Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 18 Décembre 2017, 23h00

International

Sujets relatifs à l'International

ATTENTAT DE TUNIS - L'Élysée a annoncé, ce samedi soir, la mort de la Loirétaine Huguette Dupeu, quatrième victime française de l'attentat terroriste du Bardo à Tunis.

https://www.dropbox.com/s/lx1p1gcoet8cmaw/Capture%20d%27%C3%A9cran%202015-03-20%2014.30.55.png?dl=0

ATTENTATS DE TUNIS - Deux touristes Orléanaises, qui faisaient une excursion à Tunis et une visite au musée Bardo, ont échappé à la mort mais sont toujours hospitalisées dans un état de choc. La mère de l'une d'entre elles seraient, en revanche, entre la vie et la mort.

TERRORISME. Dans la foulée de Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, actuellement en déplacement aux États-Unis dans le cadre de la lutte engagée par le gouvernement Valls contre la menace terroriste, Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret, se rendra, pour sa part, à Washington, du 22 au mercredi 25 février. Le sénateur du département fera ce déplacement en qualité de rapporteur de la commission d’enquête du Sénat sur la lutte contre le terrorisme et le djihadisme. Un séjour au cours duquel l'élu rencontrera des représentants du Département d’État, du Trésor, du Congrès et des services américains compétents. 

Jean-Pierre Sueur, cible un temps des acteurs du Net

Persuadé que 90 % de ceux qui ont basculé dans le terrorisme l’ont fait via Internet, Bernard Cazeneuve s'est ainsi lancé dans une tournée des représentants des principaux géants de la Silicon Valley - Google, Facebook, Microsoft, Twitter - pour les mobiliser contre la lutte contre le terrorisme en ligne. 

Ironie du sort, Jean-Pierre Sueur, qui avait défendu l'article 13 de la loi de programmation militaire relatif à « l'accès administratif aux données de connexion », était devenu, il y a quelques mois, le Père Fouettard du net, l'ennemi public n°1 de Google, l'apôtre d'un Patriot Act made in France. En substance, selon leur lecture de cet article, les acteurs du net - regroupés sous l'Association des services Internet communautaires (ASIC) qui rassemble, notamment, AOL, Facebook, Yahoo, etc. - lui reprochaient d'élargir, au-delà de la lutte contre le terrorisme, l'autorisation des écoutes téléphoniques et de la géolocalisation en temps réel des téléphones portables, et ce, sans accord d'un juge d'instruction.

Les libertés individuelles ne seraient plus seulement rognées sur l'autel de la lutte contre le terrorisme, mais elles seraient aussi bafouées pour défendre des intérêts économiques et scientifiques nationaux. « Faux », répondait alors Jean-Pierre Sueur, « la loi ne concerne que des données techniques, à savoir qui appelle, à qui est destiné cet appel, et à quelle heure il est passé. Pour aller plus loin sur la nature même de l'appel, son contenu, il faut passer par une décision de justice. Et c'est pareil quand on parle de document conservé par les hébergeurs. »

Les mêmes opérateurs de l'Internet sont aujourd'hui appelés par le Ministre de l'Intérieur à faire acte de responsabilité dans la lutte contre le djihad menée sur le Net. Une argumentation que reprendra sans doute à son compte le sénateur socialiste dans deux jours à Washington. 

A. G. 

ARMES. Lundi 16 février prochain, le ministre de  la Défense Jean-Yves Le Drian se rendra au Caire pour signer lui-même le contrat d'achat de 24 Rafale par l'Égypte, ce qui constitue la première commande ferme réalisée par une puissance étrangère. Aux 24 avions de chasse ultra-sophistiqués, s'ajoutera, qui plus est, la vente d'une frégate et de missiles dits MBDA. Un contrat estimé par nos confrères du Monde à la coquette somme de plus de 5 milliards d'euros. Interrogé, ce vendredi matin sur les ondes de nos confrères de RCF (91.2), dans le cadre de l'émission « Le club de la presse », le sénateur socialiste Jean-Pierre Sueur a répondu avec beaucoup de pragmatisme (...)

 

TERRORISME. Après Serge Grouard, la semaine dernière, puis Nicolas Sarkozy dans la foulée, c'est au tour de Valérie Pécresse au micro de RTL lundi 19 janvier, de demander au gouvernement d'interdire aux Français partis faire le djihad à l'étranger de pouvoir revenir en France. « Je propose (…) que soit prise cette même mesure d’indignité nationale, avec la même interdiction de revenir sur le territoire national pour ceux qui, encore aujourd’hui, combattent la République Française », avait ainsi écrit le député-maire (UMP) d'Orléans il y a quelques jours. « Il faut décider que lorsque l'on part quelques mois pour apprendre le maniement des armes, détruire notre démocratie et notre civilisation, on n'a pas à revenir, y compris lorsque l'on est Français », avait, pour sa part, déclaré le président de l'UMP. (...)

OPPRESSION. Député de la 3e circonscription du Loiret, Claude de Ganay, affirme, au moment des fêtes de Noël, par voie de communiqué de presse, sa solidarité aux chrétiens d'Irak, victimes d'une répression et d'une oppression barbare de la part des partisans de l'État islamique. (...)

(Photo DR)

DIPLOMATIE. À l'initiative du Parti socialiste, les députés français ont voté, ce mardi 2 décembre, la reconnaissance d'un État palestinien. Une résolution votée par 399 députés, rejetée par 151, et qui « invite le gouvernement à reconnaître l’État de Palestine en vue d'obtenir un règlement définitif du conflit » et qui juge que « la solution des deux États, promue avec constance par la France et l’Union européenne, suppose la reconnaissance de l’État de Palestine aux côtés de celui d’Israël ». Ce texte n'est en rien contraignant pour le gouvernement Valls mais a une portée symbolique forte, alors que les Palestiniens tentent de faire avancer leur cause auprès de l'ONU en demandant au Conseil de sécurité qu'un texte impose la fin de l'occupation israélienne en novembre 2016. (...)

CONSERVATEUR. Wichita, la ville jumelle d'Orléans, aux États-Unis, est donc restée aux mains des républicains au moment où le démocrate Barak Obama a perdu la majorité au Congrès, lors des élections de mi-mandat, mardi 4 novembre. Enfin, il s'agit plus exactement de l'État du Kansas qui a reconduit au poste de sénateur le républicain Pat Roberts, élu depuis 1997, alors que les observateurs avertis de la vie politique américaine estimaient que le sénateur sortant pouvait être mis en difficulté par l'indépendant Greg Orman. 

Pour des raisons de sécurité, le président de la République du Congo a souhaité que le corps de Willy Matsanga ne soit rapatrié que samedi. Le CHRO est sous tension.

Pages

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg