Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 18 Décembre 2017, 23h09

Territoire

Sujets relatifs au territoire

ÉTOILÉ - François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire, entend donner «du sens à l'Europe» et renforcer l’ouverture de la Région sur l’Europe, via le plan «Stratégie Europe» (2017-2020). Dans le but de favoriser l’émergence d’initiatives européennes sur son territoire, la Région veut soutenir et accompagner les acteurs régionaux dans leurs actions de promotion de l’identité européenne. 

PRÉVENTION - Ce jeudi 9 février, le sénateur socialiste Jean-Pierre Sueur a publié, par voie de communiqué de presse, la réponse de la ministre de l’Écologie à sa demande d'établir les raisons pour lesquelles les pluies survenues dans le Loiret entre la fin du mois de mai et la première semaine du mois de juin dernier avaient occasionné de fortes inondations et la paralysie pendant plusieurs jours d'un tronçon de l'autoroute A10. La réponse de la ministre s’appuie sur le rapport du Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD). 

POCL - Les élus orléanais entendent se mobiliser contre le projet médian souhaité par RFF qui viserait à exclure Orléans du réseau des trains à grande vitesse. «Ce projet ne pourra pas se faire sans nous.» Serge Grouard, député-maire UMP d'Orléans, en est sûr. Et comme tous les élus de l'Orléanais, il est vent debout contre la volonté de Réseau Ferré de France (RFF) d'imposer le scénario médian, excluant de facto le scénario Ouest et donc la desserte directe d'Orléans par la grande vitesse. Un sujet lourd mais structurant pour l'attractivité de la capitale régionale à l'horizon 2020-2030. 

PROJET - C'est sans doute l'un des plus grands projets structurants des trois prochaines décennies que le président (UMP) de l'AgglO, Charles-Éric Lemaignen, présentera, ce jeudi soir, lors du conseil d'agglomération d'Orléans. Le projet Interives, qui consiste à la requalification des 110 hectares de l'ancien secteur Dessaux Les Aubrais en entrée de ville, trouvera ses fondations sur un pôle d'affaires (350.000 m2 de bureaux, de commerces de proximité aussi) et sur un pôle habitat de 3.000 logements. 

CENTRE-VAL DE LOIRE - Alors que les deux régions Centre et Pays de la Loire, unies sous la bannière « Val de Loire », viennent tout juste d'être reconnues « destination (touristique) internationale » par le gouvernement, le Conseil régional doit d'ores et déjà réfléchir à sa communication, en attendant la promulgation de la loi sur la réforme territoriale en tout début d'année 2015. « On ne peut pas révolutionner les choses », prévient Maguelone Hédon, directrice de la communication de la Région. Pour autant, l'objectif est bien de rendre, grâce à sa nouvelle appellation, le territoire beaucoup plus sexy que celui affiché depuis plus de vingt ans.

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg