Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 22 Août 2018, 07h34

Economie

apostrophe45 a contacté l'adjointe en charge du Numérique à la ville d'Angers, Constance Nebbula, afin de comprendre la recette du succès angevin, à l'occasion de cette deuxième phase de labellisation. Quatorze villes, dont l’agglomération d’Angers, sont en effet en compétition. Angers, « à mi-chemin entre Nantes et Tours », sera...

SOUS-TRAITANT. Trois générations se sont succédé à la tête de cette entreprise devenue orléanaise depuis 1972. « A l’origine, on était dans le Loir-et-Cher, puis on a voulu se rapprocher qui étaient tous ou presque installés dans le Bassin parisien », explique Ludovic Crets, dirigeant de la société Lambre, qui a confectionné, entre autres, un instrument de mesure unique au monde qui permet d’apprécier le niveau d’oxygène dans la bouteille qui alimente le masque du pilote. Autant dire que la mesure a tout intérêt à être précise en cas d’incident. (...)

FINANCES - Le conseil municipal de ce lundi soir porte, entre autre, sur le compte administratif de la ville d'Orléans, « des comptes bien réels », comme le souligne Michel Martin, adjoint aux finances. Ces chiffres «exécutés» ont au moins le mérite d'offrir une vision très précise des comptes de la commune...

CONNECTION - Orléans et Tours ont défendu leur dossier commun dans le cadre de la labellisation French Tech Loire Valley, en présence de la secrétaire d'État au Numérique. Une opération séduction qui n'a pas laissé Axelle lemaire insensible au projet des deux agglomérations même si elle a rappelé que cette labellisation n'était « pas une fin en soi »

Quels sont les points forts du dossiers French Tech Loire Valley ?
Axelle Lemaire (secrétaire d'État chargée du numérique). Le dossier est vraiment en cours d'examen mais je re

NUMERIQUE. Grande première : les élus orléanais et tourangeaux main dans la main posant, ce vendredi 12 juin, à Tours, pour une photo de famille inédite autour d’Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat en charge du numérique, l’instant avait une saveur exceptionnelle. Rares ont été, en effet, depuis plusieurs décennies, les projets sur lesquels les deux villes ligériennes ont travaillé en concertation, en osmose, et non en concurrence directe et frontale. Mais voilà, ce vendredi, l’enjeu dépassait les querelles de clochers traditionnelles, avec la présentation de la « French Tech Loire Valley » à la secrétaire d’Etat dans l’espoir d’une labellisation officielle dont la réponse pourrait intervenir le 18 juin. Les villes d’Orléans et Tours, dont l’entente sur ce dossier est portée par Olivier Carré, adjoint en charge de l’économique numérique, et Thibault Coulon, (...)

HÔPITAUX EN CRISE - Les économies à réaliser dans le secteur hospitalier en région Centre-Val de Loire devront atteindre les 22 millions d’euros entre 2015 et 2017.

LE TRANSPORTEUR - L’une des plus importantes entreprises françaises de transport et de logistique, Norbert Dentressangle, passe sous pavillon américain. Le numéro 2 national du transport (derrière SNCF Logistics) et ses célèbres camions rouges ont été rachetés, mardi 28 avril. Cette opération intervient quelques semaines après la mise en liquidation de MoryGlobal et ses 220 salariés sur le site d'Ormes, dans le Loiret.

EMPLOI. François Bonneau, président socialiste de la région Centre, monte au front sur le domaine de la sauvegarde de l'emploi. Dans une lettre adressée, ce mardi 28 avril, à Manuel Valls, Premier ministre, l'élu régional s'émeut du projet de déménagement du site du CEA  - Commissariat à l'énergie atomique - « Le Ripault », installé à Monts, en Indre-et-Loire, une petite commune située à 15 km de Tours.

NUMÉRIQUE. À chaque ère industrielle, ses codes, son vocabulaire : French Tech, lieu totem, barcamp, global service Jam, cluster, marketer, éco-système high-tech, etc. Le monde du numérique exige quelques sésames sémantiques pour s'ouvrir au grand public. Il va falloir s'y faire, sans trop de crainte. Pour les chefs d'entreprise qui œuvrent dans le secteur du digital, la révolution industrielle s'est naturellement accompagnée d'un changement de vocable. Mais au-delà des mots, il y a d'abord l'espoir, plus certainement la conviction, de générer une croissance économique (...)

RECOMMANDATIONS - En plein projet de loi Macron qui vise à donner de l'air au monde de l'entreprise, Gérard Gautier, président de la CGPME du Loiret, a été reçu ce mardi 6 janvier à Bercy. Lui qui avait vivement réagi « aux propos choquants du ministre des Finances et des comptes publics », Michel Sapin, tenus devant les caméras d'i-Télé sur les entrepreneurs descendus dans la rue, à Paris, le 1er décembre dernier. Ce dernier avait, en effet, déclaré qu'il « n'aimait pas ce type de patrons et qu'il préférait ceux qui étaient dans leur bureau pour travailler ». Piqué au vif, la CGPME du Loiret et son président ont alors décidé de lui répondre. Suite à ce courrier, Gérard Gautier a été invité à rencontrer le chef de cabinet du ministre, « pendant une heure et demie au lieu de la demi-heure prévue au départ (...) »

Pages

À L'AFFICHE

Communication. 

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg