Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 22 Août 2018, 09h08

Enseignement

relatif aux sujet d'éducation

ACADÉMIE. L'élève est moyen partout, ou presque. Aucune note qui le distingue véritablement du milieu de la classe, mais aucune qui ne lui fait craindre le redoublement non plus. La région Centre a décidément du mal à se distinguer. Ce constat-là mis à part, difficile de tirer des enseignements éclairants du onzième numéro de Géographie de l'école, un atlas publié, mardi 1er juillet, par le Ministère de l'Éducation nationale, et qui passe à la moulinette les milliers de données statistiques liées à la réussite scolaire.

Notes, évaluation

ÉVALUATION - La notation à l'école ne doit plus décourager les élèves mais «leur permettre de savoir quels sont les progrès réalisés», selon la députée PS, Valérie Corre. « Pour l'instant, ça ne marche pas. Il faut donc remettre les élèves en confiance et faire évaluer les choses de manière bienveillante. En tout cas, plus qu'elles ne le sont actuellement. » Bref, que la note stimule au lieu de « décourager ». 

RÉSULTATS - Pour les candidats au bac général, technologique et professionnel de l'académie Orléans-Tours, il faudra patienter jusqu'au 4 juillet pour connaître les résultats.

RÉFORME. Elle sera mise en œuvre, à la rentrée de septembre, dans les 67 écoles publiques d'Orléans. Contre mauvaise fortune bon cœur. Les contours de son organisation sont aujourd'hui plus nets, plus précis, arbitrés à l'issue d'une consultation à laquelle ont pris part les acteurs de l'Éducation nationale, les services municipaux et les parents. « Ce n'est pas notre réforme. Ce ne sont pas les rythmes seuls qui vont réhausser le niveau des élèves. De notre côté, il faut tirer partie de cette obligation pour faciliter la vie des familles, améliorer encore l'égalité des chances et continuer à faire progresser nos élèves », déclare Florent Montillot, adjoint désormais en charge de ce dossier. 

ENSEIGNEMENT. Les premières « Rencontres du numérique », initiées par le Conseil général du Loiret, se sont tenues ce mercredi 11 juin, au théâtre d'Orléans. L'occasion pour apostrophe45 de tendre le micro à Jean-Michel Fourgous, l'un des intervenants de cette journée,  et qui, outre le fait d'être le maire (UMP) d'Élancourt (Yvelines), s'était vu confier, en 2010, par François Fillon, Premier ministre, une mission auprès sur la modernisation de l’école par le numérique. Un rapport intitulé «Apprendre autrement à l'ère numérique» qu'il a remis en 2012 sur le bureau de Luc Chatel, alors ministre de l'Éducation nationale. Entretien avec un homme politique, issu du monde de l'entreprise et du secteur privé, et qui n'hésite pas à bousculer, pour ne pas dire brutaliser, les codes de l'Éducation nationale, au nom, assure-t-il, d'une « révolution numérique qui doit entrer aussi dans les classes ».  À Élancourt, tous les élèves en élémentaire travaillent désormais sur tablettes numériques. Pour quels bénéfices pédagogiques, selon quelle méthode didactiques et avec quels résultats ? Entretien. 

RYTHMES SCOLAIRES. Une fédération de parents d'élèves classée à gauche - la FCPE - qui votre contre le projet de décret complémentaire sur les rythmes scolaires, tandis que son homologue de droite - la PEEP - se prononce pour. Pas aisé, décidément, de s'y retrouver dans cette réforme adoptée par seulement 17% des communes françaises en septembre dernier. 

RÉFORME. La phrase d'introduction en dit long sur l'enthousiasme de Serge Grouard, député-maire (UMP) d'Orléans à mettre en place la réforme des rythmes scolaires à la rentrée prochaine. « C'est une réforme complexe, coûteuse, et imposée. Je subodore que leurs auteurs ne mesuraient pas ni la complexité, ni le coût de cette réforme. Nous étions devant le fait accompli, mais nous avons fait le choix judicieux de ne pas la lancer en septembre dernier pour nous donner le temps de la concertation. » 

ÉDUCATION - La théorie du genre ne sera pas enseignée à l'école mais la rumeur persiste, notamment dans certains établissements de l'académie. Est visée une expérimentation d'un module baptisé ABCD de l'égalité, lancée à la rentrée par le ministère dans dix académies (Ndlr : celle d'Orléans-Tours n'étant pas concernée), dont l'objectif est de lutter contre les stéréotypes filles-garçons à l'école, pour corriger les inégalités entre les sexes dès le plus jeune âge.

CLASSEMENT - Sur 160 écoles d'ingénieurs habilitées par la Commission des titres d'ingénieurs, quel est le niveau d'excellence de Polytech Orléans ? L'Express et L'Étudiant publient son classement 2013. L'analyse porte sur plusieurs critères : les bons résultats académiques, l’ouverture avec l’international, la proximité avec les entreprises, le devenir des diplômés ou encore les débouchés offerts une fois le précieux diplôme en poche.

DOTATIONS - Un document interne au ministère de l'Éducation nationale était présenté, jeudi 19 décembre, aux recteurs et organisations syndicales de France. Il y était surtout question de la répartition des moyens mis à disposition des écoles, collèges et lycées pour la rentrée de septembre 2014. Première observation, toutes les académies ne seront pas logées à la même enseigne à la rentrée prochaine. Quid d'Orléans-Tours ?

Pages

À L'AFFICHE

Communication. 

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg