Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 22 Avril 2018, 05h12

Interview

Entretien

TERRORISME. Jean-Pierre Sueur, sénateur PS du Loiret, est également président du groupe d’amitié France-Tunisie. À ce titre, il accueillait, mercredi, au Sénat, le ministre des Affaires étrangères de Tunisie, Taïeb Baccouche, au moment donc où l'attentat terroriste a été perpétré dans le musée du Bardo, à Tunis. Jean-Pierre Sueur livre son analyse sur les probables motivations de ces fanatiques djihadistes - l'attentat ayant été revendiqué par l'État islamique - et assure que la France doit aider la Tunisie à surmonter cette épreuve qui va, dans un premier temps, considérablement fragiliser son économie. (...)

Dominique Jakob, Frac Centre

FRAC CENTRE - L'inquiétude sur le devenir du Frac Centre est bien réelle. Et elle a été largement exprimée dans un courrier, signé par plusieurs architectes de renom - Jakob-MacFarlane, Parent, Perrault, Tschumi - puis adressé, la semaine dernière, à la ministre de la Culture, Fleur Pellerin. Car pour ses signataires, et d'autres architectes également, le péril immédiat serait la négation pure et simple du projet du Frac Centre, en le transformant en un Frac de droit commun, tourné comme nombre de Frac en France vers l’art contemporain. Dans cette lettre, les quatre architectes ont aussi émis nombre d'interrogations sur l'annulation d'un premier recrutement au poste de directeur du Frac Centre. Inquiète pour l'avenir du Frac Centre, Dominique Jakob, interviewée par apostrophe45, est l'une des quatre architectes à avoir signé un courrier «d'alerte» adressé à la ministre de la Culture. Et le ton est donné...

Patric Jean. Il y a sur les bancs des sénateurs, un certain nombre qui sont des clients, ou d'anciens clients. Nous le savons précisément, nous avons des témoignages directs de femmes prostituées qui nous disent connaître tel sénateur comme client. Et nous savons aussi qu'il y a parfois de la prostitution pratiquée à l'intérieur même du Sénat. Nous le savons de sources extrêmement sûres. Des femmes sénatrices nous disent qu'un certain nombre de sénateurs, à des fins privés, n'ont aucune envie que l'on puisse pénaliser l'achat d'un acte sexuel (...). 

Philippe Vigier. Depuis vingt ans, les contrats de plan ont toujours été les peaux de chagrin. Là, il y a eu, c'est vrai, un petit effort qui a été fait, un début de rattrapage. Mais je veux dire une chose simple. Quand vous avez une région qui a un certain nombre de faiblesses comme la nôtre, même si elle a des atouts considérables, il faut s'aider. Il y a eu un petit coup de collier de Manuel Valls, avant qu'il ne vienne, avec quelques arbitrages qui ont permis d'améliorer l'enveloppe de départ, mais j'ai notamment regretté, et je l'ai dit ouvertement, que le président de région n'ait pas la capacité d'emmener tout le monde avec lui négocier chez le Premier ministre. L'union fait la force. (...)

Yves Clément, MoDem, apostrophe45

MoDem - À deux ans de la présidentielle mais à seulement un mois des élections départementales, Marielle de Sarnez, vice-présidente du MoDem, a déclaré, ce lundi matin sur iTele, « qu'il fallait que le centre décide d'exister ». La nature ayant horreur du vide, le parti centriste, qui se voulait une alternative au vote PS ou UMP en 2007, a pratiquement disparu des tablettes. Et c'est désormais le Front national qui se présente, selon les sondages, comme « l'alternative à l'UMPS », martèle sa patronne, Marine Le Pen. apostrophe45 a abordé la question avec le nouveau secrétaire départemental du MoDem dans le Loiret, Yves Clément.

ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES. Conseiller général (UMP) sortant, maire d'Olivet réélu dans un fauteuil en mars 2014, Hugues Saury brigue un nouveau mandat lors des élections départementales de mars prochain, associé à Isabelle Lanson, adjointe au maire de Saint-Hilaire. Le binôme qui présente sa candidature sur la canton d'Olivet bien sûr - qui associe les communes d'Olivet, de Saint-Hilaire et de Saint-Pryvé - aura pour remplaçants Sophie Palant et Thierry Cousin. Entretien avec un candidat dont le nom circule avec une insistance croissante pour être le remplaçant d'Éric Doligé à la tête du Département dans le cas d'une réélection dont personne ne voit comment elle pourrait lui échapper.  (...)

COPENHAGUE - Au lendemain des attentats survenus ce week-end à Copenhague, qui ont fait deux morts civils et cinq blessés policiers, tout un pays s'est réveillé profondément choqué. apostrophe45 a obtenu le témoignage, ce lundi matin, d'une Danoise d'origine, travaillant en plein centre de Copenhague. Plus réservés que les Français, les Danois n'en sont pas moins « en colère », explique-t-elle, alors que le quotidien tente de reprendre difficilement ses petites habitudes. Entretien avec Annemarie Bastrup-Birk.

Angélique Delahaye , UMP, Eurodéputée, Parlement européen

ENTRETIEN. Angélique Delahaye, 52 ans, a été élue députée européenne en mai 2014 dans l'euro-circonscription du Grand-Centre sur la liste conduite par Brice Hortefeux, sur laquelle elle figurait en deuxième position. Selon quelques archives de presse, c'est Bruno Le Maire, ex-ministre de l'Agriculture, et Jean-François Copé, ex-patron de l'UMP, qui ont milité à l'époque pour que Brice Hortefeux en fasse sa colistière. Un positionnement qui n'a pas recueilli que des assentiments. Pour autant, élue conseillère régionale dans le Centre en 2010 dans l'ombre d'Hervé Novelli, son mentor local, devenue agricultrice dans les pas de son mari en Indre-et-Loire, près de Tours, Angélique Delahaye a un profit atypique doublé d'une personnalité forte et souvent saluée pour son indépendance. Elle est ainsi parvenue à gravir les échelons de la FNSEA, le syndicat agricole qui n'a pas la réputation d'être particulièrement ouvert aux femmes, et ce, tout en pactisant avec José Bové, l'ennemi numéro 1, pour dénoncer l'accord UE-Maroc destiné à faciliter l'arrivée des tomates marocaines sur le marché français. Une audace qui sera récompensée par l'adoubement de Michel Barnier, alors ministre de l'Agriculture, qui lui remet la Légion d'Honneur et distingue « une femme extrêmement énergique qui a beaucoup d'autorité et d'intelligence »

Depuis Bruxelles, Angélique Delahaye a accepté de répondre aux questions d'apostrophe45 à l'heure où la prise de pouvoir de l'extrême-gauche en Grèce inquiète et divise les parlementaires européens. (...)

MINEURS ÉTRANGERS - Le Conseil d'État aura finalement donné raison aux présidents de Département - dont Éric Doligé (UMP) dans le Loiret - qui lui avaient demandé d'annuler la circulaire, dite Taubira, relative à la répartition des mineurs isolés étrangers (MIE). L'objectif de cette circulaire était de répartir la charge de l'accueil des mineurs étrangers entre les différents services d'aide sociale à l'enfance, « services financés et gérés par les départements, «d'après une clé de répartition arbitraire, selon le président Éric Doligé, correspondant à la part de moins de 19 ans dans chaque département »

Michel Ricoud photo © DR

HISTORIQUE - L'élu Front de gauche d'Orléans a salué l'avènement du futur premier ministre Alexis Tsipras, symbole en Europe de la lutte anti-austérité. Entretien.

apostrophe45. Les Grecs ont donné, dimanche 25 janvier, une victoire historique au parti de gauche radicale Syriza, en espérant laisser l'austérité derrière eux. Le Front de gauche exulte au regard des résultats car c'est ce qu'il rêve d'accomplir en France.
Michel Ricoud (élu municipal et régional Front de gauche). C'est très important car ça ouvre pour la Grèce la voie au changement et ça aura inévitablement des répercussions dans toute l'Europe. Le peuple grec vient de recouvrer toute sa dignité et c'est aujourd'hui une page historique qui s'ouvre. Siriza incarne le rassemblement des forces anti-austérité, ce qui est porteur d'espoir pour tous ceux qui à gauche se rassemblent contre la politique menée jusqu'alors. La participation de 75 % et le score de Syriza, entre 36 et 37% à cette heure, montrent un choix clair pour le pays et pour l'Europe (...)

Pages

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg