Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 22 Février 2018, 15h59

Le samedi 21 octobre, une célébration œcuménique aura lieu en la cathédrale, célébrant la réconciliation, devant l'histoire, des protestants et des catholiques.  

« Cette célébration s’inscrit dans la lignée d’un travail qui s’amplifie, s’intensifie, d’une histoire œcuménique que nous avons commencé à écrire il y a plusieurs années déjà », le père Dominique Panis

RÉCONCILIATION - Agnès Lefranc, pasteur de l’Église protestante unie, parle «d’un événement hors du commun». On pourrait même parler d’un événement historique, sans galvauder pour une fois le terme, tant par sa nature et par l'empreinte matérielle qu’elle laissera, la célébration œcuménique à la cathédrale d’Orléans le 21 octobre prochain marquera l’histoire religieuse orléanaise. En effet, à l’issue de cette cérémonie qui prend place dans le cadre des festivités liées aux 500 ans de la Réforme, une plaque commémorative sera dévoilée et prendra place à proximité de celle qui, depuis 1600, fait écho à la pose de la première pierre par le roi Henri IV après les exactions commises par les protestants en 1568. 1600-2017, et l'histoire laissée pour juge. 

« L’occasion de redire cette histoire commune entre protestants et catholiques à Orléans»

« C’est un événement qui ne va pas forcément de soi, et qui va être aussi l’occasion de redire cette histoire commune entre protestants et catholiques à Orléans », explique le pasteur. Une histoire sanglante, faite d’exactions et de meurtres, si l'on s’en tient naturellement au seul XVIe siècle, mais qui s’est heureusement pacifiée depuis, jusqu’à se transformer, depuis cinquante ans, en une concorde constructive et un dialogue permanent. « On souhaite vraiment que cette célébration témoigne aussi de cette paix et de cette réconciliation », souligne Agnès Lefranc. Une « réconciliation » à laquelle travaillent d’ailleurs, localement, les représentants des deux cultes depuis plus de dix ans. « Cette célébration s’inscrit dans la lignée d’un travail qui s’amplifie, s’intensifie, d’une histoire œcuménique que nous avons commencé à écrire il y a plusieurs années déjà », poursuit le père Dominique Panis, délégué diocésain en charge juste du dialogue œcuménique. 

Si, l’anniversaire de la Réforme donne lieu, dans de nombreuses villes de France, à des expositions, concerts, conférences, etc., à l’instar du programme mis en place depuis fin novembre par l’église protestante d’Orléans, cette célébration œcuménique dans la cathédrale d’Orléans, en présence de Mgr Blaquart, évêque d’Orléans, donne à cette année riche de nombreuses manifestations une portée singulière. Elle permet aussi aux deux églises, protestante et catholique, de réaffirmer que dans la foi comme ailleurs « la diversité est une richesse et pas une menace », selon la formule d'Agnès Lefranc. Qui conclut : « Dans le contexte d'extrême tension sur le plan religieux, nous voulions poser un acte fort ». Ce sera chose faite le 21 octobre prochain, à 17 heures.   

A. G. 

Pour tout renseignement : luther.orleans2017@gmail.com