Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 25 Février 2018, 22h46

Serge Grouard, UMP

RÉVÉLATIONS. Ulcéré par le comportement des caciques nationaux de l'UMP, Serge Grouard veut sonner la révolte des élus locaux. 

« Ce sont les moins sérieux qui passent leur temps à s'exprimer. Et ce sont les plus sérieux qui bossent et qui permettent aux moins sérieux d'exister », analyse Serge Grouard qui souhaite changer la donne

Résumé: 

RÉVOLTE. Bon soldat dans les rangs du RPR hier, puis dans ceux de l'UMP aujourd'hui, Serge Grouard est aujourd'hui entré en dissidence. Et en rébellion. Sa révolte a une cible : les caciques nationaux de l'UMP qui écument les plateaux télé en quête d'une notoriété toujours plus grandissante et ce, pour asseoir des ambitions politiques seulement personnelles. La crise financière, morale et politique traversée par ce parti créé en 2002 impose, selon le député-maire d'Orléans, de sortir du silence, et des rangs, et de porter une autre voix. Collective celle-là. Et de dénoncer ce système « politico-médiatique » qui met à mal un héritage gaulliste tout comme il met en péril une alternance politique à partir de 2017. Entretien avec un élu qui ne mâche pas ses mots et qui est prêt « à sortir les fourches » avec d'autres élus locaux, pour avoir voix au chapitre. 

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici