. 

Deuxième information à retenir, bien moins positive celle-là, la hausse significative des violences et agressions physiques de 9,8% alors que cette augmentation est plus limitée à l’échelle nationale (+2,1%). Les violences sexuelles sont ainsi en hausse de 15,8%, et les violences physiques non crapuleuses de 13,5%. 

Baisse de 10% de la mortalité sur les routes

Troisième information issue de ce bilan annuel, et qui concerne la sécurité routière cette fois, une baisse de 10% de la mortalité sur les routes du Loiret. En 2017, 37 personnes ont trouvé la mort sur les routes du département, contre 43 en 2016. Mais comme en 2016, la plupart des accidents mortels sont liés à des vitesses excessives, à des prises de risques, au non-respect du code de la route, à l’usage du téléphone en conduisant mais surtout à la consommation d’alcool et de produits stupéfiants. En effet, le phénomène d’alcool au volant, déjà préoccupant, connaît une forte progression : 44% des accidents recensés dans le Loiret sont dûs, pour partie au moins, à la consommation d’alcool, dont 15 aux conséquences mortelles. Et la part des seniors impliqués dans ces accidents dramatiques a augmenté (11 tués sur un total de 37).

Enfin, quatrième information à retenir, l’augmentation du nombre de piétons tués : 8 piétons tués en 2017 contre 2 l’année précédente.

La rédaction.