Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 20 Octobre 2018, 13h03

Interview

Entretien

ELECTIONS REGIONALES. Nouvelle Donne est née en 2013, dans la perspective des élections européennes. Le parti politique, positionné à gauche sur un échiquier politique qu'il ne reconnaît pas, ou qu'il juge obsolète, reste confidentiel en terme de militants à l'échelle nationale - 7.000 adhérents - et régionale - autour de 200 - mais interroge chacun avec pertinence sur les grands enjeux politiques, économiques et environnementaux de notre quotidien. Pour le scrutin de décembre, et pour la région Centre-Val de Loire, Nouvelle Donne s'est associée à EELV. Fabrice Van Borren, délégué régional du parti, s'en explique pour apostrophe45. (...)

REGIONALES 2015. Lors d’un déjeuner de presse organisé entre les murs du Conseil régional, ce jeudi 27 août, sur le thème de la rentrée scolaire, François Bonneau, président socialiste et candidat à sa succession en décembre prochain, a annoncé qu’il rentrerait officiellement en campagne le 5 septembre, à la Chapelle-Saint-Mesmin. Sur les terres socialistes d’un autre Bonneau donc …. Entretien avec un président optimiste, combattif, qui compte bien faire mentir les pronostics en décembre prochain.(...)

ENTRETIEN. L’université d’été des Verts, qui s’est déroulée le week-end dernier, à Lille, s’est achevée sur deux positionnements  opposés, et incompatibles, dans la perspective des élections régionales : d’un côté, la ligne défendue par le président du groupe écologiste au Sénat, Jean-Vincent Placé,  qui n’a cessé de fustiger les alliances faites entre les écologistes et le Front gauche dans les régions du Nord-Pas-de-Calais-Picardie et de la Provence-Alpes-Côte-d’Azur, toutes deux menacées par le Front National ; et de l’autre, celle de Cécile Duflot notamment, partisane convaincue et inflexible d’un rapprochement durable avec le Front de gauche. Dans ce même camp, Charles Fournier, tête de liste EELV en région Centre-Val de Loire, et qui travaille justement  à un éventuel rapprochement avec plusieurs formations de gauche. Pour apostrophe45, le candidat Verts explique sa démarche politique et ses attentes électorales (...)

REGIONALES 2015. Les radicaux de gauche souhaitent, et ne doutent pas, qu'une alliance prochaine avec le PS soit entérinée pour le scrutin des régionales de décembre prochain. Entretien avec Mélanie Fortier, conseillère régionale PRG sortante, qui assortit néanmoins cette union de quelques conditions politiques et programmatiques. Entretien. (...)

Olivier Carré (Photo : apostrophe45)

AMENAGEMENT. Olivier Carré, premier-maire adjoint, a été durant les deux précédents mandats en charge de l’urbanisme à Orléans et donc du GPV à La Source. Il fait le bilan humain et social de cette rénovation qui célèbre ses dix ans en ce mois de juin.

apostrophe45. Au-delà des moyens financiers mis en œuvre et des réalisations qui ont été réalisé, quel bilan humain et social faites-vous du GPV ? 
Olivier Carré. Bien sûr, ce qui compte ce sont les moyens. Ils ne sont pas une finalité en soi. L’objectif est de redonner un avenir aux familles qui s’installent à La Source et de destigmatiser le quartier. C’est un processus long, et qui n’est pas simple. (...)

 

 

SANS DÉTOUR - Par la voix de Marc Fesneau, le MoDem a indiqué qu'il soutiendra Philippe Vigier, candidat UDI aux élections régionales dans le Centre-Val de Loire et concurrent direct de la tête de liste des Républicains, Guillaume PeltierEn attendant donc la possible unité souhaitée par les forces de droite et du centre, le responsable régional du MoDem s'explique, à bâtons rompus, sur le choix de Philippe Vigier et surtout pourquoi il ne croit pas au Républicain Guillaume Peltier.

ÉLECTIONS RÉGIONALES. Pour Florent Montillot, président départemental de l'UDI dans le Loiret, Philippe Vigier, le candidat porté par l'UDI, doit être la tête de liste aux régionales dans la région Centre Val-de Loire d'une alliance UDI-UMP, et ce, dans une logique de succès électoral. L'élection, ce jeudi, au sein de l'UMP, de Guillaume Peltier, pour incarner cette même tête de liste, renforce, selon Florent Montillot, le bien-fondé de la candidature de Philippe Vigier. Il s'en explique. 

EUROPE - Le Mouvement Européen Loiret et le Collegium droit, économie et gestion d'Orléans ont organisé, ce lundi 13 avril, une conférence intitulée « Le plan Juncker au secours de la croissance en Europe ? », dont l'invité était Jean-Marie Cavada, député européen. L'occasion de revenir avec le président du Mouvement Européen-France sur le plan Juncker et son efficacité à moyen terme.

apostrophe45. Qu'est-ce que le plan Juncker et à quoi sert-il ?
Jean-Marie Cavada. Il y a deux grands évènements qui devraient modifier le cours de la construction européenne et préparer son avenir. Ceci dit, ce n'est pas le plan Juncker qui modifiera en profondeur l'économie française endettée jusqu'à hauteur de deux milles milliards d'euros sur les marchés financiers. Il a pour but de créer les conditions favorables pour le développement des économies nationales. Je parle d'une sorte de « cloud » qui est au-dessus de l'économie nationale avec pour objectif de créer un climat favorable. Et ce, de deux manières. D'abord, en stabilisant la confiance, puis en stimulant l'investissement avec, si possible, la création d'emplois supplémentaires. On obtiendra ainsi un socle d'argent public d'environ trente milliards d'euros qui sera un bras de levier dont l'ambition serait d'attirer les 300 milliards d'euros privés que l'Union européenne accorde...

INTERVIEW. Sacha Doligé revient pour apostrophe45 sur les dessous de cette affaire qui lui a valu 21 mois de cavale au Maroc.

LIVRE. Max-Henri Boulois est un journaliste, cinéaste et auteur français né à la Martinique. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages liés aux questions sociétales. Dans son dernier livre Au "non" de Dieu, publié aux éditions Acteurs de la Société, et qui vient de paraître, il met en garde l'État français contre les menaces que fait peser le fanatisme religieux sur les ressources en eau potable du territoire et sur le réseau Internet. Un livre dans lequel il est beaucoup question, aussi, des mesures politiques par la mairie d'Orléans, sous l'égide de Florent Montillot, en terme de prévention de la délinquance. Avant la séance de dédicace qui est prévue, dimanche 12 avril, à partie de 15h30, à Passion Culture, Max-Henri Boulois a bien voulu répondre aux questions d'apostrophe45.

Pages

À L'AFFICHE

Communication. 

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg