Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 17 Décembre 2017, 19h12

Interview

Entretien

L’ŒIL DU TIGRE - Jean-Marc Mormeck, délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer et sextuple champion du monde de boxe, était l’invité, vendredi dernier, des élèves du lycée professionnel Jean-Lurçat à Fleury-les-Aubrais. Et c’est devant une trentaine d’entre-eux que l’ancien champion du monde des poids lourds-légers a narrer son parcours, ses joies et ses peines, ses succès comme ses échecs. Bref, Jean-Marc Mormeck, nommé délégué interministériel par le Premier ministre Manuel Valls en mars 2016 et « reconduit dans (ses) fonctions » par Emmanuel Macron, a dispensé une vraie leçon de vie, répondant avec sincérité et parfois amusement aux questions de ces adolescents en quête de rêve. « Le rêve français », dixit l’ « homme de défi ». apostrophe45.fr a rencontré ce délégué interministériel décidément pas comme les autres. Entretien...

C’EST LA LUTTE - À la veille de la date limite des expulsions locatives, Michel Ricoud, président de la Confédération nationale du logement (CNL) dans le Loiret — association de défense des locataires —, revient sur le travail mené tout au long de l’année pour « trouver des solutions » de relogement aux personnes en grande précarité. Dans ce long entretien, le conseiller municipal communiste d’Orléans évoque aussi les dérives, au niveau national, des députés de La France Insoumise (Danielle Simonnet, Alexis Corbière et Raquel Garrido) en matière d’occupation abusive de logements sociaux. L'élu souligne aussi la victoire locale, au cours de l’été, de la CNL face à un bailleur social - Pierre et Lumières - après six ans d’action en justice. Enfin, Michel Ricoud porte son regard sur des sujets transversaux tels que l’abandon du projet de lycée à Châteauneuf-sur-Loire, le (sur)poids de la métropole sur certains sujets structurants, ainsi que « le gâchis » financier portant sur le rachat de la Halle de la Charpenterie au groupe Casino par la Ville d’Orléans...

MÉTHODE - Dix jours après la venue du président Macron, c’est au tour de l’un de ses proches, lui aussi membre du gouvernement, de se rendre à Orléans. Benjamin Griveaux, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances, a rencontré, un peu plus tôt dans l’après-midi, les agents de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Une forme de « management public direct », comme le souligne le ministre, afin de suivre leur travail. Dans la foulée, il s’est également rendu sur la base de loisirs de l’Ile Charlemagne pour un très rapide état des lieux des conditions de sécurité des équipements et des aires de jeux. L’occasion pour le ministre, «venu en bus Macron (reparti en InterCité)», d’expliquer les raisons de ce déplacement au cœur de l’été orléanais...

C’EST DU BÉTON - À l’occasion du renouvellement de 170 sénateurs, le 24 septembre, La République En Marche a pour objectif annoncé de devenir le deuxième groupe politique du Sénat, derrière celui des Républicains. Mais une question essentielle se pose : est-ce que le parti de la majorité présidentielle pourra étendre son influence dans la seconde Chambre parlementaire ? Pour ce faire, et dans un paysage politique changeant, le mouvement entend bien présenter des candidats crédibles, sérieux, incarnant, aux yeux des grands électeurs, le renouveau.

Ainsi, Aline Mériau, chef d’entreprise et présidente de la fédération française du bâtiment dans le Loiret, sera tête de liste de La République En Marche dans le département, comme l’a annoncé, très discrètement, un communiqué interne, le week-end dernier. À 48 ans, Aline Mériau est (re)connue dans le Loiret pour être une femme d’entreprise active, intéressée par le secteur de la formation et a fortiori l’économie. La voici désormais doublement investie. 

D’ci le 24 septembre, date du scrutin, la candidate LREM à l’investiture sera opposée au sénateur sortant Les Républicains Jean-Noël Cardoux, le président du département Hugues Saury («indépendant» bien que LR) et le sénateur PS sortant Jean-Pierre Sueur. Son principal atout, outre celui d'être une femme, figure sur son CV, puisqu’elle est chef d’entreprise avec une grande expérience dans le bâtiment. Le secteur du BTP occupe une place importante dans l'économie du Loiret. Le territoire compte, en effet, 14.500 salariés du bâtiment et près de 4.000 artisans et chefs d'entreprise. Entretien...

SUR UN PLATEAU - L’association H2O projette la sortie d’un jeu de société intitulé «Jeanne, la bataille d’Orléans» au début de l’année 2018. L’objectif est, bien sûr, de partager un moment convivial et ludique autour de la libération d’Orléans par la Pucelle mais aussi de participer à l’attractivité du territoire métropolitain. Explications avec Philippe Hadef, à l’origine du projet.

apostrophe45. Comment ce projet de jeu de société autour de Jeanne d’Arc et de la bataille d’Orléans est-il né ?
Philippe Hadef (créateur du jeu). Ce projet est né il y a un...

SÉNATORIALES 2017 - Jean-Pierre Sueur est sénateur depuis 2001. « En bonne forme » et passionné par ce mandat, il entend bien remporter l'adhésion des grands électeurs, en septembre, lors des élections sénatoriales 2017. Il revient sur cette nouvelle séance électorale, sur ses rapports avec Emmanuel Macron, sa conception de la politique, ainsi que différents sujets d'actualité. Le sénateur socialiste porte enfin un regard amusé sur la multiplication des listes à droite dans le Loiret...

NOUVEAU CAP - Après un début mandat qui a semblé timide, sans cap précis, la ville d’Orléans propose depuis quelques mois une offre culturelle plus dense, très variée, tournée vers les arts de la rue et la rencontre avec le public. Pour apostrophe45, Nathalie Kerrien, adjointe au maire en charge de la culture, fait le point sur les ambitions et projets culturels de la ville, et sur les réalisations qui marquent une nouvelle orientation. 

TAC-AU-TAC - L’économiste et membre d’EELV, Alain Lipietz, a pris part, à Fleury-les-Aubrais ce mercredi soir, à une réunion publique  pour soutenir, aux cotés de Christelle de Crémiers, la candidature de Benoît Varin dans la 5ème circonscription du Loiret.  Avant de prendre la parole, Alain Lipietz a accepté de répondre aux questions d’apostrophe45. 

SO BRITISH - « Elizabeth II, une reine indétrônable », écrit par l'Orléanaise Laurène Lombardo, étudiante en master traduction anglais-espagnol à Paris, n'est pas une énième biographie de la reine d'Angleterre. À tout juste 22 ans, après de nombreux voyages de l'autre côté du Channel et des cours sur l'histoire et la culture britannique, elle a surtout souhaité dévoiler « les anecdotes » qui ont émaillé la vie d'Elizabeth, cette monarque ô combien atypique...

ÉTOILES - Que reste-t-il du rêve européen ? Résistera-t-il à la crise de confiance des peuples ou le mariage de raison est-il d'ores et déjà consommé ? La France, qui se trouve à un carrefour de l'Europe, sera fixée sur son sort au soir du second tour de l'élection présidentielle. En effet, le projet européen des candidats est aujourd'hui contrasté avec d'un côté, Mélenchon, Dupont-Aignan, Le Pen, favorables à une profonde remise en question de l'appartenance de la France à l'Union européenne ; et de l'autre, les Européens convaincus, Hamon, Macron ou encore Fillon. Si le succès de la construction européenne en termes de paix est incontestable, il n'en demeure pas moins que les eurosceptiques cristallisent leur argumentation sur les crises financières, économiques et sociales qui constituent aujourd'hui les germes de la défiance au projet européen. Et comme si ces problèmes ne suffisaient pas, l’Union Européenne s’est vue prise d’assaut par la crise des migrants venus de territoires dévastés par la guerre ou par la pauvreté extrême. Un phénomène qui a certes toujours existé, mais qui a pris des proportions quasi incontrôlables depuis la déstabilisation des pays du Maghreb et du Moyen Orient. Ce qui fait aujourd'hui le jeu des populistes, arguant défenseur du repli identitaire et du protectionnisme économique. Alors, une seule question se pose en ces heures où seule l'incertitude est certaine : faut-il que tout change pour que rien ne change ?

Interview avec le président du Mouvement Européen du Loiret, François Zaragoza, qui invite mercredi 19 avril à Orléans, à 19 h 15, à débattre François Bonneau (PS), Emmanuel Constantin (En Marche) et Catherine Soullie (LR), représentants de Benoit Hamon (PS), Emmanuel Macron (EM) et François Fillon (LR) sur le thème « Quel projet pour renforcer et relancer la construction européenne ? »...

Pages

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg