Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 19 Octobre 2017, 14h33

Recherche

I.A. - La machine prendra-t-elle, un jour, le pouvoir sur l’homme ? En marge des clichés de science-fiction, l’intelligence artificielle - ou I.A -  est pourtant appelée à révolutionner nos vies. D’ailleurs, sans que l’on en ait forcément conscience au quotidien, l’on goûte déjà à l’intelligence artificelle portative, intégrée dans les téléphones mobiles ou, pour ne citer que ces exemples-là,  les ordinateurs de bords de nos voitures et dans tous les autres équipements élaborés que nous utilisons. L'intelligence artificielle devra s’adresser à tous, si l’on s’en en juge la volonté affichée notamment par le gouvernement. Autrement dit, tout devrait encore s’accélérer dans les dix prochaines années. C’est d’ailleurs la feuille de route adressée par Emmanuel Macron au député LREM de l’Essonne, mathématicien et lauréat de la très prestigieuse médaille Fields, Cédric Villani. Quels axes actionner du point de vue économique, politique, culturel, éthique, dans l’éducatio, etc. ? 

0fa60423f5bb1a08a5675d85b0bd7155fdaa8bc6.jpg
Cédric Villani (@afp).

L’I.A portative va donc nous faire gagner du temps et simplifier nos vies, en réalisant à notre place tout une série de tâches simultanément et rapidement. Certains prétendent même que l’I.A fera disparaître la fracture numérique, le fameux digital divide, à part pour ceux qui ne sauront pas se servir d'un smartphone, d’un ordinateur. 

15 recommandations

La particularité de cette mission, c’est qu’elle s’inscrit dans la continuité de certains rapports précédents et en particulier «France I.A». Et en particulier celui co-produit dans le cadre de l’Office parlementaire de l’OPECST - Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) - entre 2016 et 2017 par le député LR du Loiret, Caude de Ganay et la sénatrice PS Dominique Gillot. Ce rapport international est intitulé « Pour une intelligence artificielle maîtrisée, utile et démystifiée » et peut être consulté sur le site du Sénat. Il présente les enjeux éthiques, juridiques, économiques, sociaux et scientifiques de ces technologies, parmi lesquels la place prépondérante de la recherche privée, dominée par les entreprises américaines et, potentiellement, chinoises, l’accélération du passage à une économie globalisée dominée par des plateformes, les transformations du marché du travail, les régimes de responsabilité, les biais et les problèmes posés par les données et les algorithmes, le phénomène de « boîtes noires » des algorithmes et la question des « bulles d’information ».

1559292_592025887559483_779592247943152506_o-1_0_0_3.jpg
Claude de Ganay.

Les rapporteurs invitent à conduire la réflexion sur l’intelligence artificielle de manière sereine et rationnelle, afin de mettre en avant ses opportunités tout autant que ses risques, de rassurer le public et de démystifier les représentations biaisées de l’intelligence artificielle. Les progrès en intelligence artificielle posent des questions auxquelles toute la société doit être sensibilisée...

CRÉDITS - Les chercheurs - CNRS, INRA, Inserm, INED et IRD - ont clamé, mardi dernier, leur «ras-le-bol» face au projet de décret amputant fortement le budget de la recherche de 114 à 256 millions d'euros, et a exigé du gouvernement le retrait de ces mesures pour éviter un «suicide scientifique et industriel». Ainsi, en visite à l'université d'Orléans, à l'occasion du colloque annuel de la Conférence des présidents d’université sur le thème « Campus en mouvement », Najat Vallaud-Belkacem en a profité pour rassurer le monde universitaire (...)

VILLA MEDICIS. Les Orléanais qui n’avaient jusqu’alors jamais poussé la porte de l’hôtel Dupanloup ont pu, entre vendredi et samedi, à l’occasion des Voix d’Orléans, découvrir la manière dont l’ancienne bibliothèque municipale avait été totalement rénovée, en lien avec sa nouvelle vocation, celle d’accueillir, entre autres, des conférences et des colloques à portée nationale bien souvent. Or, dans l’aile gauche du bâtiment, s’est installée, depuis plus de deux ans, une association, le Stud(...)

RECHAUFFEMENT. Ce sont nos confrères du Télégramme qui l’annoncent : la forêt d’Orléans focalise actuellement, et pour longtemps, toutes les attentions de nombreux scientifiques versés dans la problématique des conséquences du réchauffement climatique pour la sylviculture. Pour mener à bien leurs études, les chercheurs ont disposé, entre autres systèmes de surveillance de la faune et de la flore, de capteurs météo, d'appareils pour mesurer l’humilité des sols et la croissance des arbres, ou encore de caméras pour identifier l'activité des cerfs, des chevreuils et autres sangliers et ce, sur 40 des 35.000 hectares que compte la forêt d’Orléans, la plus grande forêt domaniale de France. (...)

MORT - Jacques Servier est décédé, ce mercredi 16 avril à son domicile, à l'âge de 92 ans. 30 médicaments ont été enregistrés en 30 ans, issus de ses laboratoires. Avant d'être une figure nationale et même internationale, Jacques servier est avant tout une personnalité locale. En effet, le laboratoire Servier a été créé en 1954 à Orléans. Une unité de recherche est toujours installée à Orléans. Une autre sera construite sur le campus d'Orléans en association avec l'ICOA (Institut de Chimie Organique et Analytique). L'unité d'Appui clinique Servier à Gidy  (près d'Orléans) est la plus grande unité de production de médicaments pour essais cliniques d'Europe.

RAYONNEMENT. Avec l'ouverture de son nouveau centre de recherche, Helios, ce lundi 18 novembre, à Saint-Jean-de-Braye, le groupe LVMH, numéro un mondial du luxe, conforte la vocation de la Cosmetic Valley qui concentre 800 entreprises du secteur et un dixième des produits de beauté vendus dans le monde.

La Cosmetic Valley est aujourd'hui un pôle de compétitivité qui s'étend entre Tours, Rouen, Orléans et Versailles, et qui fédère de petites et moyenne entreprises et des grands noms de la cosmétique française et internationale, comme Christian Dior bien sûr, mais aussi Guerlain, Nina Ricci, Shiseido, Chanel, ainsi que des multinationales comme Unilever ou Reckitt Benckiser (Veet). Il couvre toute la filière, du principe actif à la fabrication.

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg