Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 18 Décembre 2017, 22h04

Solidarité

Sujets relatifs à la solidarité

EN FORMATION - « Quand je vous regarde, je vois Orléans. » C’est en ces termes que François Lagarde, vice-président à la Métropole et conseiller municipal à la prévention du Risque inondation et Gestion de Crise, a introduit son propos à l’adresse des « 90 personnes » composant la réserve communale de la sécurité civile à Orléans. Ces bénévoles, formés et encadrés, seront, dans les prochains mois, en capacité d’apporter leur aide à la Ville en cas de crise majeure. « Vous vous inscrivez dans une démarche de proximité et de solidarité. Vous êtes de tous les quartiers, de tous les âges. les missions qui vous seront confiés seront des missions simples, non dangereuses, en appui aux services de l’État et aux services communaux », a-t-il précisé, telles que des missions administratives ou encore la constitution de périmètres de sécurité...

SOLIDAIRE - Après la Région Centre-Val de Loire, c’est au tour du Département du Loiret de faire montre de solidarité à l’égard des Antilles. Lors de la session d’octobre 2017, l’assemblée départementale a voté une aide financière exceptionnelle de 20.000 €, afin de venir en aide aux populations des îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, touchées par l’ouragan IRMA en septembre dernier. Soit 10.000 € chacune. Cet évènement naturel a provoqué des dégâts catastrophiques, estimés à plus de 200 millions d’euros pour les Antilles françaises.

Rappelons que le Département a déjà soutenu d’autres collectivités qui ont été victimes de catastrophe naturelle. Par exemple, la collectivité a témoigné son soutien aux départements de l’Aude, du Tarn, des Pyrénées-Orientales et de l’Hérault en novembre 1999, des départements du Gard, du Vaucluse et de l’Hérault en 2002, du Département du Var en 2010 et du Népal en 2015. 

La Région Centre-Val de Loire a, quant à elle, débloqué une aide d’urgence de 80.000 € aux Antilles, lors de la commission permanente Régionale du 15 septembre prochain.

AIDE EXCEPTIONNELLE - Le bilan du passage de l'ouragan Irma ne cesse d'augmenter. Ce vendredi 8 septembre, Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, a annoncé 9 morts, 7 disparus et 112 blessés dans les îles françaises. L'ouragan, d'une intensité sans précédent, a dévasté les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. 

La Région Centre-Val de Loire a pris, ce vendredi 8 septembre, la décision de débloquer une aide d’urgence. François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire, et l’ensemble de l’exécutif régional proposeront lors de la Commission Permanente Régionale du 15 septembre prochain que soit débloquée une aide d’urgence de 80.000 euros, afin de venir en aide aux populations les plus touchées et les plus démunies. Pour cela, une subvention exceptionnelle sera attribuée à la Croix Rouge française qui a ouvert un « fonds urgence Caraïbes »...

ACCUEIL - On ne les appelle plus « mineurs étrangers isolés » mais « mineurs non accompagnés ». Une périphrase qui n’adoucit en rien la réalité de ces adolescents qui ont  fui leur pays pour des raisons liées à la guerre, à la misère économique ou à des menaces ciblées. Selon les chiffres fournis par la Département du Loiret, qui assure la prise en charge de ces jeunes qui deviendront français une fois leur majorité acquise, 241 mineurs isolés ont été accueillis au 30 avril 2017, contre 100 au 31 décembre 2015. Et, d'après les autorités préfectorales, leur nombre « pourrait tripler assez rapidement », selon Hugues Saury, président (LR) du Département. 

A l’ÉCOUTE - Tous, sans doute, n’ont pas été destinataires du communiqué adressé par la Fédération nationale des déportés et internés, résistants et patriotes (FNDIRP), en octobre, faisant état des souffrances vécues par la population d’Alep-Est, en Syrie, et demandant « l’intervention de la France et des autres pays démocratiques » pour « mettre fin rapidement à cette tragédie ». Sur les 925 parlementaires français, si tous n’ont pas reçu dans leur boîte mail ce communiqué puisque la Fédération n’a pas des déclinaisons locales dans chaque département français (...)

HOMMAGE - C’est une sorte de grand oral bienveillant qu’est venu passer ce vendredi 18 novembre, Nacer Meddah, préfet de région, devant les élus départementaux. Pendant plus d’une heure et demie, le préfet a ainsi dressé le bilan des activités des services de l’Etat dans le département du Loiret pour l’année 2015. Et parmi les sujets évoqués, il a bien sûr été question de l’accueil, plus récent lui puisqu'il date de la fin du mois d'octobre 2016, des mineurs isolés en provenance de Calais.

SOLIDARITÉ - Le Département innove et propose, en partenariat avec une association d'assurés (Actiom), une complémentaire santé, appelée Loiret Santé, « à petit prix et accessible pour tous ses habitants », présente le président (LR) du Conseil départemental, Hugues Saury. Une initiative concrète et intéressante que bon nombre de communes  à travers le territoire français (1.400 en ce début octobre) ont déjà mis en pratique pour leurs administrés. « C'est un besoin et surtout une première en France à l'échelle départementale », a précisé le président Saury dans son propos liminaire (...)

INONDATIONS - « On a vécu quelque chose de très difficile le 31 mai et les premiers jours de juin, ici à Montargis, comme dans les communes voisines qui sont dans la vallée du Loing. Rappelons qu'une personne est décédée. Ça a donc été dramatique. Trois mois après, nous sommes tous réunis pour faire un premier bilan », a déclaré dans son propos liminaire le député-maire (Les Républicains) de Montargis, Jean-Pierre Door, qui recevait, ce lundi, pour la deuxième fois en un peu plus de trois mois le Premier ministre (...)

VERSEMENT. Les victimes les plus démunies des inondations qui ont touché le département du Loiret entre la fin du mois de mai et le début du mois de juin ont reçu, ou vont recevoir dans les jours qui viennent, l’aide d’extrême d’urgence débloquée par l’Etat au titre de la solidarité nationale. Dans le Loiret, 3.092 personnes dont 876 enfants (...)

AIDES - Suite aux inondations qui ont touché le Loiret depuis le 30 mai, l’assemblée départementale, réunie en session aujourd’hui, propose un fonds d’urgence pour les sinistrés loirétains à hauteur de 800.000 € et un dispositif d’aides à hauteur de 2 millions d’euros pour les collectivités afin de reconstruire le territoire. La Région Centre-Val de Loire a également annoncé qu'elle débloquerait 1 million d'euros (...)

Pages

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg