Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 26 Février 2018, 02h00

Élections départementales

scrutin de mars prochain

PÉDAGOGIE - À deux semaines du premier tour des départementales, le sénateur PS, Jean-Pierre Sueur, revient sur les trois points positifs de la récente réforme de ce scrutin. Et répond aux esprits chagrins qui critiquent «presque chaque jour dans le Loiret pars des esprits chagrins : l'égalité et la parité».

Marine Le Pen et Philippe Lecoq (photo : apostrophe45)

SOUTIEN. Charles de Gevigney, le président départemental du FN dans le Loiret, prophétisait dans apostrophe45, jeudi 5 mars, que l'extrême-droite pourrait être présente au second tour dans « 12 à 16 cantons » sur les 21 que compte le département. Un chiffre qui, corrélé aux récents sondages faisant du FN le grand gagnant des élections départementales de la fin du mois, a fait dire à Marine Le Pen :  « Quand il y a une vague, quand ça pousse, ça pousse. Manifestement, il y a en ce moment une vague après c'est une question de niveau : est-ce que la vague sera à 20%, à 23%, au niveau national, et évidemment cela change tout car on peut passer, de fait, de 800 seconds tours à 1.200 seconds tours. » (...) 

Marine Le Pen, Philippe Lecoq, Orléans

FRONT NATIONAL - Un an tout juste après sa venue à Orléans, Marine Le Pen viendra, cette fois, soutenir, ce vendredi 6 mars, les 21 binômes candidats aux élections départementales dans le Loiret. 

GRAND ÉCARD - Alors qu'une candidate orléanaise de Debout La France reconnaissait son soutien au PCF en 2008, c'est une candidate olivétaine FN qui, cette fois, était élue CGT dans une entreprise loirétaine.

Daniel Simon et Brigitte Tachot, Debout La France

GRAND ÉCART - La candidate aux départementales à Orléans de Debout La France figurait sur la liste du comité de soutien du communiste Michel Ricoud pour les cantonales de 2008 sur le canton de La Source.

SOUTIEN - C'est un Alain Juppé souriant, décontracté, plus proche des gens qui est venu, à pied depuis la mairie d'Orléans jusque dans le bas de la rue de Bourgogne, « apporter (son) soutien à Alexandrine Leclerc et Olivier Geffroy », le binôme UDI/UMP pour les élections départementales de mars. Deux candidats « déjà pleinement...

CAUTION. Pour un soutien de poids, c'est un soutien de poids. Alain Juppé, ancien Premier ministre, candidat à la candidature pour la présidentielle 2017 dans le camp UMP, et maire de Bordeaux depuis 2006, apportera publiquement et médiatiquement sa caution au binôme orléanais Olivier Geffroy (UMP)-Alexandrine Leclerc (UDI) pour les élections départementales de mars prochain. L'ancien Premier ministre sera...

Charles de Gevigney

DÉPARTEMENTALES - Le parti frontiste sera, selon son nouveau secrétaire départemental, présent dans les 21 cantons du Loiret. « Une prouesse » réalisée en sept semaines seulement après les soubresauts que le FN45 a traversé ces deux derniers mois.

Avec Michèle Bardot et Emmanuel Fournier, le binôme socialiste candidat aux prochaines élections départementales dans le canton de La Ferté-Saint-Aubin, il y a le fond et la forme. La forme, déjà, et la volonté revendiquée, martelée, de « remettre de la discussion » au sein du Département et de « changer de méthode » de travail. En ligne de mire, la gestion politique d'Éric Doligé, président UMP partant, qui « drapé dans sa dignité », avait rompu « de nombreux contacts avec les partenaires associatifs », selon Michèle Bardot, 54 ans, sourcienne « historique » et actuelle attachée parlementaire du sénateur socialiste Jean-Pierre Sueur. (...)

CHALLENGERS - « L'arc-en-ciel de la majorité municipale » s'est déployée, jeudi soir, au-dessus des quatre candidats (dont deux remplaçants) UMP-UDI-MoDem aux élections départementales dans le canton Orléans 4. Pour faire simple, ce territoire fusionne les ex-cantons Orléans République et Orléans Saint-Marc-Argonne. Ces quatre-là - le binôme Alexandrine Leclerc (UDI) et Olivier Geffroy (UMP), ainsi que ses remplaçants Aurélie Lœillet,(UMP) et Valmy Noumi (MoDem) - ont pour singularité qu'ils sont déjà élus… sur les bancs de la majorité municipale orléanaise. Un atout, selon l'adjoint à la sécurité Olivier Geffroy, en raison de « (leur) implication locale » (...)

Pages

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg