Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 26 Février 2018, 02h27

Santé

Le robot da Vinci

INNOVATION - C'est une « révolution », n'hésitent pas à annoncer, en chœur, les chirurgiens orléanais passés maîtres dans le maniement du « da Vinci Si HD » dernière génération. Une (r)évolution attendue depuis quatre ans par le Centre Hospitalier Régional d'Orléans qui accroît, par cette acquisition à 2 millions d'euros pièce - grâce au soutien de la Ligue contre le Cancer -, un haut degré de technologie, donc de performance. Et ce, au bénéfice évidemment du patient.

Alors non, ce n'est pas le robot qui opère. Il ne saurait, aujourd'hui encore, se passer du haut degré de compétence du praticien. Mais les quatre bras du robot lui permettent d'obtenir une précision hors norme. « La différence entre avant et maintenant, c'est que c'est la machine qui commande les instruments mais c'est toujours au chirurgien de piloter. En réalité, il permet de travailler plus finement et surtout de bénéficier d'une image en trois dimensions », explique le docteur Olivier Saint-Marc. Trois dimensions pour l'image mais plus fort encore, sept dimensions pour les bras articulés du robot.

 

 
Le robot révolutionnaire « da Vinci », par apostrophe45.

Avec l'arrivée de « da Vinci », Orléans a pour code le N°70. En effet, contrairement aux Etats-Unis, précurseurs dans ce domaine avec plus de 2.000 robots, la France, elle, n'en compte par conséquent que 70. La dernière livraison étant orléanaise. Pour le docteur Olivier Saint-Marc, « grâce à ce type d'appareil, on fait un bond de 20 ans dans le domaine de la chirurgie »

L'objectif, la première année, sera de réaliser 10% des opérations via le robot, puis passer à 15% à 20% dans les cinq ans. Soit plus de 160 opérations pour la première année, tous services confondus. Et une rentabilité substantielle, puisque « da Vinci », par son expertise, permettra de réduire le temps d'hospitalisation. Bref, du gagnant-gagnant.

Richard Zampa

Les cas d'intoxication aux champigons se multiplient depuis la semaine dernière du fait des conditions pluvieuses. La gourmandise n'empêche pas la vigilance.

Le Robot da Vinci

Le CHR d’Orléans a réceptionné dans ses blocs opératoires du site de La Source le tout dernier robot « da Vinci » de dernière génération. Les chirurgiens pourront l'utiliser à distance à compter de ce jeudi 17 octobre.

Les acteurs de la santé ont du mal à convaincre les Français à se vacciner contre la grippe. Trop d'idées reçues perdurent.

Le manque patent de médecins à Orléans découle en partie de l'absence d'un CHU. En théorie, rien ne s'y oppose pourtant.

Pages

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg