Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 25 Mai 2017, 22h12

Solidarité

Sujets relatifs à la solidarité

A l’ÉCOUTE - Tous, sans doute, n’ont pas été destinataires du communiqué adressé par la Fédération nationale des déportés et internés, résistants et patriotes (FNDIRP), en octobre, faisant état des souffrances vécues par la population d’Alep-Est, en Syrie, et demandant « l’intervention de la France et des autres pays démocratiques » pour « mettre fin rapidement à cette tragédie ». Sur les 925 parlementaires français, si tous n’ont pas reçu dans leur boîte mail ce communiqué puisque la Fédération n’a pas des déclinaisons locales dans chaque département français (...)

HOMMAGE - C’est une sorte de grand oral bienveillant qu’est venu passer ce vendredi 18 novembre, Nacer Meddah, préfet de région, devant les élus départementaux. Pendant plus d’une heure et demie, le préfet a ainsi dressé le bilan des activités des services de l’Etat dans le département du Loiret pour l’année 2015. Et parmi les sujets évoqués, il a bien sûr été question de l’accueil, plus récent lui puisqu'il date de la fin du mois d'octobre 2016, des mineurs isolés en provenance de Calais.

SOLIDARITÉ - Le Département innove et propose, en partenariat avec une association d'assurés (Actiom), une complémentaire santé, appelée Loiret Santé, « à petit prix et accessible pour tous ses habitants », présente le président (LR) du Conseil départemental, Hugues Saury. Une initiative concrète et intéressante que bon nombre de communes  à travers le territoire français (1.400 en ce début octobre) ont déjà mis en pratique pour leurs administrés. « C'est un besoin et surtout une première en France à l'échelle départementale », a précisé le président Saury dans son propos liminaire (...)

INONDATIONS - « On a vécu quelque chose de très difficile le 31 mai et les premiers jours de juin, ici à Montargis, comme dans les communes voisines qui sont dans la vallée du Loing. Rappelons qu'une personne est décédée. Ça a donc été dramatique. Trois mois après, nous sommes tous réunis pour faire un premier bilan », a déclaré dans son propos liminaire le député-maire (Les Républicains) de Montargis, Jean-Pierre Door, qui recevait, ce lundi, pour la deuxième fois en un peu plus de trois mois le Premier ministre (...)

VERSEMENT. Les victimes les plus démunies des inondations qui ont touché le département du Loiret entre la fin du mois de mai et le début du mois de juin ont reçu, ou vont recevoir dans les jours qui viennent, l’aide d’extrême d’urgence débloquée par l’Etat au titre de la solidarité nationale. Dans le Loiret, 3.092 personnes dont 876 enfants (...)

AIDES - Suite aux inondations qui ont touché le Loiret depuis le 30 mai, l’assemblée départementale, réunie en session aujourd’hui, propose un fonds d’urgence pour les sinistrés loirétains à hauteur de 800.000 € et un dispositif d’aides à hauteur de 2 millions d’euros pour les collectivités afin de reconstruire le territoire. La Région Centre-Val de Loire a également annoncé qu'elle débloquerait 1 million d'euros (...)

AIDE- Lors des questions à l'Assemblée nationale ce mardi, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé que le fonds d'urgence serait de «500 euros en moyenne par foyer». Le Premier ministre, qui était en visite lundi matin à Montargis, avait déclaré vouloir mobiliser «un fonds d'extrême urgence pour les personnes ayant tout perdu» sans pour autant s'avancer sur le montant. C'est donc chose faite ce mardi après-midi, « en attendant les indemnisations des assurances » (...)

INONDATIONS - Le Loiret (Centre) est repassé en alerte orange, mais cette fois, c'est la Seine-et-Marne qui se trouve en alerte rouge inondations.  Le Premier ministre a annoncé, ce jeudi à Nemours (Seine-et-Marne) la mise en place d'«un fonds exceptionnel de soutien» pour les collectivités territoriales touchées par les inondations et promis une mise en oeuvre rapide des procédures de catastrophe naturelle. «Nous pouvons considérer que dans le Nord-Pas-de-Calais et dans l’Est de la France les choses sont totalement maîtrisées, mais dans la région Centre, et ici dans la région Île-de-France, la situation reste extrêmement tendue, difficile», a-t-il déclaré...

HUMANITAIRE. Les places laissées vacantes ne le restent pas longtemps compte tenu, notamment, de la volonté gouvernementale de proposer aux migrants qui ont trouvé refuge dans « la jungle de de Calais » des solutions d’hébergement provisoire plus dignes et plus acceptables pour tous. (...)

SOLIDARITE. Cinquante-quatre réfugiés sont arrivés à Olivet, ce mardi soir, en provenance de Calais, première halte d’un itinéraire qui passera ensuite, dans la soirée, par trois autres communes du Loiret,Villemandeur, Amilly et Pierrefittes-ès-Bois, chacune de ces quatre communes accueillant un certain nombre d’entre eux : 15 pour Olivet, 9 pour Amilly, 5 pour Villemandeur et, enfin, 25 pour Pierrefittes-ès-Bois. Des réfugiés originaires de l’Afrique de l’Ouest pour la très grande majorité, trois ou quatre seulement d’entre eux étant d’origine syrienne. 

« Ce sont des personnes qui ont fui des zones de guerre, des zones de combat», Michel Jau, préfet

« Ce sont des personnes qui ont fui des zones de guerre, des zones de combat. Elles étaient à Calais depuis un certain temps et elles ont accepté volontairement de partir », a précisé, ce mardi 27 octobre, en toute fin de journée, Michel Jau, préfet du Loiret, qui a martelé que cet accueil de réfugiés se ferait « selon un flux régulier dans les limites de notre capacité d’accueil ».

Dans le Loiret, ces capacités sont de l’ordre de 55 à 60 personnes pour les réfugiés célibataires accueillis dans des centres d’accueil idoines et des structures réquisitionnées à cet effet, et de 120 autres réfugiés appartenant à des familles constituées. La cinqauntaine de réfugiés arrivés ce mardi soir sont des « principalement célibataires, à 95% des demandeurs d’asile », a précisé le préfet.

afp-46071553629acc1c13c4c6749b07120a11781e22.jpg
Le camp de Calais où vivent des centaines de refugiés dans des conditions sanitaires effroyables. 

« Nous allons clarifier leur situation juridique le plus vite possible »

Au cours de sa conférence de presse, Michel Jau a également indiqué que cet « hébergement est humanitaire et temporaire », qu’il ne durera que quelques jours pour certains et « quelques semaines à plusieurs mois tout au plus » pour d’autres, le temps pour les autorités préfectorales de faire le point sur la situation administrative et juridique de chacun. « Nous allons clarifier leur situation juridique le plus vite possible. Certains ne seront peut-être pas autorisés à l’asile et seront raccompagnés dans le pays d’entrée de l’Union européenne. (…) Il faudra accompagner ces personnes sur le plan sanitaire, elles feront l’objet d’un accompagnement social assumé principalement par les associations », a poursuivi Michel Jau, citant la Croix-Rouge, Coallia et Adomia, et assurant que « tout est prêt »

 

 

 


L'Érythrée, le Soudan et pour une très faible part La Syrie sont les pays d'origine de ces réfugiés arrivés à Olivet ce mardi.

 

Enfin, le préfet du Loiret et préfet de région a rappelé la vocation humanitaire de la France, terre d’accueil des population meurtries et pourchassées. « Il faut être attentif à cet élan de solidarité », a t-il rappelé à plusieurs reprises.

Anthony Gautier

Pages