Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 13 Novembre 2018, 19h56

Economie

(photo : apostrophe45)

CHIFFRES. La semaine de l'industrie en Région Centre a été lancée ce lundi 7 avril, à Orléans, et elle se traduit par trente-quatre plans de reconquête industrielle qui touchent aussi bien à la rénovation thermique des bâtiments, aux biotechnologies médicales qu'aux produits innovants pour une alimentation saine. Toute cette semaine, des journées portes-ouvertes dans les entreprises, des interventions dans les écoles, des conférences et des tables rondes ont, notamment, pour mission de réconcilier le jeune public avec les filières industrielles touchées de plein fouet par la crise. Et donc synonymes d'insécurité professionnelle.

MUNICIPALES 2014. Candidate Leveleux-Teixeira nous vous écoutons ! Mercredi matin, la chef de file socialiste d'« Orléans à 100% », mais également, son adversaire direct, le maire sortant UMP d'Orléans, Serge Grouard, ont expliqué devant une vingtaine de chefs d'entreprises locaux les ressorts de leur programme économique pour la mandature que l'un et l'autre briguent à Orléans. Un grand oral en quelque sorte, d'une vingtaine de minutes pour chaque candidat, organisé par l'UDEL du Loiret, en son siège orléanais mais qui se déroule de manière « détendue » selon le mot de Alain Foulquier, le vice-président de l'UDEL.

INDEMNISATIONS. Personne n'y a échappé. Et en premier lieu, surtout pas les commerçants eux-mêmes qui ont dû endurer, durant des mois, des travaux sur le seuil de leur boutique. Avec pour conséquence immédiate et inévitable : une baisse plus ou moins conséquente de leur chiffre d'affaires. 

 EXPORTATION. Les vins du Val de Loire commenceraient-ils à gagner en notoriété internationale et à s'inviter sur les tables des restaurants à l'autre bout du monde? Certains vignobles locaux exportent déjà une partie de leur production vers d'autres cieux gastronomiques. Mais ce marché-là reste encore limité hors de l'Europe, comparé notamment aux capacités d'exportation des grands vignobles français, bourguignons et bordelais en tête.

D'après une étude de la Direccte et de Centréco, l'industrie ferroviaire est une source d'opportunités pour l'économie régionale. La filière totalise 116 établissements et plus de 6.423 emplois en région Centre. Analyse.

CHIFFRES. Dans le Loiret, les chiffres du chômage se succèdent et ne sont pas meilleurs. Communiqués ce lundi 27 janvier par la préfecture du Loiret, ils témoignent d'une nouvelle augmentation : à la fin du mois de décembre, 34.035 personnes étaient ainsi inscrites à Pôle emploi (en catégorie A), ce qui représente une hausse de +0,9%.

REPRENEUR - FagorBrandt, filiale française  du groupe espagnol Fagor, pourrait être reprise par le groupe algérien Cevital. Le même conglomérat qui a bien failli racheter le volailler Doux. Explications.

PRUDENCE - Rencontre avec Thierry Léonard, le directeur général de FagorBrandt, qui préfère rester prudent sur la date de reprise totale de l'entreprise, à un mois justement de connaître l'offre des repreneurs potentiels. Le groupe d’électroménager FagorBrandt en redressement judiciaire, 1.800 salariés, a pu redémarrer partiellement, cette semaine, sur certaines chaîne de production uniquement, grâce à « un effort des banques créancières, de l'administrateur judiciaire » et à un prêt de l’Etat de 10 millions d’euros.

PRUDENCE - L'AgglO achève, ce mardi 17 décembre, son programme d'investissement 2008-2014 d'un montant de 44 millions d'euros, dont 10 consacrés au développement économique et à l'emploi. Et ce, sur un budget global de 365 millions d'euros. Mais « Pour la première fois », indique Michel Martin, vice-président en charge des finances, les recettes prévues en 2014 sont « en baisse ».

CONFIANCE - L’agence américaine Standard&Poor’s, après un nouvel examen de la situation financière de la région Centre, a confirmé, début décembre, la note « AA stable » attribuée le 18 juin dernier. Le qualificatif qui s'accompagne du double A permet d'établir une perspective. Cette note est la meilleure qu'une collectivité puisse obtenir. « Cette stratégie associant gestion rigoureuse des finances régionales et ambition pour notre territoire et ses habitants est aujourd'hui validée sans ambiguïté par le maintien de la notation obtenue en juin 2013 », poursuit-on, non sans un élan d'optimisme, voire de volontarisme aussi. « On ne se laisse pas aller au pessimisme, il faut envoyer des messages qui sont des messages de réussite à nos concitoyens (…) », indique François Bonneau. Comme cette note en témoigne.

Pages

À L'AFFICHE

Communication. 

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg