Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 17 Novembre 2018, 01h16

Média

ONDES DE CHOC - La Maison Ronde est en feu et il risque même de se propager au réseau France Bleu dont une partie des salariés est en grève à Orléans.  La grève de Radio France entre dans sa troisième semaine et touche, cette fois, toutes les catégories de personnels. Techniciens, animateurs et journalistes ont, pour une bonne part, rejoint le conflit. Au sein de la Maison Ronde, le réseau France Bleu et ses 44 locales, dont Orléans, n'est évidemment pas épargné. Les fidèles auditeurs de la station orléanaise, qui compte 31 salariés dont un tiers de grévistes, en feront donc les frais jusqu'à dimanche inclus. La reprise des programmes, et notamment de la matinale pour laquelle la part d'audience est la plus élevée, est prévue lundi 6 avril...

Stéphane delage RCF

ONDES - Le réseau de radios RCF se modernise et entend offrir à ses auditeurs un nouveau look et surtout un autre ton. Entretien avec Stéphane Delage, directeur de RCF Loiret.

PHOTO : D.R.

RÉTRO - Bernadette Chirac a passé une courte partie de son enfance dans le Loiret, comme l'a rappelé Laurent Delahousse, dimanche 5 octobre, dans l'émission de France 2 « Un jour, un destin ».

AFFAIRES CRIMINELLES. Ce soir à 20h50, donc, la chaîne NRJ12 revient sur l'affaire Muriel Reigada, terrible et sordide fait divers qui avait avait la une de l'actualité locale, et en partie nationale, mais de manière plus décousue, entre décembre 2004 et janvier 2005. Pendant pendant plusieurs mois, une équipe télé est donc venue à Orléans pour retracer la chronologie de ce crime et tenter d'en dégager les circonstances comme les mobiles. La rédaction d'apostrophe45 a été sollicitée pour apporter un témoignage, aussi précis et factuel que possible, sur le meurtre de cette mère de famille de 33 enlevée devant chez elle, le 3 décembre 2004, à La Chapelle-Saint-Mesmin, et retrouvée, enterrée, le corps totalement rasé, dans le jardin d'André Bouget, à Saint-Jean-de-Braye. 

RSF

VISITE - C'est avec faste et honneur que le président chinois Xi Jinping est reçu en France depuis trois jours. Mais la visite du très courtisé dictateur pose question. Reporters Sans Frontières, dont apostrophe45 est membre, a épinglé Xi Jinping, désigné comme «un prédateur pour la liberté d'information», par une opération de protestation dans la capitale, en déployant devant la Tour Eiffel un portrait géant du président chinois faisant un bras d'honneur. Et l'ONG  de dénoncer : «Un an après son investiture, la Chine a considérablement renforcé son contrôle de l’information, multipliant les directives de censure envoyées quotidiennement aux médias, et les arrestations de journalistes et cyberdissidents».

apostrophe45 est un site web d’informations politiques et générales, basé en région Centre-Val de Loire et plus particulièrement à Orléans, dans le département du Loiret. Il s’agit de la première entreprise de presse numérique - ou pure-player - de l'Orléanais, lancée officiellement en septembre 2013, sous forme de SARL de presse, par deux journalistes professionnels - Anthony Gautier et Richard Zampa.

Tous deux ont une expérience d’au moins dix-sept ans dans des supports de presse variés (PQR, PHR, magazine) et à des degrés de responsabilités divers - dont chef d'agence et rédacteur en chef. Leur complémentarité professionnelle et leur complicité personnelle ont fait naître cette envie d'écrire - autrement - une nouvelle page de l'histoire de la presse locale sur le fond comme sur la forme.

Les fondateurs d'apostrophe45 sont les rédacteurs permanents de ce titre de presse reconnu site d’Information politique et générale (IPG) par la profession et le ministère de la communication depuis juin 2014.  

L’expérience et la réactivité de ces « ouvriers de l'info » apportent une vraie valeur ajoutée à ce média local, ce qui a valu au site d’être plusieurs fois repris nationalement sur des chaînes de TV, de radio, sur le web et le print. Le décryptage est fait intelligemment au profit d' « articles » rigoureusement travaillés. En l’espace de trois ans, le journal numérique apostrophe45 a su imposer une ligne éditoriale crédible, reconnue et appréciée, ainsi qu'un nouveau ton sur le territoire loirétain. 

Afin d'expliquer et de décoder l’information avec honnêteté, la plus grande clarté et le plus grand confort pour ses lecteurs, la rédaction utilise aussi tous les nouveaux outils éditoriaux du web data. Il s'agit d'informer autrement, de manière interactive, nos lecteurs, ce qui séduit aussi un lectorat jeune et qui éprouve l'envie de s'impliquer dans al société.

En effet, apostrophe45 procède de la volonté de proposer aux habitants de l’Orléanais, dans un premier temps, un journal moderne, totalement numérique et ouvertement participatif qui redonne à la presse locale l’intérêt qu’elle semble avoir perdu : sur le fond, ce journal numérique a pour vocation de traiter, avec un renouvellement quotidien de 4 à 6 articles, de l'information locale et régionale à partir d'enquêtes, de reportages, d’interviews, de portraits et de papiers proposant un décryptage exigeant. Bref, l'objectif est de border, d'éclairer et d'offrir aux lecteurs les clés de la compréhension des enjeux locaux. Sans oublier la mise en œuvre régulière de débats - dans un pur esprit démocratique - à l'échelle du territoire orléanais sur des sujets d'actualité.

La rubrique « révélations » et « décryptage » du site web, première de ce genre dans la région Centre, a permis aussi d'apporter une offre nouvelle aux lecteurs, dépassant les seules conférences de presse. C’est une véritable valeur ajoutée pour les lecteurs qui, jusqu’ici, devaient se contenter d’une presse « suiveuse ». 

Par les tribunes libres proposées, les acteurs de la vie politique, économique, culturelle, associative ou sportive peuvent enfin s’adresser directement, sans filtre, aux habitants. 

Ici, c’est le lien entre personnalités politiques, acteurs économiques et citoyens qui est revitalisé. Le débat politique et de société en région Centre-Val de Loire prend ainsi la dimension qui lui est due à travers ces tribunes participatives mais aussi des interviews, des portraits, des analyses, etc. Nous tenons aussi informés, chaque jour, plus de 9.000 abonnés à notre lettre électronique entièrement gratuite.

L’accès complet aux articles de ce site d’information est principalement payant sous la forme de quatre type d'abonnements - moyennant un coût mensuel de 8,50 € par mois (19,90€ par trimestre et 76,50€ par an).  C'est le prix de notre indépendance éditoriale. Si chaque personne intéressée, même momentanément, par l'information locale, sérieuse et décryptée, s'abonnait (8,50 €/mois, l'abonnement le plus cher…) - soit environ le prix de 4 cafés -, la rédaction pourrait créer un nouvel emploi. Nous sommes une start-up de presse qui avons besoin d'abonnés, donc de vous, pour vivre. 

Dès lors, si apostrophe45 vous est utile, si vous souhaitez favoriser le pluralisme de la presse, aidez-nous à assurer sa croissance en la soutenant et en encourageant vos contacts à s'abonner. Mille fois merci.

Pour vous (ré)abonner, cliquez sur abonnements.

ENTRETIEN - Christine Berkovicius, journaliste et correspondante locale pour L'Express, s'explique sur la nature même de ce classement des meilleurs maires des 34 plus grandes villes de France. Elle revient sur la méthodologie et porte un regard plutôt critique sur ce type de dossier.

apostrophe45. Est-ce qu'une 17ème place sur 34 pour un maire d'une capitale régionale comme Orléans est une bonne place finalement ?
Christine Berkovicius (journaliste et correspondante locale de L'Express). Déjà, il faut savoir que le résultat obtenu est une moyenne...

FESTIVAL. Pour sa troisième édition consécutive, le festival Les Médiatiques (du 3 au 7 février) a pris ses quartiers au lycée Voltaire et sur le campus universitaire, notamment au Bouillon. Un rendez-vous où la pédagogie, la réflexion et le questionnement se mêlent et se nourrissent sur un thème liée au journalisme. Lycéens et étudiants en sont les premiers et principaux bénéficiaires, mais pas seulement eu égard à la qualité des interventions. Cette année, élections municipales obligent, le thème retenu est :  « Médias et politique : les liaisons dangereuses ». Tout un programme ... 

Entretien avec François Robinet, maître de conférences en histoire contemporaine à l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, créateur de ce festival.

GRILLE. Les journalistes des 44 radios locales du réseau France Bleu sont appelés à faire grève, pour 24 heures, le jeudi 6 février pour s'opposer à la nouvelle grille mise en place le 6 janvier dernier par la direction nationale. 

ENTRETIEN - Ce lundi 3 janvier, Edwy Plenel, fondateur de Mediapart, a tenu une conférence sur le Journalisme, presse et démocratie à l'époque de la révolution numérique, à l'occasion du festival les Médiatiques au Bouillon, le centre culturel de l'université d'Orléans. Le 20 décembre dernier, Edwy Plenel recevait apostrophe45 dans les locaux de Mediapart, Paris-XIIe. Un entretien informel, chaleureux, confraternel, éclairant, qui permet de revenir sur l'aventure éditoriale de Mediapart, lancée en mars 2008, sur les modèles économiques adoptés par la presse en ligne depuis, et sur la capacité des médias à porter de l'information. Aujourd'hui, Mediapart compte 81.000 abonnés, et une rédaction de 31 journalistes en CDI. Entretien.

Pages

À L'AFFICHE

Communication. 

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg