Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 23 Septembre 2018, 17h59

Société

RÉVÉLATIONS - Après les récentes révélations de l'Évêque d'Orléans, Mgr Blaquart, reposant sur les actes pédophiles d'un aumônier du Loiret qui serait l'auteur d'une dizaine d'attouchements sur mineurs, lors d'un camp du Mouvement eucharistique des jeunes en 1993, les membres de l’association « Notre parole aussi libérée » ont souhaité apporter leur témoignage. 

Sur leur blog, les membres reviennent même, dans le détail, sur « les agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans commises par un prêtre du diocèse d’Orléans », ainsi que sur « la réaction du Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ) » et « la réaction du diocèse d'Orléans ». apostrophe45 a choisi de publier les témoignages recueillis par l'association (...)

GROGNE - Quatre des huit raffineries pétrolières françaises sont à l'arrêt et plusieurs dépôts sont bloqués par des manifestants contre la loi Travail. Les actions pourraient prendre de l'ampleur car la CGT veut «élargir et durcir» le mouvement.

Pour la représentante de la CGT en charge du dossier sur la loi Travail, Catherine Perret, le geste du gouvernement sur les heures supplémentaires des routiers montre que «la mobilisation paye. Quand les salariés se mettent massivement en grève, ils obtiennent effectivement des avancées. Nous nous réjouissons pour les routiers, mais ce n'est pas juste qu'on fasse un geste uniquement pour eux » , a-t-elle réagi dimanche sur France Info. 

«Nous irons jusqu'au bout. Nous allons encourager les salariés partout à voter la grève et sa reconduction», a-t-elle déclaré. «Il faut que tous les secteurs professionnels se mettent en mouvement pour obtenir le retrait de la loi.» (...)

RANGS SERRÉS - Les membres des services d'ordre des syndicats ont accru leur vigilance, ce jeudi, lors de la manifestation contre la loi Travail qui a réuni dans les rues d'Orléans quelque 1.500 manifestants. Contrairement à Rennes, Nantes et bien sûr Paris, la capitale régionale du Centre-Val de Loire n'est pas dans le viseur des casseurs et après une septième manifestation, aucun débordement n'est à ce jour à déplorer. « À Orléans, ça se passe généralement bien », déclare Aurelio Ramiro, secrétaire général de le CGT Loiret (...)

STOP - Ils étaient « une bonne soixantaine » de policiers, hors service et en civil, à répondre, ce mercredi midi, à une mobilisation statique devant le commissariat central d'Orléans qui compte « près de 600 fonctionnaires tous services confondus » pour protester contre les violences diverses dont la police est aujourd'hui victime . Objectif des syndicats à l'initiative de cet appel, Alliance suivi d'Unité SGP Police-FO, UNSA, CFDT Officiers, Synergies Officiers : rappeler que les forces de l'ordre ont bien le soutien de la «majorité silencieuse» face à « une minorité de casseurs » qui affichent ostensiblement leur « haine anti-flic ».

Les représentants syndicaux « déplorent le sentiment de défiance relayé jour après jour contre des policiers fatigués, épuisés mais qui restent mobilisés pour assurer la protection de toute la population. Et s’indignent de cet acharnement irresponsable à vouloir faire croire que les policiers sont des brutes sauvages qui frappent aveuglément sur la jeunesse », explique-t-on du côté du syndicat majoritaire, Alliance. apostrophe45 a justement tendu le micro au secrétaire départemental, Thierry Bricquebec (...)

CONTESTATION. Journaliste et réalisateur du film Merci Patron, dont le succès populaire a constitué la première pierre dans l'édification du mouvement Nuit Debout, François Ruffin, 41 ans, viendra justement au cinéma des Carmes à partir de 19h30 à la rencontre des Orléanais pour débattre de son film et, sans doute, du mouvement militant qui est né dans sa foulée et dont il constitue l’une des matrices. (...)

VIOLENCE. Le suicide, en ce début de semaine, d’un jeune Malien de 17 ans, Hibrahima N., dans les murs de la prison de Tours où il était écroué pour le viol d’une réceptionniste à Orléans, a suscité la réaction indignée des membres de Réseau éducation sans frontières (RESF45) et du Collectif jeunes isolés étrangers du Loiret qui pointent du doigt l’absence totale de prise en charge de ces jeunes une fois qu’ils arrivent dans le département. (...)

HOSTILITE. Un défilé de parapluies et de têtes dissimulées sous des capuches : en dépit d’une pluie glaciale et incessante, quelque 3.000 personnes – 2.500 selon la police, plus du double d’après les syndicats – ont défilé dans les rues d’Orléans ce jeudi 31mars pour demander le retrait de la Loi Travail. Plus de 200 défilés ont eu lieu au même moment en France à l’appel des centrales syndicales CGT, Force ouvrière, Solidaires et FSU, mais aussi de plusieurs organisations d’étudiants et de lycéens. 

OPÉRATIONNEL - Le plan gouvernemental de mobilisation contre le racisme et l’antisémitisme prévoit la mise en place dans chaque département de France d’un comité opérationnel de lutte contre le racisme et l’antisémitisme (CORA). Lieu d'échange et de partage d'informations, le CORA est l'émanation du conseil départemental de prévention de la délinquance.

TRESOR DE GUERRE. Décidemment, l’actualité est très johannique en ce dimanche 20 mars. Au moment où Jean-Marie Le Pen, exclu du FN l’été dernier, annonçait la création des comités « Jeanne d’Arc au secours ! », Philippe de Villiers déclamait triomphant à la tribune du château du Puy du Fou : « Nous avons payé la rançon de Jeanne! ». (...)

PARTURIENTE. Elle fut une maternité avant-gardiste en France, emblématique d’une volonté de proposer aux femmes d’accoucher dans un environnement moins médicalisé, plus naturel, dans la position qui leur était la plus douce, une maternité ouverte aux avancées de l’haptonomie, et à la dimension affective et tactile de chaque accouchement. La maternité de Pithiviers, menacé de fermeture à plusieurs reprises ces vingt dernières années, est-elle en train de vivre ces derniers mois ? L’annonce, pour le mois de juin, de la fin des accouchements au centre hospitalier de Pithiviers qui enregistre quelque 600 naissances par an – contre 4.700 pour le CHRO - a fait réagir de nombreux élus locaux. (...)

Pages

À L'AFFICHE

Communication. 

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg