Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 24 Janvier 2018, 02h30

Consommation

APÉRO - Selon une enquête estivale menée dans toute la France par le site Internet comparateur de prix alimentaires Monsieurdrive.com, organiser un apéro en région Centre vous en coûtera en moyenne 31,40 €.

COMMUNICATION. Séance de communication, et de séduction, mercredi soir, salle Pellicer, à Orléans-La Source, par quelques cadres du groupe Ikea, le géant suédois de l'ameublement grand public. En fin d'année 2015 - pas avant contrairement au planning annoncé - un magasin jaune et bleu devrait donc ouvrir ses portes à Ardon, le long de la RN20, dans la ZAC de Limère. L'enquête publique doit démarrer ce samedi, alors que l'autorisation commerciale a été accordée et que le permis de construire est en cours d'élaboration. Bref, ce dossier initié en 2011 est aujourd'hui sur une rampe de lancement. 

DÉGUSTATION. La deuxième édition du Salon du vin se tient - depuis ce vendredi 14 février et jusqu'à dimanche - au parc des expositions d'Orléans. Près de cent vignerons attendent les quelque huit mille apprentis dégustateurs attendus Preuve que le vin est toujours un élément incontournable de la culture française. 

POTENTIEL - Julie Verjux, 23 ans, remplace Maxence Lellouche, 25 ans, à la tête de Place d'Arc avec comme objectif de continuer la dynamique entreprise depuis ces deux dernières années. La valeur n'attend point le nombre des années. Ils sont jeunes et fourmillent de projets

CONSOMMATION. Pour visiter le marché de Rungis (Val-de-Marne), il vaut mieux être un lève-tôt. Ouvert du lundi au samedi, les produits arrivent dès 2 heures du matin pour la marée. À 7 heures, l'essentiel des marchandises est déjà écoulé. Le véhicule est aussi fortement recommandé : la superficie totale est de 234 hectares aménagés. En ces périodes de fêtes d'immenses terrains sont uniquement recouverts de sapin de Noël. 

VU - L’ensemble des opticiens ne voit pas d'un bon œil le projet de loi Hamon visant à faciliter le recours à la vente en ligne des verres et des montures de lunettes. Opticien de formation et gérant de la boutique Lecomte Opticiens à Orléans, Sébastien Galivel rappelle que sa profession « dépend avant tout du code de la santé et non du commerce. Jusqu'ici, il fallait l'agrément de l'ARS (Agence régionale de la santé) pour ouvrir une boutique d'optique car on ne fait pas que vendre. On conseille aussi, on accompagne les clients sur le plan technique et médical. On participe à l'assemblage d'un produit que l'on finit avec des investissements très lourds et surtout avec un vrai savoir-faire. »

PHOTOS. Ce que cette enseigne, créée en 2006, met en vente ce sont des tirages limités de photos de très grande qualité, œuvres de photographes renommés ou seulement talentueux, et que les amateurs peuvent acquérir au format souhaité

COMMERCE - Benoît Hamon, ministre de la consommation en déplacement ce lundi matin à Orléans a rappelé que le travail du dimanche devait rester exceptionnel et faire l'objet d'une compensation. De toute façon, pour le ministre de la consommation, « on peut tous les jours faire du commerce, même le dimanche. Il suffit de passer commande sur Internet auprès d'entreprises françaises, plus fiables car mieux contrôlées ».

BUDGET - Après les restos du cœur, les garages du cœur. Aujourd'hui, on n'a plus droit, ni d'être en rade, ni de dépenser trop pour la réparation ou l'entretien de son véhicule. Ils sont au nombre de deux, dans l'agglomération orléanaise, à offrir aux automobilistes la possibilité de réduire leur facture sous la forme de deux formules. Pour la première, il faudra mettre les mains dans le cambouis. Mais pour la seconde, il suffira seulement de prendre rendez-vous auprès de ces deux garagistes indépendants, Saran ou Ingré, et de profiter des tarifs d'intervention et de main-d'œuvre low-cost. Surtout qu'en période de crise, il n' y a pas de petites économies.

le Beaujolais nouveau est arrivé (photo: apostrophe45)

Et avec le Beaujolais, revient cette sempiternelle question : est-ce un bon vin ? Michel Grenier, caviste pour Nicolas aux Halles Châtelet, le pense, et met en évidence des cartons entiers de Beaujolais. Mais pas n'importe lequel évidemment. Sa sélection est à découvrir...

Pages

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg