Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 23 Janvier 2018, 01h17

Décryptage

Explications diverses et approfondies

ABANDONNÉS - À vrai dire, les représentants des syndicats de la police nationale ne s'attendaient pas à grand-chose, lundi matin, de la table ronde avec le préfet de Région Nacer Meddah censée porter, localement, sur « les besoins et les attentes » des policiers « en colère » depuis le 17 octobre. « Bis repetita », a résumé, de manière laconique, Patrick Lavainne, secrétaire départementale Unité-SGP. Gagné, comme la plupart de ses collègues, par la lassitude, il ajoute : « Noël, c'est le 25 décembre. Ça fait des années que je mets mes chaussons avec les revendications de mes collègues au pied du sapin et que rien n'est jamais fait. Non, rien, vraiment rien. »

PRIMAIRE - Faut-il craindre la fraude lors de la primaire de la droite et du centre ? À un mois du premier tour, la tension se cristallise notamment entre les deux favoris, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. Les proches du maire de Bordeaux soupçonnent, en effet, les Sarkozystes de vouloir tricher. «On me dit que certains Sarkozystes veulent faire en sorte que ça se passe mal», aurait rapporté en privé un proche d’Alain Juppé selon France Info. Et une région cristallise ses craintes : les Alpes-Maritimes. L’équipe du favori de la primaire - Alain Juppé - a bien du mal à trouver des volontaires pour surveiller les bureaux de vote du département. Surtout que ce bastion des Républicains a déjà été pointé du doigt en 2012 pour des soupçons de triche (...)

PRIMAIRE. Les uns soutiennent Alain Juppé, les autres Nicolas Sarkozy ou Bruno Le Maire, mais aucun élu orléanais ne revendique un positionnement politique en faveur de Jean-Frédéric Poisson, 53 ans, le grand inconnu de cette primaire de la droite et du centre. Et, même la prestation plutôt saluée du député des Yvelines et président du Parti chrétien-démocrate lors du premier débat télévisé, jeudi dernier, n’a pas déclenché localement des témoignages de sympathie ou des marques de soutien en faveur du Petit Poucet de cette primaire dont le positionnement très « à droite » sur l’échiquier politique semblait suffisant pour le marginaliser durablement. Ce silence, demeuré poli et distant à l’égard de Jean-Frédéric Poisson, a été brisé par un seul élu local, François Lagarde, conseiller municipal et élu communautaire, qui a rendu hommage sur twitter à « la clairvoyance, hauteur de vue, sincérité »  du successeur de Christine Boutin à l'issue ce débat.(...)

VIE ÉTUDIANTE - L’Union nationale des étudiants de France (Unef) tire la sonnette d’alarme à quelques semaines de la rentrée universitaire. Dans une étude, il est pointé que le coût de la vie continue de grimper pour les étudiants à la rentrée 2016. Orléans fait partie, selon cette étude, des six villes où loyers et transports cumulés ont le plus fortement augmenté (Besançon, Bordeaux, Lyon, Nice, Orléans et Paris). Ce qui n'est pas totalement exact pour Orléans comme nous allons le voir dans le détail (...)

SOCIAL. Les manifestations se sont succédé pendant cinq mois, les jeudis matins à Orléans, sous l’égide de la CGT le plus souvent, pour réclamer la suppression de la loi Travail. En dépit de cette mobilisation qui s’est installée dans la rue – et dans la durée - à l’échelle du pays, la loi Travail, validée la semaine dernière par le Conseil constitutionnel, a été publiée ce mardi au Journal Officiel. Notons que le Conseil constitutionnel, qui a donc donné son aval,  ne s'est pas prononcé sur les articles les plus contestés par les syndicats et une partie de la gauche, notamment celui qui consacre la primauté de l'accord d'entreprise sur la convention de branche en matière de durée de travail. Une loi qui contient 127 décrets d'application que le ministère du Travail assure mettre en œuvre d'ici la fin de l'année.

COMPARATIF - À peine la saison commencée, l'on peut d'ores et déjà affirmer que l'US Orléans, promue cette saison en Ligue 2, a remporté un record. Celui de pratiquer en 2016 le tarif d'abonnement annuel le plus élevé du championnat (160€) devant Strasbourg (149€) et Niort (145€). Mais apostrophe45 est allé encore un peu plus loin en établissant un comparatif interactif entre les équipes de Ligue 2 déjà présentes en 2014-2015, date à laquelle l'USO évoluait à ce niveau de compétition (...)

REFONTE - «Il faut une remise à plat et inventer une nouvelle relation avec l'islam de France». La prise de conscience s'installe progressivement dans les esprits. Pour preuve, cette déclaration du Premier ministre Manuel Valls dans une interview accordée au Monde, ce vendredi 29 juillet. Il a donc fallu que le terrorisme gangrène la France pour réfléchir à « un nouveau modèle » de l'islam en France, reposant sur une refonte les institutions de cette religion sur le sol national. Au lendemain du 13-novembre, Mustapha Ettaouzani, président de l'Union des associations musulmanes de l'Orléanais (UAMO), évoquait déjà dans les colonnes numériques d'apostrophe45 cette « nécessité ». La lutte «concrète » contre le terrorisme et les djihadistes passe par «une institutionnalisation du fait musulman », affirmait-il. « On n'a pas le droit de laisser la culture religieuse, l'instruction religieuse ou le fait religieux à n'importe qui et n'importe comment, martelait-il (...)

ALERTE - Comment alerter en temps réel la population qu'une attaque terroriste est en cours et qu'il est impératif qu'elle « reste cloîtrée chez elle » ? Ce jeudi 14 juillet à Nice, nombre de témoignages de badauds et de victimes dites « indirectes » soulignaient l'absence d'information concrète sur le drame qui se déroulait à proximité. Un poids lourds de 19 tonnes a fauché la vie de 84 personnes sur la promenade des Anglais à Nice, après le traditionnel feu d'artifice. Au volant, le chauffeur - un Franco-Tunisien dont l'identité vient d'être révélée - a également tiré avec une arme de poing avant d'être abattu par la police. Très tôt, les autorités - le président du Conseil régional de PACA notamment (Christian Estrosi) - ont parlé « d'attentat » mais ce terme n’a pas suffi à activer aussitôt le Système d'alerte et d'informations des populations (SAIP) du gouvernement. L'alerte « Attentat », comme son nom l'indique, (...)

STUPEUR - La France est à nouveau sous le choc de cet « acte incontestablement terroriste » comme l'a qualifié le chef de l'État, après le meurtre d'un policier et de sa compagne en région parisienne - à Magnanville (78) - par un homme se réclamant de l'état islamique. L'organisation a d'ailleurs revendiqué l'acte quelques heures plus tard. Stéphane Liévin, policier orléanais et syndicaliste Unité-SGP Police-FO, confiait justement, ce mardi après-midi à apostrophe45, que ce type d'acte rappelait la dangerosité de l'exposition des policiers dans ce contexte terroriste (...)

RISQUES ET PÉRILS. Combien sont-ils d’Orléanais à observer actuellement la Loire et, en repensant aux images de paysages dévastés du Montargois, de Mardié, Bou ou encore Boigny, Chécy ou encore Donnery, Cercottes, Gidy, à se demander si le fleuve royal pourrait leur faire ce même déshonneur un jour ? Avec les fortes pluies de ces derniers jours, la question prend d’autant plus d’acuité. L’on sait, évidemment, qu’au-delà des trois grandes crues de 1846, 1856 et 1866, la Loire a été débordante et impétueuse à Orléans, et ce, au XVIe siècle déjà (...)

Pages

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg