Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 27 Mai 2017, 12h02

Enseignement

relatif aux sujet d'éducation

PALMARÈS - C’est le pourcentage que tout le monde retient et qui est souvent retenu pour définir la valeur d’un lycée et établir une hiérarchie entre les établissements : le taux de réussite au baccalauréat. Pourtant, comme le souligne, à nouveau, le ministère de l’Éducation nationale au moment de publier, comme chaque année, les « indicateurs de résultats des lycées », cette statistique-là ne peut pas être la seule pour mesurer la valeur d’un lycée. Ainsi, parmi les critères croisés figure « la valeur ajoutée d’un établissement »« C’est une grandeur qui répond à la question de savoir ce qu'un lycée a "ajouté" au niveau initial de ses élèves. Elle mesure la différence entre les résultats obtenus et les résultats qui étaient attendus, compte tenu des caractéristiques scolaires et sociodémographiques des élèves », explique ainsi le ministère. (...)

FUTURISTE - Quel visage architectural auront les lycées et les centres de formation (CFA) dans un avenir proche ? La révolution numérique, les évolutions pédagogiques, l’organisation du temps scolaire - sans même parler du défi environnemental - ont redéfini les usages d’une classe, le positionnement de l’enseignant, la manière de travailler des élèves. Le constat qu’il en ressort révèle que les établissements scolaires ne correspondent plus aujourd’hui aux attentes et aux nouvelles habitudes de travail des enseignants comme des élèves, et ce, tant au niveau de l’organisation des espaces que des mobiliers qui sont mis à  leur service. Dans la perspective de construire deux nouveaux lycées, l’un dans le Loiret, l’autre en Eure-et-Loir, la Région, qui à la charge de 98 établissements publics, a organisé vendredi un colloque au Frac Centre-Val de Loire, réunissant acteur de l’Éducation nationale et experts pour échanger, justement, sur ce que pourrait être le prototype d’un lycée du futur. Cathy Munsch-Masset, vice-présidente déléguée à l’Éducation et à l’apprentissage, dévoile quelques pistes de réflexion.  

SANCTION - Depuis 2014, les mesures dites de « responsabilisation » font partie de l’arsenal des sanctions mis à disposition des principaux des collèges comme alternative à l’exclusion temporaire d’un élève mais elles ne sont que très rarement mises en œuvre faute de moyens humains suffisants. Ce vendredi 20 janvier, une convention a été signée entre la mairie d’Orléans et les principaux de l’ensemble des collèges publics de la ville afin, justement, de confier les rênes de cette prise en charge à la municipalité à travers son pôle « Prévention Réussite ». Ainsi, au lieu d’être exclus temporairement de leur établissement pour des raisons souvent liées à un (...)

INQUIETUDE. La situation financière de l’université d’Orléans est extrêmement préoccupante si l’on en juge par les résultats d’un audit financier réalisé cet été à la demande du nouveau président Ary Bruand. Selon les conclusions de cette étude, l'Université d'Orléans n'a actuellement qu'un seul jour de fonds de roulement disponible, contre 50 jours pour la moyenne des facultés en France. En règle générale, il est dit qu’à partir de 30 jours de roulement, on peut estimer que la situation financière est saine.

MUTATION - L'avenir se conjugue au présent au lycée Jean-Zay d'Orléans qui a décidé de parier sur la modernité de ses formations et de sa pédagogie. Pour ce faire, l'établissement, qui se présente comme « le lycée du futur », mise sur l'aménagement de nouveaux locaux - tel que le pole médico-social ou le pole arts et vie numérique - avec des matériaux et une architecture intérieur modernes, répondant à un environnement « favorable à la création » - pour un budget total de 700.000 € (...)

RÉVISION - Alors que le président de la République, François Hollande, et sa ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, sont attendus, ce jeudi matin, à Orléans, dans le cadre de la rentrée scolaire, la rédaction a passé en revue les grandes réformes de l'Éducation nationale qui ont marqué le quinquennat. Retrouvez sur notre infographie inetractive la chronologie des réformes depuis 2012. 

EDUCATION – En cette rentrée 2016, les collégiens et les enseignants vont essuyer les plâtres de la réforme du collège engagée par Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education, et dont le contenu a suscité controverses et vifs débats au printemps dernier. L’objectif revendiqué par la ministre a été martelé tout au long de l’été : revitaliser l’enseignement au collège (...)

RENTRÉE SCOLAIRE - Le président de la République, François Hollande, et la ministre de l'Éducation Nationale, Najat Vallaud-Belkacem, se rendront, jeudi matin à Orléans, au collège Jean Rostand, en zone sensible (dans le quartier de l'Argonne). Cette dernière avait déjà fait le déplacement dans le Loiret en mai dernier sur le thème, cette fois, du service civique. Il s'agira toutefois de la dernière rentrée scolaire de « NVB » avant la présidentielle de 2017.

NUMERIQUE. L’expérience « Car’tab’ » a montré ses limites, financières et pédagogiques d’abord. Le collège Gaston-Coûté de Meung-sur-Loire qui expérimente, depuis septembre 2013 et jusqu’en 2017, soit sur une génération entière de collégiens, la tablette numérique comme seul support pédagogique, ne renouvellera pas l’expérience à l’issue de cette ultime année scolaire 2016-2017. Un dispositif trop coûteux d’abord et dont la pertinence pédagogique n’a manifestement pas pu être démontrée entièrement.(...)

RENTRÉE SCOLAIRE - Le président de la République, François Hollande, et la ministre de l'Éducation Nationale, Najat Vallaud-Belkacem, se rendront, jeudi matin à Orléans, au collège Jean Rostand, en zone sensible (dans le quartier de l'Argonne). Cette dernière avait déjà fait le déplacement dans le Loiret en mai dernier sur le thème, cette fois, du service civique. Il s'agira toutefois de la dernière rentrée scolaire de « NVB » avant la présidentielle de 2017.

Pages