Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 24 Janvier 2018, 02h26

Fêtes de Jeanne d'Arc

sujets relatifs aux Fêtes de Jeanne d'Arc

DESTIN. Lire entre les lignes, donner aux mots et aux assertions une valeur d’actualité, interpréter les allusions et dresser des parallèles entre le parcours historique de l’une et la trajectoire politique particulièrement médiatisée de l’autre, tel a été l’exercice auquel se sont livrés les très nombreux journalistes qui ont décrypté,  ce dimanche 8 mai, à Orléans, le discours d’Emmanuel Macron, invité d’honneur de l’édition 2016 des fêtes de Jeanne d’Arc. (...)

SOBRIQUETS. Sur le papier, la participation d’Emmanuel Macron aux fêtes de Jeanne d’Arc, ce dimanche 8 mai, à Orléans, est un bon calcul médiatique de la part d’Olivier Carré, député-maire (LR) de la ville. Plus d’une centaine de journalistes ont été accrédités par l’organisation pour être au plus près du ministre de l’Economie au moment où il défilera, dans la foulée de Jeanne d’Arc, et aux côtés d’Olivier Carré, dans les rues d’Orléans. Inutile de dire que la présence de Stéphane Bern ou d’Audrey Pulvar, les années précédentes, n’avait pas fait déplacer la presse nationale. (...)

SOBRIQUETS. Sur le papier, la participation d’Emmanuel Macron aux fêtes de Jeanne d’Arc, ce dimanche 8 mai, à Orléans, est un bon calcul médiatique de la part d’Olivier Carré, député-maire (LR) de la ville. Plus d’une centaine de journalistes ont été accrédités par l’organisation pour être au plus près du ministre de l’Economie au moment où il défilera, dans la foulée de Jeanne d’Arc, et aux côtés d’Olivier Carré, dans les rues d’Orléans. Inutile de dire que la présence de Stéphane Bern ou d’Audrey Pulvar, les années précédentes, n’avait pas fait déplacer la presse nationale. (...)

VISITE GUIDÉE - Lové, caché diront certains, dans le centre ancien de Rouen, l'Historial Jeanne d'Arc est sans nul doute le plus grand lieu de mémoire de Jeanne d'Arc, ce personnage historique controversé, récupéré mais élevé, depuis des siècles, au rang de mythe national. Et c'est dans cette ville que La Pucelle fut jugée, condamnée, puis brûlée vive le 30 mai 1431 sur la place du Vieux Marché, à deux pas de la rue Saint-Romain où est situé l'Historial qui lui rend justement hommage en cette année 2015, comme pour «se déculpabiliser» d'un passé, ma foi, bien lourd à porter (...)

REPORTAGE. À Orléans, l'incarnation de la légende et l'hommage collectif ; à Rouen, le virtuel et le fait historique débarrassé de ses apories. Alors que la cité johannique s'apprête à célébrer les 586e fêtes de Jeanne d'Arc, la ville de Rouen a ouvert, il y a un an, l'Historial Jeanne d'Arc, dans le centre historique, au cœur du palais archiépiscopal où a été prononcée, précisément, le 29 mai 1431, la sentence de mort de la Pucelle, brûlée vive le lendemain à quelques centaines de mètres de là. Et c'est dans ce même palais, fait de voûtes gothiques et romanes, bâti dans une épaisse pierre blanche rendue à son éclat originel par dix-huit mois de travaux, que Jeanne d'Arc fut réhabilitée par l'Église catholique à l'issue d'un nouveau procès, posthume celui-là, organisé vingt-cinq plus tard (...)

FÊTES JOHANNIQUES - Ce vendredi 29 avril sonne, comme chaque année depuis 587 édition, le coup d'envoi des fêtes johanniques, symboles de la libération d'Orléans par Jeanne d'Arc en l'an 1429. Des festivités célébrées pendant dix jours avec, en point d'orgue, la venue, en 2016, du très médiatique Emmanuel Macron, ministre de l'Économie et des Finances. Tradition oblige, la Pucelle d'Orléans entrera par la porte Bourgogne, dès 21 h 30 ce vendredi, au son du biniou, et des cornemuses évidemment, puisque les Écossais figuraient parmi les alliés de Jeanne face à l'envahisseur anglais. Voilà donc pour le pan historique (...)

MI-FIGUE MI-RAISIN. Même Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, et porte-parole du gouvernement, a été amené à donner son avis sur la participation d’Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, aux fêtes de Jeanne d’Arc, le 8 mai prochain. La question lui a été posée, mercredi, lors du point presse qui se tient traditionnellement à l’issue du conseil des ministres, par une journaliste qui, au-delà même des fêtes johanniques, interrogeait d’abord Stéphane Le Foll sur la manière dont il appréciait les « tentatives réitérées (d’Emmanuel Macron) d’exister de plus en plus indépendamment du gouvernement ». (...)

JEANNE D'ARC - Le suspens aura duré un peu plus longtemps que d’ordinaire puisque la conférence de presse prévue pour annoncer le nom de l’invité des fêtes de Jeanne d’Arc (29 avril-8 mai), prévue initialement il y a quelques semaines, avait été annulée au débotté. Ce lundi 18 avril, en amont du conseil municipal, Olivier Carré, député-maire (LR) d’Orléans, a donc annoncé en quelques phrases lapidaires qu’Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, avait accepté son invitation pour présider aux festivités traditionnelles de la ville.

JEANNE D'ARC - Le suspens aura duré un peu plus longtemps que d’ordinaire puisque la conférence de presse prévue pour annoncer le nom de l’invité des fêtes de Jeanne d’Arc (29 avril-8 mai), prévue initialement il y a quelques semaines, avait été annulée au débotté. Ce lundi 18 avril, en amont du conseil municipal, Olivier Carré, député-maire (LR) d’Orléans, a donc annoncé en quelques phrases lapidaires qu’Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, avait accepté son invitation pour présider aux festivités traditionnelles de la ville.

FESTIVITES. Sur huit candidates, la cuirasse de Jeanne d’Arc est finalement revenue à Emma Fesneau, jeune fille souriante et spontanée de 17 ans, scolarisée en 1ère S au lycée Saint-Charles, à Orléans. L’adolescente a ainsi totalement rempli les critères pour incarner Jeanne d’Arc lors des 587e fêtes du nom, des critères rappelés ce lundi 25 janvier par Marie-Christine Bordat-Chantegrelet, la présidente de l’association  Orléans-Jeanne d’Arc. « Il faut que la jeune fille soit âgée de 16 ou 17 ans ; qu’elle ait vécu au moins dix ans à Orléans ou dans son agglomération ; qu’elle soit baptisée et qu’elle ait un vraie démarche de foi et de spiritualité ; et enfin qu’elle donne de son temps bénévolement pour une bonne cause ». (...)

Pages

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg