Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 25 Avril 2018, 17h57

Société

APRÈS CALAIS - Sur les 95 mineurs isolés en provenance de Calais accueillis dans le département du Loiret depuis la mi-novembre, 40 à Pierrefitte-ès-Bois, 55 à Cerdon, « une vingtaine » seulement a été d’ores et déjà autorisée à venir s’installer en Angleterre, selon le chiffre communiqué ce mercredi 4 janvier par le secrétaire général de la préfecture, Hervé Jonathan. A l’échelle nationale, on évoque 800 autorisations délivrées par les autorités britanniques pour les quelque 1940 mineurs isolés accueillis dans différents départements français depuis le démantèlement de la Jungle de Calais (...)

DRAME - Deux décès par pendaison ont eu pour cadre la prison de Saran le même jour, à savoir le mercredi 28 décembre. Ecroués dans deux cellules différentes, deux détenus, âgés de 71 et 35 ans, (...)

J-2 - 2017 sera une année importante sur le plan politique. Dès lors, si vous espérez accomplir votre devoir de citoyen en vue de l'élection présidentielle, puis des législatives, il est impératif de vous manifester en mairie, sur Internet ou par correspondance d'ici le 31 décembre. Ainsi, vous figurerez sur les listes électorales de votre commune, afin de participer le 23 avril (premier tour) et le 7 mai prochain (second tour).

Pour ceux qui ne sont pas encore inscrits, il est en revanche déjà trop tard pour voter lors des élections de la Primaire du Parti Socialiste, prévues les 22 et 29 janvier 2017. Pour cela il aurait fallu être enregistré avant le 31 décembre 2015.

Certains cas particuliers peuvent cependant bénéficier d'un délai, comme vous pouvez le voir sur le site du service public.

Enfin, si vous êtes déjà inscrit mais que avez changé d'adresse entre temps, vérifiez que vous n'avez pas été radié des listes.

À toutes fins utiles, pour pouvoir voter, il faut avoir au moins 18 ans la veille de l'élection, être de nationalité française et jouir des droits civiques et politiques.

GRÂCIÉE - Enfin ! François Hollande a annoncé sur son compte Twitter la fin du calvaire pour Jacqueline Sauvage, condamnée en première instance puis en appel à 10 ans de prison pour le meurtre de son mari violent. Ses trois filles avaient témoigné à charge contre leur père, expliquant avoir été violées et battues comme l'était leur mère...

VICTOIRE - La députée socialiste du Loiret Valérie Corre a fait savoir, mercredi, qu'elle se félicitait de l'adoption en Commission des Affaires culturelles et de l’Education d’un amendement, co-signé par plusieurs de ses collègues, inscrivant dans la loi le principe de diffusion prioritairement gratuite des grands évènements sportifs internationaux organisés en France...

ÉCOUTE - Jeudi soir, à l'occasion du déplacement du nouveau ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, à Orléans, il a, une nouvelle fois, été question de la formation des policiers municipaux « en tant que primo-arrivants » sur le lieu d'un attentat ou d'une tuerie de masse. Ce dernier a rappelé qu'il répondre à la demande formulée par le maire - Olivier Carré - remontant donc à l'été dernier. « Il faut profiter de l'expérience de la police nationale pour améliorer la formation. Il y a une volonté de part et d'autre, il faut donc que les engagements soient respectés », a-t-il affirmé...

LES YEUX DANS LES YEUX - Les policiers de terrain sont démoralisés et « à bout », disent-ils. Les rythmes de travail non définis, les procédures pénales fastidieuses, les jours de repos sans cesse reportés, le risque terroriste élevé ainsi que la tension sociale de ces derniers mois n'en finissent plus d'alimenter la déprime mais aussi la colère des officiers de police (...)

MENACES - Il ne s’agissait pas pour le préfet de région Nacer Meddah de jouer les Cassandre devant les élus départementaux la semaine dernière au moment de faire le bilan des actions menées par l’Etat dans le Loiret pour l’année 2015, et notamment des mesures prises pour lutter contre le terrorisme islamique. Pour autant, Nacer Meddah a répété à plusieurs reprises que la lutte contre le terrorisme était « l’affaire de tous », y compris donc de la collectivité départementale, même si les maires restent les premiers concernés par cette politique. « Les inquiétudes, les risques sont partout ; (…)  le partenariat avec les collectivités et notamment les maires, est indispensable ; les maires ont des responsabilités confiées par l’Etat dans la lutte contre le terrorisme, il n’y a pas un pays qui a été frappé autant que la France  », a souligné le préfet. (...)

MESURES - Un 5e plan interministériel « de mobilisation et de lutte contre toutes les violences faites aux femmes » (2017-2019) a été présenté par la ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes Laurence Rossignol, mercredi 22 novembre, en Conseil des ministres. Si le gouvernement estime que des « progrès considérables » ont été réalisés grâce au plan qui s'achève (2014-2016), et qui a contribué à faire baisser « la tolérance sociale » sur ce sujet, ces violences restent encore « massives » selon le ministère. Chaque année, quelque 223.000 femmes sont ainsi victimes de violences conjugales, et 84.000 sont victimes de viol ou tentative de viol mais « trop peu d'entre elles déposent plainte ». En 2015, 122 femmes sont décédées, victimes de leurs conjoints, compagnons ou « ex », soit une tous les trois jours. Vanessa Kerampran, déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité, fait le point sur ce douloureux sujet dans le département du Loiret et répond aux questions d’apostrophe45.

PÉNITENCE - Réunis à Lourdes en assemblée plénière, les évêques ont célébré, ce lundi, une messe « pour le pardon des péchés » commis par les membres du clergé, dans un geste très fort à l’issue de cette année de la miséricorde. Cette journée inédite de jeûne est «une demande de pardon pour les fautes commises par les membres du clergé» et «une prière pour que les acteurs de l'Église aient une conscience toujours plus vive de leur responsabilité». Ils ont reconnu avoir « failli » dans leur mission en restant parfois silencieux, et se sont engagés à « déraciner l’arbre du mal » de la pédophilie dans l’Église, ainsi qu’à mieux écouter les victimes. « Nous n’avons pas su protéger les êtres les plus faibles », reconnaît Mgr Braquart. C'est le cas notamment dans le diocèse d'Orléans où l'évêque d'Orléans a révélé, en avril dernier, une affaire de pédophilie dans le Loiret...

Pages

À L'AFFICHE

Communication. 

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg