Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 24 Novembre 2017, 08h07

Pour le co-président du groupe EELV à l'Assemblée nationale, François de Rugy, la proposition de loi du député du Loiret, Claude de Ganay, est «inadaptée» et «décevante».

 «Cette loi ne dit rien sur la manière d'empêcher toute intrusion», François de Rugy, EELV.

Résumé: 

CENTRALE NUCLÉAIRE - La proposition de loi du député loirétain, Claude de Ganay (UMP), adoptée ce jeudi 5 février à la quasi-unanimité, crée un délit d'intrusion sur un site nucléaire, passible de sept ans de prison et 100.000 euros d'amende. En ligne de mire, l'association de militants écologistes Greenpeace, qui multiplient les actions contre ces sites, depuis des années, pour montrer les failles en matière de sécurité des centrales nucléaires françaises. Et donc dénoncer leur dangerosité. Seul le groupe écologiste s'est prononcé contre le texte jeudi. Pour le co-président du groupe EELV à l'Assemblée nationale, François de Rugy, «ce texte a suscité la surprise, la déception et enfin la consternation». Il s'en explique au micro d'apostrophe45.

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici