Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 19 Novembre 2017, 16h42

L'adjoint à l'Éducation à Orléans juge les instructions ministérielles «surréalistes et scandaleuses» à trois semaines de la rentrée des classes.

«Quand on connaît les distances de tirs de kalachnikov, ça signifie qu'il faut blinder toutes les fenêtres. Il suffit d'un tir à travers une fenêtre pour dire que la municipalité n'a pas fait tout ce qu'il fallait pour sécuriser ses écoles», Florent Montillot, adjoint en charge de l'Éducation à Orléans. En revanche, à Orléans, « courant 2017 », les écoles publiques pourraient, toutes ou en partie, être équipées de «visiophones».

 
Résumé: 

ÉCOLES - À seulement trois semaines de la rentrée des classes, de nouvelles instructions ont été données par Najat Vallaud-Belkacem et Bernard Cazeneuve pour améliorer la sécurité des écoles à la rentrée. «Les récents attentats et le contexte de menace terroriste imposent une vigilance renforcée»selon une instruction signée le 29 juillet, soit deux semaines après l'attentat djihadiste de Nice, et qui souligne la «priorité absolue» donnée à la sécurité des établissements scolaires. Ainsi, de réunions de rentrée pour informer parents et élèves seront programmées par les directeurs d'école, afin d'expliquer les mesures de sécurité prises. Idem dans le secondaire (...)

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici