Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 22 Février 2018, 16h05

Polémique

Sujets susceptibles de créer des discussions

REACTION. Le billet, signé par Corinne Leveleux-Teixeira, au nom du groupe de l’opposition municipale socialiste, vert et apparentés, en réaction aux fermetures successives, et quasi concomitantes, de la librairie Passion Culture et du cinéma Pathé Place d’Arc, est intitulé « Vacance culturelle à Orléans ». Le mot « vacance » est utilisé au singulier ce qui souligne évidemment la notion de vide, de carence, qui n’est donc liée en rien à la période estivale.(...)

DE LA JUSTICE À LA POLITIQUE - La liquidation de la librairie Passion Culture prononcée par le Tribunal de commerce d'Orléans, le 22 juin, a, bien sûr, suscité la réaction des conseillers municipaux du groupe PS, Verts et apparentés. « Consternés », ils dénoncent « le comportement scandaleux du Groupe Casino dont l'objectif est - mais ça n'est pas une découverte pour nous ! - de faire de l'argent, y compris sur le dos d'un commerce florissant. » (...)

PARE-FEU - Opposé Charles-Éric Lemaignen, le maire (LR) de Saint-Pryvé-Saint-Mesmin, candidat malheureux à l'investiture Les Républicains dans la première circonscription du Loiret aux législatives 2017, dit vouloir maintenir jusqu’au bout sa candidature en dépit de l’investiture accordée par les Républicains à l'actuel président de l'AgglO. On se souvient de la réaction de Thierry Cousin qui se confiait alors sa déception voire sa colère à apostrophe45. il dénonçait alors, au sein de sa propre famille politique, « les magouilles entre celui qui veut un poste de président de l’AgglO (ndlr : Olivier Carré) et celui qui veut un mandat de député (ndlr : Charles-Éric Lemaignen). Ce dernier ne s'était, pour l'heure, pas exprimé sur le sujet et sur ces attaques ad hominemapostrophe45 lui a donc, aujourd'hui, tendu le micro (...)

DISSIDENCE. Même s’il assure qu’il s’y attendait, Thierry Cousin, maire (LR) de Saint-Pryvé-Saint-Mesmin, et candidat à l’investiture pour les législatives de 2017 dans la 1ère circonscription du Loiret, ne manie pas l’euphémisme, ni le sarcasme,  quand il s’agit de dénoncer les « magouilles entre celui qui veut un poste de président de l’AgglO et celui qui veut un mandat de député », en écho à l’investiture reçue, ce jeudi 7 juin, par Charles-Eric Lemaignen sur cette circonscription (...)

MEMOIRE. Guillaume Peltier, porte-parole des Républicains et président du groupe de la droite et du centre (UDC) à la Région, n’a pas du tout apprécié la chorégraphie du cinéaste allemand Volker Schlöndorff pour la commémoration du centenaire de la bataille de Verdun, dimanche 29 mai, en présence de François Hollande et d’Angela Merkel. (...)

MEMOIRE. Guillaume Peltier, porte-parole des Républicains et président du groupe de la droite et du centre (UDC) à la Région, n’a pas du tout apprécié la chorégraphie du cinéaste allemand Volker Schlöndorff pour la commémoration du centenaire de la bataille de Verdun, dimanche 29 mai, en présence de François Hollande et d’Angela Merkel. (...)

INTERCOMMUNALE. Dans l’hémicycle de l’AgglO, la ville de Saran passe souvent pour être le petit village gaulois qui résiste non pas aux envahisseurs, mais à la mise en œuvre d’une politique intercommunale toujours plus poussée qui, de manière mécanique, réduit les compétences des communes elles-mêmes, ou les soulagent de certaines prérogatives pour plus d’efficacité et à moindre coût, selon le regard que l’on porte sur le principe de l’intercommunalité. Or, Maryvone Hautin maire PCF de Saran, élue sur son nom propre en mars 2014, témoigne, lors de chaque conseil d’AgglO, de sa défiance, et d’une hostilité grandissante, à l’égard de ce système de mise en synergie qui doit aboutir, en 2017, à la création d’une communauté urbaine - voire d'une métropole -, avec une mutualisation encore plus avancée de certains services. Lors de ses vœux en ce début d’année, le maire de Saran a ainsi indiqué qu’elle mettrait entre les mains des Saranais la décision de rester au sein de l’AgglO ou, à l’inverse, de quitter cette collectivité qui regroupe aujourd’hui 22 communes. Pour apostrophe45, elle explique les enjeux et les modalités de cette consultation populaire qui se déroulera, ce dimanche 29 mai (...)

TENSION - Il y a tout juste un an, Pierre Vincent, technicien de l'Orléans Loiret Basket (OLB), arrivé en février 2015 pour maintenir le club en ProA, était reconduit pour trois ans, alors que le club orléanais traversait des turbulences sportives. Accueilli en sauveur, il n'est toutefois plus vraiment en odeur de sainteté, à ce jour, au sein du club. Au point qu'il semble difficile d'imaginer une sortie de crise en douceur. Depuis quelques temps déjà, rien ne va plus entre le président Laurent Lhomme, ses équipes et le coach orléanais, qui a d'ailleurs émis le vœu de quitter le club. Les deux hommes ne se parlant plus que par sms (...)

APRÈS-COUP - Ils sont nombreux aujourd'hui à dénoncer l'inacceptable, l'intolérable, et à se réjouir, après-coup et avec un courage somme toute mesuré, de la fin présumée de l'omerta sur les agressions sexuelles dans le monde politique. L'affaire Denis Baupin, du nom du député ex-EELV soupçonné d'agressions sexuelles et de harcèlement sexuel, aurait, dit-on, délié les langues. Pourtant, outre les victimes elles-mêmes, beaucoup savent ce qui se passe au sein des partis politiques mais peu cependant ont le cran de faire des révélations (...)

SEXISME - «Ce qui est décrit par les femmes est épouvantable» mais «c'est à la justice d'établir les faits, pas à la presse ni aux personnes», a déclaré l'ancien président PS du Conseil régional du Centre, lui-même mis en cause pour un geste déplacé envers une journaliste. Concernant les accusations portées en avril à son encontre, «on est dans un domaine total de calomnie», a ajouté lors d'un point presse Michel Sapin, appelant à ne «faire la confusion entre des noms qui n'ont rien à voir». «Il s'agit d'allégations qui sont totalement fausses, qui sont d'ailleurs déclarées comme telles par des personnes qui pouvaient être directement ou indirectement concernées», a poursuivi le ministre (...)

Pages

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg