Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 14 Décembre 2018, 15h30

Tribune

Tribune

TRIBUNE - Par Jean-Paul-Briand. « À la suite du « Sommet Planète Terre »de juin 1992, à Rio de Janeiro, la Conférence des Nations-Unies sur l'environnement et le développement a décidé de faire du 8 juin de chaque année, une occasion de sensibiliser à une meilleure gestion des océans et de leurs ressources.

TRIBUNE, par Jean-Paul Briand.  Il y a 50 ans, l’année de mes dix huit ans, dans la nuit du 10 au 11 mai 1968, débutaient, dans le Quartier latin, rue Gay-Lussac, les premiers affrontements. Cette nuit des barricades marquait le début de la crise de mai 1968. J’ai le souvenir d'un temps magnifique, ce printemps 1968. Ma conscience politique n’était pas encore très percutante et seules mes interrogations sur mon avenir à construire m’angoissaient quelque peu…

REGARD. Régulièrement, Soufiane Sankhon, adjoint aux Sports pour la ville d’Orléans, livre pour apostrophe45 une chronique libre où il sera question de sport à proprement parler bien sûr, d’un point de vue des performances athlétiques comme des enjeux sociétaux, politiques et économiques, mais également de bien-être, de dépassement de soi ou encore de nutrition. L’analyse aiguisée d’un élu local sur des sujets d’actualité, locaux, nationaux et internationaux, mais également le regard pertinent d’un ancien athlète de haut niveau, vice-champion d’Europe de karaté en 1999, aujourd’hui engagé sur les terrains de rugby autant que sur les tatamis des sports de combat. Pour cette nouvelle tribune, Soufiane Sankhon évoque la notion de « sport santé » que les politiques ont bien du mal à s’approprier pleinement pour en tirer tous les bénéfices.

TRIBUNE - Par Jean-Paul Briand. Comme chaque année, le 23 avril, a lieu la journée internationale du livre, jour anniversaire de la mort de William Shakespeare, l’un des plus illustres écrivains, dramaturges et poètes de la culture occidentale, mais aussi date de la disparition du grand Miguel Cervantes.

EN BAISSE - Une baisse de 30% du nombre de parlementaires et 15% de proportionnelle pour les élections législatives à compter de 2022, telles sont les deux principales mesures de la réforme des institutions, annoncées par Édouard Philippe, mercredi 4 avril. Ainsi, le nombre de députés pourrait passer de 577 à 404 et celui des sénateurs de 348 à 244, vraisemblablement à partir du prochain renouvellement partiel des sièges, soit dès 2020. Cette baisse du nombre de parlementaires se fera « dans des conditions qui garantissent la représentation de tous les départements et territoires », a annoncé le Premier ministre. Pour redessiner la carte électorale, gouvernement et Parlement devront s'entendre sur des critères à la fois démographiques et territoriaux.

STATU QUO ? - À trente ans d'intervalle, les mots de Michel Rocard et ceux d'Emmanuel Macron au sujet du rôle et de la responsabilité de la France dans l'accueil de « ceux qui sont en quête d’une vie meilleure » semblent entrer en résonnance. Pour autant, pour le docteur Jean-Paul Briand, citoyen engagé et ancien élu, qui s'est penché sur le projet de loi du président Macron, « la future loi sur l’immigration bafoue le principe républicain d’accueil de personnes en détresse ainsi que le respect de la dignité humaine ». Voici la tribune adressée par Jean-Paul Briand à la rédaction d'apostrophe45 au sujet d'un projet de loi qui a suscité de très nombreuses critiques, y compris dans le camp de la majorité. 

REGARD. Régulièrement, en fonction de l’actualité, Soufiane Sankhon, adjoint aux Sports pour la ville d’Orléans, livre pour apostrophe45 une chronique libre où il est question de sport à proprement parler bien sûr, d’un point de vue des performances athlétiques comme des enjeux sociétaux, politiques et économiques, mais également de bien-être, de dépassement de soi ou encore de nutrition. L’analyse aiguisée d’un élu local sur des sujets d’actualité, locaux, nationaux et internationaux, mais également le regard pertinent d’un ancien athlète de haut niveau, vice-champion d’Europe de karaté en 1999, aujourd’hui engagé sur les terrains de rugby autant que sur les tatamis des sports de combat. Pour cette nouvelle tribune, Soufiane Sankhon ne pouvait pas ne pas donner son point de vue sur l’affaire Jeanne d’Arc 2018, après les insultes essuyées sur les réseaux sociaux par Mathilde Edey Gamassou, jeune lycéenne métisse de 17 ans, qui incarnera la Pucelle d’Orléans le 8 mai prochain, dans les rues d’Orléans.

FRANCHISSEMENT - Depuis quelques semaines, il est beaucoup question de l'aménagement du Pont George-V dans les médias locaux, notamment après la demande formulée par le conseiller municipal d'opposition écologiste, Jean-Philippe Grand, de supprimer les voies de circulation dédiées aux voitures, et ce, afin de permettre aux vélos de franchir la Loire sans risquer la collision avec un véhicule ou le tram. Lors d'une conférence de presse organisée, vendredi dernier, le maire d'Orléans, Olivier Carré, a indiqué qu'il n'était pas favorable à cette expérimentation mais qu'il avait initié une étude afin, si les conclusions sont probantes, de proposer au conseil municipal de réduire à une seule voie la circulation du tram. Le collectif CitLab a adressé à la rédaction une tribune dans laquelle il formule trois recommandations au sujet de l'aménagement futur du pont George-V. 

FEUILLE DE SOINS - Jean-Paul Briand, médécin généraliste orléanais à la retraite et citoyen très impliqué dans la vie de la cité, a rédigé pour apostrophe45, cette tribune qui fait suite, et écho, à une conférence de presse tenue très récemment par le président de la Région, François Bonneau, sur le thème de la lutte contre la désertification médicale. Avec, pour point d'orgue de l'action politique mise en œuvre par la collectivité régionale, la volonté d'instaurer « un conventionnement différencié des médecins généralistes selon leur zone d’installation pour faire face à la situation ». Une mesure que Jean-Paul Briand trouve inefficace, et pour tout dire démagogique. Voici sa tribune in extenso.

C'EST TRANCHÉ - Thierry Soler, conseiller départemental écologiste du Loiret, a adressé une tribune à la rédaction, dans laquelle il salue la décision d’Edouard Philippe, Premier ministre, d’abandonner le projet de construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, un choix qui témoigne, selon Thierry Soler, de sa capacité à « prendre des décisions rationnelles en fonction des besoins réels des Français et des nécessités de l'économie ». Voici, in extenso, la tribune du conseiller départemental écologiste. 

Pages

À L'AFFICHE

Communication. 

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg