Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 24 Juillet 2017, 16h31

Tribune

Sujets relatifs aux tribunes

TRIBUNE - « Depuis son début de mandat, le Président Macron réalise un bon parcours sur la scène internationale, et en particulier européenne. Le mouvement  « En Marche » qu’il a initié, (et j’en suis membre), se revendique profondément européen et le rappelle avec conviction dans ses statuts. Cela fait bien longtemps qu’un mouvement politique français n’a pas affiché aussi clairement ses ambitions d’une Union Européenne forte. On a plutôt eu à connaître une engagement d’eau tiède ou d’oppositions farouches.

Le renforcement du dialogue et des actions, des actions surtout, sont d’heureuses initiatives, par exemple, très récemment, dans le domaine de la défense. Le  binôme Macron-Merkel  « fonctionne », comme n’en doutons guère, le ferait le binôme Macron-Schultz.

«J’appelle notre Président de la République à œuvrer et à faire des gestes vers les autres»

Cependant, il ne faudrait pas que cette relation, déterminante pour l’impulsion, tant les institutions communautaires semblent parfois gelées, ne tombe dans une certaine exclusive.
L’Union Européenne, ce sont 27 Etats (j’acte ainsi la sortie britannique), qui ne repartira de l’avant que si chacun se sent respecté, écouté et intégré. Cela est particulièrement prégnant sur les grands sujets que sont l’environnement, la nécessaire convergence sociale, le domaine fiscal… qui nécessitent souvent l’unanimité, en tout cas pour le moment.
Ainsi, j’appelle notre Président de la République à œuvrer également, à faire des gestes (cela semble s’enclencher), vers les autres. 

La célébration des 50 ans des Traités de Rome, cette année, nous rappelle que le noyau originel est également composé de l’Italie, et des 3 pays du Benelux.
Notre géographie, notre histoire (notamment au regard de l’intégration des populations) doit nous faire porter attention à l’arrimage de l’Espagne et du Portugal. Pour ces deux Etats-membres, cela relève particulièrement de la responsabilité de la France.

Et puis, bien sûr, tous les autres ont leur place, y compris les plus petits, de la Grèce, berceau d’une partie de notre histoire, à la toute petite Malte, à l’île de Chypre toujours coupée en deux, à la dernière entrée la Croatie.

Je me prends même  à rêver qu’il nous faudra compléter l’intégration des Balkans, et que, là aussi, la France pourrait utilement, avec d’autres, être à l’initiative, lors d’un prochain mandat. »

Yves Clémént, vice-président Mouvement Européen France

OPPOSÉ - Deux axes ont dominé l'intervention prudente mais déterminée du Président de la République lors de la Conférence nationale des territoires. La volonté de poursuivre l'adaptation des territoires à la mondialisation libérale en lien avec la réforme de la taxe d'habitation, et l'annonce d'une ponction de 13 milliards d'euros sur les collectivités sur 5 ans. Comment ne pas voir que l'incitation au regroupement prôné par Emmanuel Macron vise implicitement les communes et les départements ? (...)

FRONT RÉPUBLICAIN - Dans une tribune transmise à la presse, Jérôme Beyler, porte-parole du groupe EELV à Orléans, et candidat aux élections législatives dans la 1ère circonscription du Loiret, appelle tous les militants de gauche à voter pour Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle, à ne surtout pas renvoyer dos à dos « le banquier et la fasciste » et souligne que les enjeux pour la démocratie et  les relations humaines sont trop importantes pour ne pas choisir son camp. Voici sa tribune. 

EN MODE COMBAT - Alors qu'une action terroriste a été déjouée à cinq jours du premier tour de la présidentielle, Guillaume Peltier, porte-parole national des Républicains et conseiller régional du Centre-Val de Loire, estime que François Fillon, candidat Les Républicains, « est le seul capable de défendre les Français face au terrorisme islamique ». Il était vraisemblablement le premier visé après la découverte par la police de documents le mettant en scène dans l'appartement des terroristes présumés.

Dans une longue tribune chez nos confrères du Figaro, le maire LR de Neung-sur-Beuvron dit « savoir ce (qu'il) redoutait » : « L'élection présidentielle, qui symbolise le rendez-vous de la France avec son avenir, est aussi la cible de nos ennemis. » Les candidats à la présidentielle ont tous été informés par les autorités françaises, la semaine dernière, que des soupçons d'attentats pesaient sur la campagne (...)

TRIBUNE - Soutenu par Jean-Christophe Fromantin, député-maire de Neuilly sans étiquette, Pascal Tebibel, issu de la société civile, se présente comme le candidat de « 577 pour la France » dans la 2e circonscription du Loiret, en vue des législatives. Pour apostrophe45, il livre une tribune sur le renouvellement tant attendu de la vie politique, et donc sur les bancs de l'Assemblée nationale.

« Etant donné le contexte politique que nous traversons actuellement en France, il est fort à parier que nous sommes à la veille d'assister au plus fort renouvellement des membres de l'Assemblée Nationale sous la Ve République. Nous devons donc saisir cette occasion unique pour faire les choses autrement et qu'enfin cette Assemblée nous ressemble et surtout qu'elle nous rassemble (...)

FEUILLE DE ROUTE - Dans une tribune adressée à la rédaction, le sénateur socialiste Jean-Pierre Sueur livre son analyse et son regard sur la campagne présidentielle, le programme économique de Benoit Hamon, la candidature d'Emmanuel Macron, la menace du Front national, les impératifs de rassemblement de la gauche, et explique qu'elle est et qu'elle sera sa ligne de conduite dans cette course à l'Élysée à l'issue aujourd'hui si incertaine. Voici l'intégralité de son texte.

APPEL - Les élux régionaux « socialistes, progressistes et écologistes » rentrent en campagne derrière Benoît Hamon en se rassemblant autour d'une tribune publiée à l'intiative de François Bonneau, Marc Gricourt et Jean-Patrick Gille, et intitulée « Rassemblés pour gagner ». Signé par quelque 200 élus régionaux, ce texte appelle la gauche à l'unité derrière le programme et la candidature du vainqueur de la primaire de la Belle Alliance, et donc à faire taire les divisions entre les différentes familles politiques socialistes. Pour les auteurs de cette tribune, la victoire est possible en dépit des « pronostics » à condition qu'elle soit portée par une « gauche rassemblée et solidaire », à l'image de celle qui avait conduit François Bonneau à une réélection à la tête de l'exécutif régional pourtant donné perdant de ce scrutin. Voici la tribune dans son intégralité ainsi que la liste complète des élus qui l'ont signée. 

REGARD. Chaque semaine, Soufiane Sankhon, adjoint aux Sports pour la ville d’Orléans, livre pour apostrophe45 une chronique libre où il est question de sport à proprement parler bien sûr, d’un point de vue des performances athlétiques comme des enjeux sociétaux, politiques et économiques, mais également de bien-être, de dépassement de soi ou encore de nutrition. L’analyse aiguisée d’un élu local sur des sujets d’actualité, locaux, nationaux et internationaux, mais également le regard pertinent d’un ancien athlète de haut niveau, vice-champion d’Europe de karaté en 1999, aujourd’hui engagé sur les terrains de rugby autant que sur les tatamis des sports de combat. Pour cette nouvelle tribune, Soufiane Sankhon constate et regrette l’absence d’un programme dédié à la pratique du sport dans les projets présidentiels présentés depuis des semaines par les candidats investis. (...)

GABEGIE - Jean-Pierre Delpuech, professeur et éditeur orléanais, réagit à la publication tout à fait récente d’un livre consacré à Arthur Nauzyciel, metteur en scène et ancien directeur du CDN d’Orléans. Un texte panégyrique de 400 pages, tiré à 2.000 exemplaires et distribué gracieusement, dont le seul coût d’impression avoisinerait les 14.000 euros. Alors que les subsides publics baissent régulièrement pour financer la culture, et donc le théâtre, Jean-Pierre Delpuech s’interroge sur l’utilité d’une telle publication, et plus encore il s’indigne du coût qu’elle a pu représenter pour la collectivité.(...)

Pages