Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 22 Avril 2018, 05h09

Interview

Entretien

DÉCRYPTAGE - L'un des principaux soutiens du maire de Bordeaux, Matthieu Schlesinger, maire LR d'Olivet, analyse pour apostrophe45 les résultats au lendemain du premier tour de la primaire de la droite et du centre. L'objectif est désormais de connaître les raisons d'un tel écart entre François Fillon (44%) et Amain Juppé (28%) pour aborder l'entre-deux tours. Explication. 
apostrophe45. Quelle est tout d'abord votre réaction suite au plébiscite de François Fillon en France (outre le sud-ouest) ? Vous devez éprouver de la déception…
Matthieu Schlesinger (maire LR d'Olivet et soutien d'Alain Juppé). La première chose est que je suis plutôt content de la mobilisation lors de cette primaire. Car, il y a deux ans, lorsque le processus de la primaire a été lancé, il y avait pas mal de gens qui disaient que ça ne marcherait pas, que ce n'était pas dans notre culture, et en fait, le message d'hier, quel était-il ? Quand on demande aux électeurs de la droite et du centre quel doit être leur candidat, ils se mobilisent. C'est la première leçon. Ensuite, oui, je suis déçu, forcément par le score d'Alain Juppé. Car si je m'était engagé auprès de lui, c'était parce que je souhaitais qu'il soit le candidat de la droite et du centre à l'élection présidentielle. 

apostrophe45. apostrophe45. Votre présence a été saluée et surtout elle a permis de rassurer d'une certaine manière les promoteurs et autres acteurs du Logement. Était-ce important pour vous ?
Emmanuelle Cosse : J'ai pris l'habitude d'essayer de réunir les acteurs du territoire dans leur diversité, à chaque fois que j'ai l'opportunité d'aller voir un bailleur, visiter des logements ou de me rendre sur une opération. Il y avait aujourd'hui des bailleurs sociaux, de promoteurs privés, le monde de la construction et de l'artisanat, les responsables de la prise en charge de publics en grande précarité, pour avoir leur point de vue local sur un certain nombre de sujets et ainsi décrypter avec eux certaines mesures. En effet, ça permet de les rassurer sur certains sujets...

apostrophe45. apostrophe45. Votre présence a été saluée et surtout elle a permis de rassurer d'une certaine manière les promoteurs et autres acteurs du Logement. Était-ce important pour vous ?
Emmanuelle Cosse : J'ai pris l'habitude d'essayer de réunir les acteurs du territoire dans leur diversité, à chaque fois que j'ai l'opportunité d'aller voir un bailleur, visiter des logements ou de me rendre sur une opération. Il y avait aujourd'hui des bailleurs sociaux, de promoteurs privés, le monde de la construction et de l'artisanat, les responsables de la prise en charge de publics en grande précarité, pour avoir leur point de vue local sur un certain nombre de sujets et ainsi décrypter avec eux certaines mesures. En effet, ça permet de les rassurer sur certains sujets...

DR

UN AUTRE MONDE - La rédaction d'apostrophe45 a tendu le micro à Nils Aziosmanoff, président-fondateur du CUBE, centre de création numérique à Issy-les-Moulineaux. Il était l'invité des Loirétiques, rendez-vous initié par le Conseil départemental ce mardi, pour parler du monde global et connecté dans lequel l'homme doit désormais trouver sa place. Car le numérique révolutionne tout dans un laps de temps très court. Ainsi, nos pratiques, notre vie quotidienne et notre rapport à l'autre s'en trouvent profondément bouleversés. Et ça ne fait que commencer.

apostrophe45. Le numérique est-il en train de nous déshumaniser ?
Nils Aziosmanoff (Président fondateur du CUBE, centre de création numérique à Issy-les-Moulineaux). C'est effectivement une question importante car nous sommes dans une rupture anthropologique...

CÔTÉ PRIMAIRE - La primaire du 20 et 27 novembre permettra de désigner le candidat de la droite à la présidentiel 2017. Parmi les sept candidats connus, Alain Juppé, grand favori des sondages, qui devrait recevoir très prochainement le ralliement d'une partie de l'UDI et du Parti radical. apostrophe45 profite donc de la venue de Fabienne Keller, sénatrice Les Républicains du Bas-Rhin et soutien du maire de Bordeaux, pour prendre le pouls de la campagne d'Alain Juppé et de revenir sur son projet pour la France. Les comités de soutien du Loiret à Alain Juppé débattront ce soir (19 h au Grand Martroi à Orléans) avec la sénatrice sur les thèmes de l'énergie, des transports et de l'environnement (...)

MUTATION - Le projet de transformation de la Communauté d'Agglomération Orléans-Val de Loire en Communauté Urbaine, puis certainement en métropole, a été la thématique discutée, lundi soir à Ingré, commune socialiste de 8.000 habitants. Avec en toile de fond, plusieurs interrogations : qu’est-ce que ce changement de statut entraînera comme transfert de compétences et quelles seront les conséquences directes pour les 22 communes de l’AgglO ? Premiers éléments de réponse avec le maire PS d’Ingré et conseiller d’agglomération, Christian Dumas. Extrait :

apostrophe45. Vous parliez d’une nouvelle orientation de la communauté urbaine (ou métropole), incluant, cette fois, l’opposition au sein des vice-présidences de l’intercommunalité. Pourquoi, selon vous, cette démarche d’ouverture à l’égard de la minorité ?
Christian Dumas. Je n’impute pas cette décision à Charles-Éric Lemaignen ou à Serge Grouard. Je ne sais pas qui a souhaité cela. Mais j’ai le sentiment qu’il y a une prise de conscience collective, toutes sensibilités confondues, de revoir ce mode de gouvernance car la communauté urbaine doit fonctionner sur une confiance et un respect mutuels. S’il n’y a pas cela, il n’y aura pas de communauté urbaine. Quand bien même, cela devait passer au forceps, ça ne marchera pas. Plus personne n’est aujourd’hui dans cet état d’esprit, à gauche comme à droite. Il y a une volonté de remettre la balle au centre et de repartir sur un climat différent de celui de 2014.

POLITIQUE. Le premier secrétaire départemental du Parti socialiste se veut confiant et réagit au discours de François Hollande à Wagram, ce jeudi. Un discours où le chef de l'État, pas encore candidat à la présidentielle de 2017 et confronté à des sondages catastrophiques, a abordé plusieurs sujets sensibles pour son électorat. Entretien.

TOUR D'HORIZON - Plusieurs sujets de rentrée pour Olivier Carré, député-maire (LR) d’Orléans, invité ce lundi 5 septembre de l’émission Controverse qui reprenait le chemin des studios de France Bleu Orléans en partenariat renouvelé avec apostrophe45. Interrogé par les journalistes des deux rédactions durant quarante-cinq minutes, dans un format un peu différent de celui de la saison dernière, le député-maire d’Orléans a notamment évoqué la rentrée des élèves de la ville toujours plus nombreux à franchir le seuil des soixante-dix écoles, la construction d’une nouvelle piscine à Orléans, le projet de la nouvelle Halle des sports accouplée au Zénith et au parc des expos, ou encore ses ambitions métropolitaines pour Orléans alors qu'il ambitionne de prendre les rênes de l'intercommunalité en 2017. (...)

RENTRÉE - François Bonneau, président PS du Conseil régional du Centre-Val de Loire, a profité de la rentrée politique, pour évoquer les différents axes de travail à court et moyen terme dans les domaines économique et des transports. Le président Bonneau a également donné son regard sur la primaire à gauche. Entretien.

apostrophe45. Quelles sont les grandes lignes régionales de votre rentrée politique ?
François Bonneau (président PS de la région Centre-Val de Loire) : Ce sont les nouveaux outils pour le développement économique qu'on met en place (...)

INTERVENTION - Après Nice et Saint-Etienne-du-Rouvray (près de Rouen) pour ce seul mois de juillet, la mairie d'Orléans, sous drapeau Les Républicains, a récemment adressé une requête au préfet, afin qu'il accorde aux policiers municipaux l'accès à la formation des unités qui arriveraient en premier sur les lieux d'un attentat. Olivier Geffroy, adjoint au maire en charge de la sécurité et de la tranquillité publiques à Orléans, explique à apostrophe45 les motivations de cette demande très particulière. 

apostrophe45. Qu'est-ce qui vous a décidé à adresser au préfet une demande de formation spécifique pour la police municipale au cas où elle devrait intervenir en premier sur le lieu d'un attentat à Orléans ?
Olivier Geffroy (adjoint à la sécurité et à la tranquillité publique à la Ville d'Orléans). J'ai été un lecteur extrêmement attentif du rapport de la commission d'enquête parlementaire sur les attentats depuis le mois de janvier 2015 (...)

Pages

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg