Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 24 Juin 2018, 22h32

Équipement

Sujets relatifs aux équipements

ÉCLAIRAGE - Jean-Pierre Sueur avait souhaité que les inondations dans la prison de Saran ainsi que le sort réservé aux automobilistes sur l’A10 fassent l’objet d’une enquête, en adressant un courrier à Jean-Jacques Urvoas, garde des Sceaux. « Je suis intervenu auprès de Jean-Jacques Urvoas – ministre de la Justice -, par une lettre rendue publique et aussi par une question écrite parue au Journal officiel, en lui demandant de diligenter une enquête sur les études préalables qui ont été faites de sol et de sous-sol pour la construction de la prison de Saran. Il me paraît étrange que l’étude préalable n’ait pas détecté des risques d’inondation. Il faut donc faire cette enquête, quitte à établir des responsabilités », expliquait à apostrophe45, le 4 juin, le sénateur PS du Loiret qui souhaite également savoir ce qui était envisagé aujourd’hui pour « traiter la situation ainsi créée ».

CÂBLÉ - Situé à une hauteur maximale d'une vingtaine de mètres et à 7 m en moyenne au-dessus du sol, porté par un câble unique entre deux pylônes, le télécabine urbain pourra transporter entre 10 et 15 personnes, selon le temps d'arrêt en station, soit, initialement, 1.000 personnes par heure et par destination (pphpd). Mais la capacité est évolutive bien sûr et pourrait même doubler.

À LA DÉRIVE - Implantée dans la Loire à Orléans en novembre 2014, puis raccordée fin septembre 2015 au réseau électrique français après un test grandeur nature de dix mois, l'hydrolienne fluviale a largué les amarres, s'échouant sur un ban de sable « dans la nuit de mardi à mercredi ». Soit une centaine de mètres plus loin que son point d'ancrage (...)

CHANTIER. Le visage du futur site le long de la RD2020 se précise de mois en mois. Après avoir étudié la possibilité d’agrandir le Zénith d’Orléans, et dans l’impossibilité de le faire pour des raisons techniques, la municipalité a choisi de construire une « Grande salle », dédiée exclusivement au sport, à côté du Zénith et du parc des expos. Mais le projet sur lequel planche actuellement la majorité conduite par Olivier Carré (LR) ne s’arrête pas là : la construction d’une salle de 8.000 places assises destinée à accueillir « tous types de manifestations sportives », selon Philippe Pezet, (...)

PLOUF. Le projet était à l’étude depuis cinq ans environ. Trois communes du sud de la Loire - Saint-Cyr-en-Val, Saint-Denis-en-Val et Saint-Jean-le-Blanc -, associées à la ville d’Orléans, avaient émis la volonté commune de créer un centre aqualudique à Saint-Jean-le-Blanc, pour un budget qui était alors évalué à presque 12 millions d’euros. La ville d’Orléans, elle, devait s’engager à hauteur de 2 millions d’euros dans cette réalisation à vocation intercommunale. (...)

TÉLÉCABINE - Une nouvelle loi présentée au début février en conseil des ministres fait sauter des incertitudes, voire des verrous juridiques et surtout n’oblige plus les municipalités à exproprier tout en instaurant des servitudes urbaines. L'AgglO d'Orléans a justement un projet de téléphérique dans le futur quartier Interives, à cheval entre Orléans et Fleury-les-Aubrais. Outre en montagne, la France compte encore peu de téléphériques. Mais à l'instar de Charles-Éric Lemaignen, président de l'agglomération d'Orléans, quelques élus en France ont opté pour cette idée (...)

PROPOSITION - « Et vous, quel nom lui donneriez-vous ? » L'ancien conseiller municipal (PCF) d'Orléans, Dominique Lebrun, a bien une idée sur la question de la dénomination du grand équipement culturel et sportif construit dans le quartier de l'Argonne. Il l'a d'ailleurs soumise, mardi 9 février, par courrier au maire (LR) d'Orléans, Olivier Carré. « Comme l'avaient proposé les élus communistes d'Orléans, à l'époque de son décès en décembre 2013, nous souhaitions que le nom de...

ARCHITECTURE - La Cosmetic Valley verra fleurir en mars 2017 un nouveau bâtiment Sephora de trois étages, certifié « Haute Qualité Environnementale Excellent », en bordure du Pôle 45 à Saran, avec vue imprenable sur les entrepôts Deret, son « partenaire logistique historique ». Et plus encore aujourd'hui, puisque le fleuron de la logistique locale a fait appel au savoir-faire de sa filiale immobilière - Deret HDI - pour prendre en charge la construction des futurs bureaux administratifs de son client. Concrètement, le bâtiment appartient à la société saranaise Deret qui le louera pour un bail de « 12 ans » à Sephora...

ARCHITECTURE - Une nouvelle entrée de ville d'Orléans, par le boulevard Marie-Stuart zébrant le quartier de l'Argonne, fleurira d'ici l'été 2017 grâce à un nouvel équipement culturel et sportif pluridisciplinaire. « Un magnifique outil » qui, pour l'heure , n'a pas de nom, si ce n'est le surnom de « complexe Stenwick », en raison de la présence, pendant des années, d'ateliers décrépits d'une société suédoise qui avait donné « une mauvaise image à ce quartier ». La Ville d'Orléans est alors parvenue, non sans mal, à racheter le terrain « à un propriétaire parisien pourtant convaincu de posséder un tas d'or », explique Olivier Carré, député-maire (Les Rép) d'Orléans...

HANDBALL - Les Panthères trouveront-elles finalement refuge à Orléans ? Selon Soufiane Sankhon, adjoint aux sports à la Ville d'Orléans, le dossier a connu une avancée significative, lors de ces tous derniers jours. L'équipe féminine, qui évolue aujourd'hui encore au plus haut niveau de son art, sera donc hébergée, dès la saison prochaine, au Palais des Sports d'Orléans et non plus à la salle Albert-Auger de Fleury-les-Aubrais devenue trop petite au fil des années. C'est un petit bond de deux kilomètres qui permettra toutefois au club présidé par Jean-Pierre Gontier de reprendre espoir et de se projeter avec sérénité dans le temps long...

Pages

À L'AFFICHE

Communication. 

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg