Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 21 Juillet 2018, 23h35

Outre le fameux fichier S, le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation relève entre «151 et 200 cas» dans le Loiret.

« Je veux obtenir de vrais indicateurs sur la menace qui pourrait peser sur ma commune, en particulier lorsqu'on nous dit que c'est à nous, élus locaux, de sécuriser nos manifestations », Constance de Pélichy, maire LR de La Ferté Saint-Aubin.

Résumé: 

FICHÉS - La carte de France de la radicalisation islamique établie par Le Journal du Dimanche met en lumière huit départements concernés par plus de 300 signalements chacun. Sur l'ensemble de la France, aucun département n'est désormais épargné. Dans le Loiret, selon des sources émanant du ministère de l'Intérieur et du parquet de Paris, entre « 151 et 200 cas » figurent dans le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT)...

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici