Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 23 Juillet 2018, 11h29

Décryptage

Explications diverses et approfondies

SUSPENS - Sale journée pour François Fillon, qui a pris connaissance, en quelques heures, de sa convocation chez les juges en vue d'une possible mise en examen, du désistement de Bruno Le Maire et d'un certain nombre de parlementaires Les Républicains, et enfin de la suspension de la participation de l'UDI à sa campagne. Et ce à un mois et demi du premier tour de la présidentielle. Une situation insolite, exceptionnelle, voire ubuesque dans l'histoire au moins de la Ve République. « On est dans une situation d'une gravité exceptionnelle sur le plan institutionnel et d'une confusion sans précédent. On n'a jamais connu une campagne électorale, à deux mois de l'élection présidentielle, dont l'un des principaux protagonistes se trouve dans une situation quasi d'empêchement », relève Florent Montillot, secrétaire départemental de l'UDI. Car la date « très particulière » du 15 mars n'est pas n'importe laquelle sur le calendrier politique et, désormais, judiciaire...

PERTURBATIONS - Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, se rendra ce jeudi après-midi sur la base aérienne 123 (BA 123) « Charles-Paoli » d’Orléans-Bricy. À cette occasion, le ministre réceptionnera les avions A400M livrés dans le cadre du plan « Hexagone » et rattachés à l’escadron de transport 1/61 « Touraine » après sa reformation en septembre 2015...

VERTE VALLÉE - Interrogé il y a quelques mois sur les ondes de France Bleu Orléans, dans l'émission Controverse à laquelle participait apostrophe45, Xavier Beulin, président entre autres de la FNSEA, avait décrit le projet physique de la Vallée numérique du végétal, baptisée Agreen Tech Valley. Selon lui, le numérique du végétal est, aujourd'hui, un passage obligé pour l’agriculture et même une opportunité pour le rayonnement d’Orléans. Ce projet ambitionne même de devenir la référence nationale de la thématique numérique au service du végétal...

PETITS ET GROS SOUS - Comment les candidats aux législatives financent-ils leur campagne électorale ? À quatre mois du scrutin, la rédaction d'apostrophe45 s'est penchée sur les ambitions et les moyens très contrastés des candidats et de leur parti, tous bords politiques confondus, pour faire campagne. Ainsi, dans le Loiret, ils engageront entre un peu moins de 5.000 € et Plus de 30.000 € euros chacun. Des sommes variables mais globalement maîtrisées (...)

MENACE - La sixième édition du festival Les Médiatiques s’est ouverte à Orléans, sur le thème « Médias, émotions, violences politiques : quels défis pour les sociétés contemporaines ? ». Pendant trois jours, historiens, chercheurs, journalistes, et enseignants débattent et confrontent leurs analyses et leurs travaux sur la manière dont les médias rendent compte aujourd’hui de l’ensemble des sujets liés au terrorisme, qu’il s’agisse d’une actualité tragique et immédiate comme d’une couverture médiatique plus distanciée faite à partir de témoignages et de prise de paroles d’experts en tous genres. 

INFOGRAPHIE - Certes, il y a quelques points de convergences dans les programmes présidentiels de Benoît Hamon et Manuel Valls, qualifiés pour le second tour de la primaire de la gauche qui se dispute ce dimanche 29 janvier. Mais il y a aussi, et surtout, des divergences fortes sur les questions économiques, sociétales ou encore environnementales qui témoignent de deux conceptions bien différentes de la gauche.

INFOGRAPHIE - Contrairement aux résultats nationaux du premier tour de la primaire de la gauche, le Loiret a donné vainqueur Manuel Valls avec 34,42% des voix. Il devance de justesse Benoît Hamon qui, lui, obtient 33,99% des suffrages, loin devant Arnaud Montebourg (17,77%), Vincent Peillon (7,01%) ou encore François de Rugy (3,76%), Sylvia Pinel (2,06%) et enfin Jean-Luc Benhamias (1,04%). Ainsi, sur 14.840 voix, Manuel Valls obtient alors 5.045 voix et 4.981 reviennent à Benoît Hamon. Soit 64 voix de différence entre les deux qualifiés pour le second tour...

DOUCHE FROIDE - « Je suis déçu. » Cette déclaration de Stéphane Fautrat vient du cœur. Lui qui, depuis son investiture aux législatives par son parti Les Républicains (LR), en juin dernier, bat la campagne, enchaîne les réunions, multiplie les rencontres dans la sixième circonscription, risque bien de passer à côté de son rêve : « Devenir parlementaire » (...)

DÉLIRANT - Chaque jour, le voile se lève un peu plus sur les années de présidence de Youssoufi Touré à l'université d'Orléans. Le nouveau président, Ary Bruand, élu en juin dernier, s'attache désormais à percer cette nébuleuse, depuis qu'il a diligenté un audit élargi mettant au jour la situation catastrophique de l’établissement qui accuse un déficit de 12 millions d'euros, soit près de 10% de son budget annuel. Des dérives budgétaires qui ont vraisemblablement fragilisé l'ex-président de l'université d'Orléans contraint de démissionner de son poste de recteur de l'académie de Guyane après seulement neuf mois d'exercice. Bien sûr, l'intéressé nie tout en bloc et motive sa décision par son sens du sacrifice (...)

REPÈRES - Jacqueline Sauvage a reçu, cette fois, la grâce totale du chef de l'État, ce mercredi 28 décembre. Après lui avoir accordé une grâce partielle qui, comme son nom l'indique finalement, n'a fait qu'entretenir, durant un an, l'espoir d'une libération anticipée de cette sexagénaire condamnée en première instance, puis en appel à 10 ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent, le 10 septembre 2012 dans le Loiret...

Pages

À L'AFFICHE

Communication. 

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg