Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 14 Novembre 2018, 13h53

Après l'affaire des mineurs étrangers isolés, le président UMP du Conseil général Éric Doligé planche désormais sur le dossier de la prise en charge des jeunes majeurs (jusqu'à 21 ans révolus) bénéficiant de l'Aide sociale à l'enfance. Ce budget devrait subir une coupe franche de 50%.

Le Département traque actuellement la moindre dépense

Résumé: 

COUPE FRANCHE - Après l'affaire des mineurs étrangers isolés, le président UMP du Conseil général Éric Doligé planche désormais sur le dossier de la prise en charge des jeunes majeurs (jusqu'à 21 ans révolus) bénéficiant de l'Aide sociale à l'enfance. ce budget devrait subir une coupe franche de 50%.

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici