Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 13 Novembre 2018, 18h59

Economie

REACTION. Tout juste l’annonce faite depuis New York par la secrétaire d’Etat en charge du numérique de la non-labellisation « French Tech » du tandem Tours-Orléans, Olivier Carré a réagi dans la nuit sur son compte Facebook. « Soutenues par plus de 350 entreprises innovantes, Orléans et Tours ont fondé le label French tech LoireValley. Le gouvernement aurait donné un coup de pouce en ajoutant nos deux villes à celles qu'il vient de labelliser. Il a choisi de ne pas le faire. Nous nous en passerons car nous avons créé une formidable dynamique », a commenté (...)

FRENCH TECH - C'est officiel. Le dossier de candidature commune entre Orléans et Tours - French Tech Loire Valley - n'a pas été retenu par l'État, à l'occasion de la deuxième phase de labellisation French Tech en France. C'est depuis New-York, à minuit - « l'heure du crime » -, que la secrétaire d'État au Numérique, Axelle Lemaire, associée au ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, a effectué l'annonce officielle des lauréats.

MOBILISATION - La French Tech Loire Valley se mobilise et ne veut surtout pas croire à un possible échec de sa candidature commune entre Orléans et Tours lors de la deuxième vague de labellisation par les pouvoirs publics. Alors qu'une liste des territoires pressentis à cette labelli...

Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat au numérique en présence de François Bonneau (Photo: apostrophe45)

L'ÉCHEC ? - À quelques heures du verdict, le magazine Challenges semble détenir la «short-list» des candidats à la deuxième vague de la labellisation French Tech en France. Et, selon nos confrères, le dossier...

apostrophe45 a contacté l'adjointe en charge du Numérique à la ville d'Angers, Constance Nebbula, afin de comprendre la recette du succès angevin, à l'occasion de cette deuxième phase de labellisation. Quatorze villes, dont l’agglomération d’Angers, sont en effet en compétition. Angers, « à mi-chemin entre Nantes et Tours », sera...

SOUS-TRAITANT. Trois générations se sont succédé à la tête de cette entreprise devenue orléanaise depuis 1972. « A l’origine, on était dans le Loir-et-Cher, puis on a voulu se rapprocher qui étaient tous ou presque installés dans le Bassin parisien », explique Ludovic Crets, dirigeant de la société Lambre, qui a confectionné, entre autres, un instrument de mesure unique au monde qui permet d’apprécier le niveau d’oxygène dans la bouteille qui alimente le masque du pilote. Autant dire que la mesure a tout intérêt à être précise en cas d’incident. (...)

FINANCES - Le conseil municipal de ce lundi soir porte, entre autre, sur le compte administratif de la ville d'Orléans, « des comptes bien réels », comme le souligne Michel Martin, adjoint aux finances. Ces chiffres «exécutés» ont au moins le mérite d'offrir une vision très précise des comptes de la commune...

CONNECTION - Orléans et Tours ont défendu leur dossier commun dans le cadre de la labellisation French Tech Loire Valley, en présence de la secrétaire d'État au Numérique. Une opération séduction qui n'a pas laissé Axelle lemaire insensible au projet des deux agglomérations même si elle a rappelé que cette labellisation n'était « pas une fin en soi »

Quels sont les points forts du dossiers French Tech Loire Valley ?
Axelle Lemaire (secrétaire d'État chargée du numérique). Le dossier est vraiment en cours d'examen mais je re

NUMERIQUE. Grande première : les élus orléanais et tourangeaux main dans la main posant, ce vendredi 12 juin, à Tours, pour une photo de famille inédite autour d’Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat en charge du numérique, l’instant avait une saveur exceptionnelle. Rares ont été, en effet, depuis plusieurs décennies, les projets sur lesquels les deux villes ligériennes ont travaillé en concertation, en osmose, et non en concurrence directe et frontale. Mais voilà, ce vendredi, l’enjeu dépassait les querelles de clochers traditionnelles, avec la présentation de la « French Tech Loire Valley » à la secrétaire d’Etat dans l’espoir d’une labellisation officielle dont la réponse pourrait intervenir le 18 juin. Les villes d’Orléans et Tours, dont l’entente sur ce dossier est portée par Olivier Carré, adjoint en charge de l’économique numérique, et Thibault Coulon, (...)

HÔPITAUX EN CRISE - Les économies à réaliser dans le secteur hospitalier en région Centre-Val de Loire devront atteindre les 22 millions d’euros entre 2015 et 2017.

Pages

À L'AFFICHE

Communication. 

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg