Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 19 Novembre 2017, 17h02

Sécurité

Sujets relatifs à la sécurité

SUR-MESURE - Ce lundi 13 novembre, journée d’hommages par ailleurs, s’est tenue la réunion de lancement de concertation dans le Loiret de la police de sécurité du quotidien (PSQ). L’objectif est de répondre à l’évolution des missions de la police et de la gendarmerie, « afin de répondre à la première préoccupation des Français : la sécurité », indique Taline Apreikian, directrice de cabinet du préfet de la région Centre-Val de Loire...

HALLOWEEN - La Ville d'Orléans a décidé, comme en 2016, de faire la chasse aux sorcières à celles et ceux succombant à l’idée de se détourner de l’esprit « bon enfant » d’Halloween, à l'approche de cette fête célébrée la veille de la Toussaint, le 31 octobre. Il s'agit surtout de prévenir de possibles débordements au cours de cette nuit-là (31 oct.-1er nov.)...

NOYAU DUR - Quelles sont les centrales nucléaires présentant en France un réel danger en cas de séisme ? L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a publié lundi 16 octobre une liste de 20 réacteurs dont les installations suscitent de vives inquiétudes en pareille situation. En cause, la résistance des circuits d'alimentation en eau de refroidissement. «La source froide des réacteurs pourrait en effet être perdue (...) en cas de séisme», prévient l'ASN, inquiète de l'état des installations . «Ces dégradations sont la conséquence de la corrosion qui a pu se développer en l'absence d'une maintenance préventive adaptée», précise-t-elle. L’événement serait classé par l’ASN au niveau 2 de l’échelle INES...

ALERTE - L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a placé, mercredi 13 septembre, « sous surveillance renforcée » la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire dans le Cher, « en raison de la dégradation du niveau de sûreté qu’elle constate depuis 2016 sur ce site, et de l’absence d’améliorations notables de la part d’EDF à ce jour ». Le directeur de la centrale a été convoqué par la direction générale de l'ASN le 7 septembre 2017, afin qu'elle lui présente son plan d'action. Un nouveau contrôle de l'ASN sera effectué en avril 2018 afin de vérifier sa mise en œuvre...

PRÉVENTION - Ce budget-là ne faisait pas partie des éléments financiers programmés. Pour autant, face à une menace terroriste qui persiste, et qui garde le même niveau d’acuité, le département du Loiret devra investir 1,5 million d’euros pour sécuriser les 57 collèges du département placés sous sa tutelle. Un chantier qui devra être terminé pour la rentrée de septembre. 

ARRÊTÉ - La Ville d’Orléans a décidé de se doter d’un outil supplémentaire pour lutter contre les incivilités et plus précisément contre les auteurs d’infractions au code de la route, en utilisant la vidéo-verbalisation installée sur l’espace public. Dans le viseur de l’autorité publique, « les rodéos » qui fleurissent avec l’arrivée des beaux jours mais aussi les mariages exubérants...

SÉCURITÉ - Selon les grands principes émis par la préfecture du Loiret en matière de sécurité, il n’y a, pour l’heure, « aucune mesure d’interdiction générale des manifestations recevant du public », à la veille de nombreux rassemblements estivaux, à l’instar du festival de Loire d’Orléans. Les choses sont donc claires...

PRIORITÉ - Comment parvenir à renforcer la sécurité de la centaine de lycées que compte la région Centre-Val de Loire à un moment où lutter contre la menace terroriste, ou le geste d’un déséquilibré, reste une préoccupation quotidienne? Après la fusillade du lycée Tocqueville de Grasse, et alors que la préfecture du Loiret mène un exercice « grandeur nature » au sein du collège de Saint-Denie-en-Val, la question se pose avec une acuité toujours aussi pressante. Si une enveloppe de 5,5 millions d’euros sera débloquée par la Région sur l’ensemble du mandat afin de sécuriser au mieux les lycées placés sous sa tutelle, il n’est pas question d’appliquer les mêmes mesure partout mais de prendre en compte les spécificités et les points de faiblesse de chaque établissement. (...)

SIMULATION - Un exercice « grandeur nature » simulant une attaque terroriste « faisant de nombreuses victimes » est en cours de réalisation au sein du collège Val-de-Loire, à Saint-Denis-en-Val. Un exercice que la préfecture du Loiret, qui pilote cette simulation, a souhaité à huis-clos. Lors d’une conférence de presse tenue, lundi, en préfecture, les autorités préfectorales ont détaillé les objectifs de cet exercice inédit dans le Loiret dont l’information était sous embargo jusqu’à 14 heures, ce mardi 28 mars, heure à partir de laquelle le scénario d’intrusion d’individus lourdement armés devait démarrer. 

VIOLENCES URBAINES - « Le combat continue », peut-on lire, aujourd'hui, sur le compte Facebook « Justice pour THEO ». La famille de Théo, violemment interpellé le 2 février par quatre policiers, s annoncé, jeudi 16 février, que le jeune homme était sorti de l'hôpital Robert-Ballanger d'Aulnay-sous-Bois. Il y était soigné depuis deux semaines. Les manifestations se sont multipliées en région parisienne depuis cet événement et ont même généré, mercredi soir « entre 20 heures et 23 h 30 » dans le quartier de La Source à Orléans, des échauffourées...

Pages

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg